Rayonnement et conscience énergétique

Publié le par lila

Chakra 00Notre esprit est venu incarner une vertu, par exemple : la Compassion.

Alors la personne humaine passe par des situations qui feront naître dans son cœur de la compassion sous différentes formes,  qu’elle exprimera à travers le rayonnement de ses chakras et l’état vibratoire de son aura.

 

Chaque cycle d’éveil pour un chakra prend entre 2 à 7 ans selon le degré d’approfondissement souhaité ; c’est-à-dire que l’on vit  un certain nombre de situations qui correspondent à un même thème, afin de l’aborder sous différents angles.

 

Par exemple, détaillons un thème actuel : l’abus (subit)

 

Sur le chakra muladhara (chakra racine) l’abus s’exprime par les actes sexuels non désirés ou pratiqués avant la maturité, par les pressions physiques et morales pour obtenir un échange sexuel afin d’obtenir un travail ou un diplôme, par des privations de nourriture ou bien des humiliations qui conduisent à se sentir exclu de la société, du groupe ou de la famille.

 

 

Sur le chakra svadhistana (au-dessous du nombril) : cela correspond à la spoliation des revenus issus de la création, à l’abandon forcé de ses enfants ou à l’obligation d’en concevoir, à la privation de soutien lors de grandes difficultés, à la contamination ou l’empoisonnement. A la spoliation d’héritage familial. Etre emprisonné sans avoir commis de fautes (enlèvements)

 

 

Sur le chakra manipura (au-dessus de l’estomac) l’abus s‘exprime par la spoliation d’identité, par exemple la déclaration de la part des parents d’une date de naissance fausse ou le vol d’identité, la privation du droit au respect et à la dignité (subir des pressions psychologiques) Etre accusé à tort ou prisonnier d’un mensonge collectif.

Etre privé des moyens de subvenir à ses besoins (droit au travail).

 

 

Sur le chakra anahata (la poitrine) cela donne lieu à l’abandon de la part des parents, à la trahison de la part des amis, du compagnon de vie, à vivre des désillusions.

 

 

Sur le Chakra vishuda  (la gorge)  l’abus à lieu par l’isolement, le manque de liberté  de communication, par le mensonge sur des informations d’ordre vital.

 

 

Sur le chakra Ajna  (le milieu du front) l’abus s’exprime par l’aveuglement, le manque de foi, ou la création d’illusions et de limitations arbitraires, interdire de révéler la vérité  (l’utilisation de l’hypnose peut servir à abuser).

 

 

Sur le chakra Sushuma (le haut du crâne), l’abus s’exprime par le vol de l’âme ou le voile de la Conscience supérieure ce qui conduit à être privé de discernement et facilement abusé par la suite.

 

 

Sur les chakras supérieurs l’abus conduit à perdre sa Conscience Supérieure et la Guidance galactique qui sert de GPS universel, c’est vivre sans la liaison avec l’arbre des âmes et la reconnaissance de son appartenance à une famille spirituelle.

 

Sur le corps énergétique (corps vital qui soutien nos organes) l’abus s’exprime par des zébrures ou l’éclatement de certaines zones, laissant le corps physique dévitalisé et sans forces, sans nourriture ni protection. La réponse immédiate est de compenser les pertes d’énergie vitale par l’ingestion d’une plus grande quantité de nourriture ce qui entraîne l’obésité et les dérèglements des organes de la gestion des stocks (foie, rate, pancréas, thyroïde)

 

Sur le Corps émotionnel (organe de gestion des émotions) l’abus conduit à ressentir de violentes contraintes intérieures, des poussées d’adrénaline qui rendent violent, ou une impression de vide intérieur qui rend dépressif.

 

Sur le Corps mental (organe de gestion des pensées ordinaires, de l’imaginaire et du subconscient) l’abus empêche de mettre de la clarté dans ses idées, d’avoir accès à ses rêves, de visualiser librement son avenir. L’esprit est embrouillé, on perd la mémoire, on ne comprend plus comment réaliser des tâches simples.

 

Sur la Conscience Angélique, l’abus s’exprime par la perte du droit d’exprimer sa Divinité intérieure, par l’obligation de soumettre son pouvoir intérieur à des pouvoirs extérieurs, ce qui entraîne le retrait de la Présence intérieure et à l'abaissement des vibrations ce qui conduit à la mort.

 

 

Ces situations ne sont pas anodines, elles sont le quotidien de millions de gens et les évênements politiques ou sociaux actuels tirent leur origine du désir – chez tous les individus- de vivre en liberté et en dignité.

Régulièrement, la pression de ce désir fait éclore de grands moments de liberté et de fraternité : la chute du mur de Berlin, Solidarnost, la création des restau du cœur, les mouvements libertaires qui ont lieu à travers le monde d’aujourd’hui.

Tous ces mouvements servent à rétablir l’Homme dans son équilibre et sa dignité.

C’est en travaillant à restructurer cette dignité que nous permettrons des actions bénéfiques de la part de l’Homme : une personne équilibrée est naturellement portée à la création de l’équilibre autour d’elle et entrer en relation sereinement avec les autres. Lila

 

 

 

Commenter cet article