Toutes les valeurs du monde

Publié le par lila

 

Serions-nous pourvus d’autant de sens sensibles, reliés à la capacité d’analyse et à la capacité de mémoriser les expériences si nous étions destinés à souffrir ? N’est-ce pas plutôt pour éviter les pièges et garder notre intégrité que nous sommes dotés d’autant de fils de réceptivité ?

 

La Nature ne nous destine pas à la souffrance : nous souffrons parce que  nous ressentons avec intensité par tous nos sens et le premier d’entre eux est la peau.

Ainsi, notre peau est constituée de nombreuses couches qui sont toutes capables de traduire les informations qu’elles reçoivent de l’extérieur autant que de l’intérieur.

Et selon le climat cet outil change de couleur et d’apparence s’adaptant à l’humidité, à la température, au niveau d’ensoleillement, à la composition chimique de l’air, de l’eau et de la terre ainsi qu’ à tous les éléments avec lesquels elle entre en contact.

 

La Nature est tissée de sensibilité. L’ensemble des espèces s’est complexifié au fil des générations afin d’être équipé de la meilleure capacité de se préserver des prédateurs : l’humanité est le résultat d’une évolution complexe et de la combinaison d’outils différents réunis en une seule espèce.

 

Chacun de nos sens est précis et destiné à être un laboratoire d’enregistrement de la matière dans tous ses états afin de conserver dans les annales de la Conscience le plaisir de la rencontre entre des éléments différents.

Ne sommes-nous pas destinés à jouir des moments passés dans un scaphandre corporel, relié à la Conscience et alimenté par l’énergie de notre âme pour les nouvelles expériences et l’inconnu ?

 

Ainsi nous serions les ambassadeurs, les mains et les sens d’une Intelligence curieuse d’elle-même ;  confiante et attentive à se connaître, à s’évaluer grâce à l’amplification et la complexification de sa sensibilité. L’Intelligence Divine nous a pourvu de capteurs pour que nous soyons ses goûteurs, et que nous Lui rendions une image honnête de Sa création.

La Nature a donné corps à l’Homme selon sa propre expérience de l’Intelligence Divine : un tissu de réseaux sensibles, reliés à une conscience que l’on perçoit seulement lorsque l’on désire l’écouter, où toute chose réagit aux vibrations, aux sons, à la lumière…Serions-nous les seuls à être sourds, à ne réagir ni à ce que l’on voit, ni à ce que l’on sait vrai ?

Dans ce cas, ce n’est pas la Nature qui est source de souffrance : c’est l’humain qui se condamne tout seul. Nulle Présence Divine dans cette condamnation ; simplement le goût servile pour le malheur et l’isolement.

Pour ceux qui savent écouter et se relier le code de conduite est simple :    

 

VOICItonCHEMINFaire acte de Conscience et de Respect en prenant soin de son corps : pièce sensible qui nous relie à Dieu.

Faire acte d’égalité en prenant soin des êtres vivants qui font partie intégrante de notre expérience de vie, de notre réseau local ou planétaire.

Rendre Grâce  et témoigner de la Gratitude pour les dons que nous avons reçus.

Aider ceux qui ont reçus moins afin qu’ils ne perdent pas le goût de la vie en faisant acte de fraternité et solidarité- qui sont des formes tangibles d’Amour et de Compassion.

Nous méritons mieux que l’emprisonnement des sens. Lila

 

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mamalilou 19/07/2011 16:58



ouah que ce texte est Grand, une fois encore.


merci.


namasté



lila 22/07/2011 16:29



La tendresse de tes mots, est une nourriture délicieuse, comme à chaque fois tu me réconforte.


 



Valentine :0056: 15/07/2011 18:34



Voilà un beau texte inspirant.