Le Barattage de la Mer de Lait.

Publié le par LilaLuz

Le Barattage de la Mer de Lait.

 

Lorsque l’on sort des conflits et de la séparation entre la partie haute du corps et la partie basse du corps, une nouvelle alliance énergétique a lieu entre les organes. Cette Alliance Nouvelle se traduit par une imprégnation de l’énergie universelle dans le corps éthérique. Chaque organe reçoit un nouveau code, et est infusé d’un nouveau rythme. L’ensemble des organes de la digestion et de l’élimination (le mésentère) s’harmonise autour du nerf vague en concordance avec le système nerveux dans une nouvelle octave vibratoire.

L’accès à ce nouveau palier d’évolution énergétique ouvre sur les Retrouvailles de notre âme avec la Sur-âme appelé également l’aspect atmique de l’âme ; c’est-à-dire la partie non-humanisée et céleste de l’âme, l’aspect bouddhique en nous dont l’empreinte est ressentie comme « le Barratage de la Mer de Lait ». Mon impression pour chaque organe fut ainsi captée ;

Lors de la pacification des conflits intérieurs, il y a soudain une éclaircie qui se transforme progressivement en une descente d’énergie plus fluide et plus ardente, comme du feu liquide qui équilibre chaque zone du corps selon ses besoins pendant plusieurs mois. A chaque zone du corps correspond des traumas ou des frustrations spécifiques qui sont réveillés pour les éliminer. Les parties bloquées et les souvenirs cristallisés doivent céder et laisser la place à une énergie propre et fluide ; issue de la Sagesse, de l’Amour et de la Vérité perçue en Soi.

Lorsque les souvenirs ne sont pas nécessaires, ils apparaissent dans les rêves sous la forme d’insectes ou de situations qui font ressurgir les émotions intensément mais sans repères temporels. Au contraire, s’il y a des leçons de vie, un pouvoir ou une restauration de la dignité à reprendre, alors les souvenirs ressurgissent dans la journée sous forme de flashs et de récurrences d’odeurs, de perceptions et d’événements traumatiques angoissants et situés dans le temps et l’espace de la vie réelle.  Au fur et à mesure s’établit une harmonie entre les parties basses et les parties centrales  du corps (soit le haut et le bas) et en même temps, à lieu une imprégnation des parties intérieures profondes ; l’axe vertébrale s’unifie à l’axe brachiale c’est-à-dire que la zone cœur et respiratoire s’unifie avec les rythme du nef vague et du système nerveux à un niveau plus soutenu, plus intense. Si on y regarde bien, cela constitue une croix éthérique symbolique interne dont les bras sont égaux au centre de Soi.

Lorsque les organes sexuels se réapproprient leur place et leur dignité dans le corps émotionnel et psychique, sur le plan personnel et sur le plan de l’Inconscient collectif, alors les résidus des influences extérieures se dissolvent ce qui a conduit à une réconciliation entre toutes les parties du corps d’un point de vue organique.  Une nouvelle harmonie produit la reconnaissance mutuelle des organes entre eux ; ils se reconnaissent comme faisant partie d’un même ensemble désarticulé et ayant souffert de la même histoire. Cette conscientisation de leur appartenance mutuelle à une structure intelligente et complexe unique, leur permet de restructurer leur énergie conjointement autour du nombril  comme dans une toile kéthérique, produisant intérieurement une sensation réelle d’Unité entre toutes les parties. L’ensemble des chakras s’organisent symboliquement en pentacle, à l’image de la punaise des bois (aussi appelée Pentatomides) car la sensation ressentie au dedans de soi s’exprime par un sentiment de puissance cuirassée et déterminée, une énergie instinctive et primaire « qui avance »  à la manière de ces petites bêtes envahissantes et têtues.

L’énergie du bassin circule formant un coussin autour des hanches souvent représenté comme un lotus, cette énergie est ressentie comme un ancrage permanent en soi, indépendant du lieu ou des circonstances.

L’énergie circulant librement au-dedans du corps crée par son mouvement un massage relaxant autour du nerf vague, ce qui entraîne une sensation constante et régulière d’ouverture, de satisfaction et de bonheur physique autant que spirituel. Le sentiment psychique d’achèvement et d’accomplissement produisent finalement l’énergie vibratoire du Pardon et de Libération que l’on ressent pour Soi. Ce feu d’énergie douce et constante, immuable, imparable dissous lentement toutes les attaches qui retiennent la conscience vers les aspects blessés ou les situations et désirs inachevés.

La sensation la plus étonnante et apaisante est l’énergie qui se situe entre l’arrière du diaphragme et les omoplates et qui revient s’enrouler sur chaque épaule, l’impression d’un huit infini et immortel qui s’étire et s’étend autour de Soi et puis profondément prend appui dans le thymus pour crée une clé de Sol vers la Sur-âme de lumière, impulsant une nouvelle source d’énergie au Cœur de Soi venue d’un Soi bien plus grand, étendu et situé hors du cycle temporel. Plusieurs niveaux de conscience sont perçus et dépassés par cet Ancrage de Lumière Absolu.

La bouche et le palais lorsqu’ils sont fermés sont « beurrés », une énergie très nourrissante et onctueuse tourne entre le fond de la gorge et le haut du nez produisant une sensation de stabilité, tempérance et bienveillance, comme un beurre non clarifié ou une pâte au miel qui s’enroule autour de la langue en continu. Cette sensation donne envie de fermer les yeux physiques pour mieux ouvrir l’autre œil, celui de la Conscience Immortelle.

L’énergie va monter en pression les jours prochains, et nous verrons ce qu’il adviendra. Namasté. LiLa

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article