Le respect, le pouvoir et l’argent

Publié le par lila

L’actualité éclaire d’un nouveau jour la relation que nous avons avec le respect, le pouvoir et l’argent ; ces trois notions sont l’expression pour la société des 3 chakras : Manipura (estomac, conscience de soi),  Svadisthana (ventre, pouvoir créateur) et Mulhadara (entre les jambes, impulsion de vie). Entre la perception naturelle de la réalité et la vision sociale que nous  avons créée, les notions de respect, de pouvoir et d’argent nous séparent les uns des autres au lieu de donner de la cohérence.

 

Si l’on considère que le chakra muladhara (situé entre le sexe et l’anus) est relié à l’élément Terre et qu’il canalise ce qui nous attache aux ressources vitales nécessaires à notre équilibre, alors la société ayant fait de l’argent un bien vital, il y a un lien psychique entre l’énergie de mulhadara et la circulation de l’argent ou de la vitalité dans notre vie.

Pourtant mulhadara est d’abord un lieu d’accueil des énergies de la Terre, à l’origine il sert à canaliser notre pouvoir créateur.

 

Le chakra svadisthana (nombril) est le puit dans lequel nous conservons les énergies qui vont nous permettre de donner forme à nos idées.

L’énergie circule de bas en haut autant que de haut en bas et le chakra svadisthana est le plus gros centre d’échange des énergies terrestres et célestes, il est symbolisé par le bouddha de la joie (le gros bonze joufflu).

Cette circulation lorsqu’elle s’accomplit bien, permet aux concepts de devenir des « réalisations » et aux énergies brutes d’être élaguées, raffinées afin de devenir de l’Art et d’atteindre l’Accomplissement.

L’Art est le pouvoir créateur maîtrisé, qu’il s’agisse d’Art de vivre ou d’artisanat, d’artistique ou d’arts techniques, le but de l’Homme est de manipuler la matière et l’esprit afin de les marier en beauté.

 

Or, chacun ayant des talents particuliers et colorant ses créations de manière unique, l’Intelligence a créé un outil psychique - l’argent- afin d’équilibrer les échanges.

L’argent n’a pas de raison d’être en dehors d’une société capable d’échanger des services ou des vertus (rareté, qualité, originalité). L’argent est utile lorsque ce que l’on a vendre n’est pas quantifiable mais « appréciable ».Tant qu’il garde sa valeur d’étalon d’échange, il est juste et permet l’abondance mais dés que l’argent devient un objet à acheter, il perd sa fonction équilibrante et devient un moyen d’oppression car cela entraîne l’apparition  de disparités entre ceux qui ont les moyens d’acheter l’argent et ceux qui ne le peuvent pas. Plus un objet est demandé, plus sa valeur augmente, ainsi le dérèglement augmente avec la rareté.

 

 

Le chakra Manipura est le chakra de la conscience de son pouvoir personnel, de sa place au sein de la société, souvent l’énergie de ce chakra dépend de notre auto estime laquelle est la conséquence de l’image que nous renvoient les autres.

Plus nous nous donnons de l’estime, du respect, plus les autres sont amenés à faire de même.

En croyant en soi, on amène les  gens à nous donner des responsabilités. Le pouvoir s’obtient par l’évaluation des capacités d’auto valorisation.

 

Ainsi il y a un rapport direct entre l’argent et le pouvoir bien que ce ne soit pas l’argent qui permette d’atteindre le pouvoir.

En clair ; ceux qui possèdent un pouvoir acceptent de reconnaître le potentiel des aspirants qui doivent au préalable croire en leurs capacités et développer leurs talents (Aide-toi et le ciel t’aidera !). Le ciel -dans ce cas- est la hiérarchie ou bien le réseau social …et ils ne sont pas seulement peuplés d’anges !

 

Un problème se pose : tout individu, toute forme de vie est invitée à recevoir et à donner du respect par le simple fait d’exister.

Cette notion de respect est liée à la vie mais elle est actuellement soumise à l’argent.

Pour faire partie des « vivants », il est nécessaire de « consommer », et cela se fait par l’intermédiaire de l’argent. Plus on obtient d’argent, plus on peut placer les ressources financières pour acheter de nouvelles ressources financières et continuer à « prospérer ».

Mais s’agit –il de prospérité ou de sabotage ?

Cela paraît étonnant que toute la société se base sur une méprise, une trahison de ses propres valeurs : d’un côté il y a les Déclarations qui forment nos idéaux et sur lesquelles reposent nos institutions et de l’autre, il y a le fonctionnement psycho rigide d’une élite qui s’octroie le droit de gérer l’argent et le pouvoir selon un code déséquilibrant toutes les structures et les valeurs choisies et défendues par leurs ancêtres. La société donne des conditions arbitraires pour obtenir le respect.

 

En résumé : Qui a droit au respect ?

Les femmes ?...pas si sûr…

Les enfants ?....moyen….

La Nature ?....ça commence tout juste.

Les hommes ?... pas vraiment.  

Mais l’argent ? Oui ! De quel droit ? Aucun.

 

L’argent n’existe pas en tant qu’être vivant, à ce titre il n’est et ne sera qu’un outil de fonctionnement de la société et s’il advient qu’il ne remplit pas cette fonction d’équilibre entre les échanges il disparaîtra comme toute les choses inutiles. Si vous aimez l’argent, ce qui est naturel dans une société où il est tellement puissant grâce à l’énergie que nous lui donnons et l’admiration que nous mettons en lui, il est préférable de lui donner une place subalterne, afin qu'il ne nous détruise pas.

 

Nous aurons plus de respect pour la société qui remet l’homme et son milieu au centre de ses valeurs. Car bientôt, l’Homme ne sera plus seulement un mammifère, il est appelé à changer de nature, à grandir physiquement, moralement et spirituellement. Ces changements ont lieu en ce moment de manière active et perceptible par tous, or ce ne sont que les prémisses.

Si les choses virtuelles que nous avons crées prennent plus de valeur que nos vies, nous serons détruits, car les lois qui régissent l’univers ne changent pas.

La vie est basée sur le contact, cette notion prend ses racines au cœur de toutes les choses vivantes, et chez l’Homme est donne naissance au réseau affectif et social. Le chakra qui gère le besoin de contact est le centre cardiaque : Anahata, ceux qui s’ouvrent aux autres  et vivent selon les règles d’harmonie du cœur seront soutenus comme cela a toujours été le cas, c’est de ce centre que sont nées les valeurs démocratiques : liberté, fraternité, égalité….

Nos ancêtres avaient planifiés le chemin, c’est à nous de le matérialiser, ainsi nous ferons preuve de notre pouvoir, de respect de nos engagements vis-à-vis de nous-mêmes et de la nature. 

A ceux qui croirons en l'amour, il sera donné une nouvelle chance. Lila

Publié dans philosophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article