Tout le temps du monde

Publié le par lila

Le temps d’une vie humaine semble court et cela crée une pression intérieure pour réussir à réaliser les objectifs que nous nous fixons.

 

La réussite pour une conscience humaine concerne les projets suivants :  se reproduire, établir son foyer et rayonner à travers une activité sur un réseau social. Ce sont les préoccupations humaines normales que de s’intégrer à la vie locale familiale et sociale, se nourrir, se loger, partager des moments avec les autres.

 

Lorsque l’on dépasse ses aspects-là de la réussite humaine, on entre dans le spectre des consécrations de l’âme : l’âme est une expression intermédiaire entre l’humain et l’Esprit créateur.

L’âme contient des programmations qui servent un but transpersonnel, ce qui signifie qu’elle n’est pas destinée à réaliser des choses uniquement pour elle-même mais en relation à l’ensemble de son « arbre des âmes » dans lequel elle occupe une fonction. C’est la collaboration des âmes qui permet les grandes réussites, les acquis importants pour les générations suivantes.

Autrement dit le temps qui régit la Conscience de l’âme n’est pas le même : il s’étend sur plusieurs générations.

 

les_7_corps.jpgEn acceptant d’évoluer vers le mode de pensée de l’âme nous nous connectons à une autre approche du temps. Ce n’est plus un hachis de secondes et de minutes qui se bousculent en heures pour caser les micros tâches du quotidien, c’est un grand fleuve sur lequel il faut prévoir les paliers afin de trouver le bon rythme d’un voyage sans fin.

 

Lorsque vous acceptez que vos objectifs doivent mûrir selon un rythme qui dépasse la courte vie humaine, l’amour inconditionnel apparaît dans votre cœur car il s’agit de donner de son énergie d’aujourd’hui pour une réussite qui adviendra dans un autre temps, pour d’autres que soi.

Ce lâcher prise contient en lui-même la graine de l’amour inconditionnel : faire les choses sans penser à en tirer des bénéfices immédiats personnels, est une occupation dont seule notre âme est capable car elle réagit à des règles différentes du corps humain dont les besoins s’inscrivent dans l’immédiat.

 

Le Moment Présent n’a pas le même sens pour le corps, pour l’âme et pour l’aspect créateur : l’Esprit.

Le Moment Présent du corps s’inscrit dans le ressenti immédiat.

La notion de Moment Présent de l’âme concerne cette vie-là et ce contexte-ci, c’est-à-dire un certain type d’émotions et de situations.

Le Moment présent de l’Esprit défini l’intensité que l’on met dans les intentions (les graines d’idées) qui seront la base des circonstances de la vie de l’âme et qui deviendront les défis relevés par le corps humain.

Autrement dit l’Esprit imagine un chemin de révélation pour Lui-même, afin que Sa Lumière apparaisse au cœur de la matière, à travers les actes créatifs de l’âme et des efforts humains.

 

L’Esprit étant immortel, ses projets ne sont pas destinés à une période particulière du temps.

L’âme fait son possible pour imaginer des circonstances qui mettront la Lumière de l’Esprit en valeur.

Et l’être humain fait du mieux qu’il peut pour réussir à réaliser les plans imaginés par son âme et son Arbre des âmes.

 

On redevient immortel lorsque l’on est capable de vivre selon l’intensité, la liberté de Conscience et d’énergie de l’Esprit Pur.  Pour cela il faut également libérer son âme des défis qu’elle s’est engagée à vivre pour révéler l’Esprit.

La réalisation spirituelle est de vivre selon les Principes de l’Esprit Pur, selon Ses Lois, Sa conscience du Temps et non la nôtre.

 

Ce qui est acquis dans cette vie-ci sera la base utilisable pour la vie suivante.

Peut-être est-il temps de vous réapproprier ce que vous avez déjà acquis dans des vies précédentes.

Vous y trouverez des trésors et des qualités dont vous pouvez aujourd’hui faire usage.

C’est le temps d’ouvrir vos mémoires et vos grimoires intérieurs afin d’accéder à un nouveau palier d’espoir et de réalisation. Nous sommes ceux que nous attendions d’être. Lila

 

 

 

Commenter cet article