Vibrations de pouvoir ou vibrations d’humilité

Publié le par lila

La recherche des pouvoirs de manifestation est un des moteurs qui soutient le travail des alchimistes.

Chercher la maîtrise du pouvoir de création à l’image de Dieu, devenir un mage, un manipulateur de la matière ou au moins, un manipulateur de la psyché par la maîtrise du courant des pensées, mainmise invisible, hypnotique sur le droit à la liberté tel est l’objectif inavoué et insensé des chercheurs mystiques ou scientifiques.

 

Le pouvoir de créer vient de l’Inspiration, Mystère impalpable issu du Souffle des muses, main invisible qui soutient le monde visible et le connecte à la vie. 

Ce qui est source du pouvoir de manifester est versé dans les têtes vides et les cœurs lavés avec soin aux pleurs de l’humilité.

Humilité qui ressemble parfois à humiliation, misère et rejet. Celui ou celle qui reste pur dans les conditions de sa résignation, celui-ci ou celle-là se voit offrir le pouvoir de manifestation de ses désirs qui ne sont plus mûs par l’orgueil et la rébellion mais par l’esprit du don de soi à une conscience d’alliance et de tolérance plus grande, pressante à Son heure, à Son pas mesuré.

 

anael.jpg Si votre corps exprime sa puissance, qu’il vibre tout ses désirs au gré du vent, vous n’êtes pas encore prêt à la résilience : ce pacte tacite qui vous lie corps, âme et esprit à ce Très Présent Esprit, Ange de la Présence dont la douceur n’a rien de tiède, dont la main protectrice est une épée levée, dont le manteau est de lumière et de responsabilité sans aucun lieu où se dérober.

 

 

En vérité, le Pouvoir, la Clé, le Ankh de vie ne sera transmis qu’à ceux qui se seront agenouillés au plus profond d’eux-mêmes, en abandon.

 

Cet abandon est lui-même particulier : il flotte entre la honte de notre indignité et la fierté reconnaissante de notre liberté donnée et renouvelée.

Etranges sentiments combinés, qui laissent une trace, comme une odeur de sainteté nommée  : Humilité.

Rien ne pourrait mieux traduire cet élan nostalgique et fort de volonté de se rendre à La Volonté, non par faiblesse mais par une reddition noble et rédemptrice, un accord entre deux états d’être qui ne se ressemblent pas et forment un Tout cohérent et puissant.

 

Deuil d’un soi, deuil d’une âme blessée, deuil d’une vie qui pourrait se dérouler en toute tranquillité si nous avions la force de renoncer à cette alliance : mais en aurions-nous la force ? Pourrions-nous vraiment refuser ?

Car avec ou sans la Foi, la main de ce « soi, esprit de Vie » vaut tous les renoncements…avec l’indicible espoir d’être compris en cœur corps et conscience, rempli de tous les trésors qui valent vraiment la peine que l’on a eût pour les gagner, pour les dévoiler.

C’est vrai qu’aux yeux des hommes ordinaires cet intérêt est folie : il n’y a ni gains, ni acquis visibles et matériels, que ce don pour l’instant semble bien inutile, mais puisqu’il est demandé peut-être est-il justifié ?

 

Ainsi sont les paliers : remplissage puis vidange pour mettre à nu l’Or de l’immatérialité. Lila

 

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article