S’accrocher à l’étincelle de Lumière

Publié le par lila

Actuellement il n’y a pas besoin d’être croyant pour se rendre compte que nous sommes entrés dans un cycle de transformation planétaire.

La plupart des choses que nous connaissons ont des comportements différents de ce que notre mémoire a enregistré. Et ce n’est que le début des transformations.

 

Le monde est amené à changer dans sa structure. Il ne sert à rien d’en avoir peur.

Ce n’est plus temps de s’amuser du malheur des autres parce que rien ne vous garanti que vous ne serez pas vous-mêmes induits à vivre des situations difficiles.

Aucun endroit ne sera épargné mais la façon de vivre et de ressentir le Bien pourra sauver des vies. Dans les tourmentes qui s’annoncent ce sont le courage et la Foi qui seront des gardiens.

 

Personne ne connaît la profondeur et la force de son courage avant d’avoir été exposé à la difficulté. Ce qui semble dur à l’un ne le sera pas pour un autre. Le courage n’est pas basé sur les mêmes choses pour tout le monde. Les formes de courage sont complémentaires les unes des autres. Le courage étant l’action du cœu, chaque situation demande un courage différent et adapté aux circonstances ; il faut autant de courage pour fuir que pour avancer, tout dépend du moment.

 

Quant à la Foi, elle ne s’apprend pas. Elle se teste au fil des expériences. La Foi est une force que l’on polit au fil du temps. La Foi est issue d’une graine d’espoir qu’on laisse grandir au fil de sa vie. Sans espoir on ne peut exprimer sa foi dans la vie.

La Foi n’est pas liée à une religion. La religion est le cadre dans lequel on explique la morale sur laquelle se base la société dans laquelle on vit.

La Foi permet des choses que la religion ne permet pas. La vie est plus vaste que le cadre religieux ou scientifique dans lequel l’esprit humain l’enferme.

 

La Foi ne s’oppose pas au désespoir. Et le désespoir n’est pas un manque d’espoir ; c’est la peur de la déception ; d’être trahi par la vie, par Dieu ou par les circonstances.

Le désespoir contient la peur de ne pas être suffisamment fort pour supporter un échec : faire confiance, s’enthousiasmer, donner de soi pour finalement ne rien avoir en échange…voilà la source du désespoir. C’est l’impression de ne plus être capable de faire face à une adaptation demandée par manque de forces physiques ou par manque de confiance.

 

L’athéisme ne s’oppose pas à la Foi.

Le fait de croire que « rien ni personne » n’a crée le monde permet d’échapper aux conséquences de ses actes. C’est à la fois un acte d’Orgueil : « je suis seul créateur de ma vie » ce qui nie l’existence des cycles et des consciences qui les gèrent, et c’est aussi un acte de lâcheté face aux conséquences de nos actes sur l’environnement et les autres êtres. Croire que le monde est issu d’un hasard n’évite pas que les Lois s’exercent à travers les cycles et selon les actes que nous avons posés dans l’éther. Mais l’Ether ne nous juge pas selon les mêmes normes que la société. Ainsi ce que nous pensons « mauvais » ne l’est pas nécessairement et ce que nous pensons « bon » peut-être vraiment mauvais selon les Lois de l’Ether.

L’énergie que nous donnons avec plaisir nous est rendue par des portes qui s’ouvrent, des opportunités et des aides.  

Sans grandes émotions il n’y a pas de grands destins. Sans vrai choix, pas de grandes réussites. Le cercle dans lequel s’inscrit nos actes dépend de l’énergie que nous mettons dans notre vie et dans celle des autres.

 

La Foi de « ceux qui attendent pour croire » s’appelle l’agnosticisme. Ce type de croyance naît de la peur d’être sacrifié ou abusé moralement par les religions.

Au nom de la Foi de très nombreuses guerres ont eût lieu et les âmes en ont gardées une colère, une amertume face à la Religion si différente de l’Esprit du Divin.

L’Esprit est un miroir : Il est doux avec ceux qui se sont montrés doux.

Pourtant la fréquence dans laquelle nous vivons est dense, les opposés se suivent sur des cycles courts : la douceur est environnée de dureté. Et la dureté contient les germes de la douceur. Les extrêmes s’attirent et se contiennent.

 

En entrant dans le nouveau cycle de fréquences nous approfondissons et agrandissons le cercle des cycles. L’extrême dureté ne touche plus l’extrême douceur : d’autres paliers existent entre eux.

Les strates de fréquences lumineuses appellent à des comportements plus transparents, à plus d’intégrité face à nos choix. Que l’on choisisse l’ascension directe ou la descente vers les plans d’involution il s’agira d’être clair avec soi-même. Tous les choix sont bons tant que l’on respecte ceux des autres.

 

Les Consciences qui gèrent ces cycles respectent le Bien autant que le Mal.

Car du Bien en grande abondance naît le gâchis. Et du Manque naît le besoin d’Amour et de compensation (esprit de rédemption) 

Une Conscience remplie d’Amour et de compassion permet de transcender ces alternances de cycles et anticipe les conséquences des mouvements de l’énergie. Tous les actes négatifs ne peuvent être évités, alors la Conscience prend sur elle de vivre les conséquences sur un autre niveau de fréquences, dans une « autre dimension » (l'esprit de miséricorde) ; l’alternance des cycle est respectée, le Bien/le Mal continuent d’exister mais s’expriment autrement.

 

 

La résonance harmonique est l’harmonisation de toutes les fréquences sur le modèle le plus élevé, le plus translucide : l’étincelle divine en soi (Le noyau spirituel).

Cette harmonisation permet à notre mental (le rationnel) de rejoindre la Conscience de l’étincelle Divine et de retrouver en quelques méditations l’accroche intérieure qui permet d’accélérer le processus de transformation des cellules physiques sur le modèle étherique.

A partir du point de calme intérieur appelé « point zéro » : l’étincelle de lumière qui vous donne la vie devient active et augmente sa fréquence en cercles autour de vous à partir de la colonne vertébrale. Mais cette activation énergétique n’est pas suffisante sans la Conscience de ce que l’on cherche à activer, ni ce vers quoi nous nous dirigeons. Il faut se libérer des peurs profondes de l’échec et du manque de Foi. Arranger avec soin la base d’Amour et forger l’Intention qui va donner l’impulsion pour activer le processus. Ceux qui n’auront pas purifier leur être seront détournés ou bien stoppés.

 

La Confiance dans le processus est le chemin le plus sûr pour être guidé et recevoir l’aide personnalisée offerte par l’Univers.

 

La Vie est bien organisée. Elle ne laisse rien ni personne de côté. Des cercles d’énergie seront crées pour que les activations aient lieu dans des endroits libres de leur histoire. Ces cercles offriront un refuge de pureté énergétique. Lila

 

 

 

 

 

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article