Poursuivre le repositionnement

Publié le par lila

Dans les prochains textes nous poursuivrons les repositionnements de la vision du Coeur dans la vie quotidienne, afin qu'une plus grande transparence, une certaine fluidité s'installe dans votre vie sociale, que vos peurs d'exprimer Ce que vous Etes s'éffacent lentement et que vous n'ayiez plus besoin de cacher vos idéaux, vos principes intérieurs sous de faux prétextes ; nous allons balayer les attaches psychologiques qui se cachent dans les appartenances religieuses.

Mais avant, il est nécessaire de faire un petit rappel des différents chemins que nous empreintons sur Gaïa.
Tout le monde ne fait pas le même parcours, tout le monde n'a pas la même feuille de route.

sadness_gaia.jpgLes êtres qui sont nés sur Gaîa, issus de Son amour, de Son énergie, de Sa Conscience ne possédent pas d'âme à l'Origine car ils n'en ont pas besoin : l'âme de Gaîa leur sert de liant avec tous les enfants de Gaîa. Ils sont reliés à l'énergie de la Terre, à son äme et n'ont pas besoin d'autre support. Ils ont un corps sensible et une conscience collective qu'ils doivent "individualisée" afin de devenir "créateur" puis faire que cette capacité de créer soit au Service de Gaîa et de leurs fréres et soeurs de tous poils, de toutes couleurs. Cette mise à disposition de leur talent est l'avénement de l'Amour Inconditionnel et les met en relation avec l'Esprit Universel. 

Les pratiques chamaniques permettent cette éducation à Soi, puis à l'Autre, pour Revenir à un Soi plus grand, et à un Autre encore plus vaste.


Les êtres qui sont accueillis sur Gaîa, naissent avec une autre histoire, viennent de mondes aux énergies d'Origine différentes. Leur âme est un support de reliance avec ce passé., un bagage où ils ont mis leurs meilleurs ou leurs pires souvenirs.
Leur objectif est de descendre vers Gaîa, de s'inscrire dans la Terre, la matière, l'incarnation.
C'est une expérience qui leur permet de découvrir des talents qu'ils ne pouvaient pas developper ailleurs.

Lorsque ces êtres ont terminés leurs leçons individuelles, ils doivent transmettre une copie de leurs acquisitions dans la matrice énergétique de Gaîa (le Grand Crystal) afin que ce qu'ils ont vécus serve aux enfants de cette Terre.
Ce don de Sagesse est une façon de retribuer l'énergie qui a été prodiguée par Gaia.
Ils doivent donner à la Terre, puis se réapproprier le niveau lumière pour repartir vers l'Univers.
Souvent ces êtres ont développé leur conscience avant de naître sur Terre, donc ils semblent "en avance" techniquement. Par contre ils doivent developper la Douceur, la Sagesse et la Volonté et bien d'autres choses, à travers un corps sensible. Leur limite est leur corps.
Pour ne pas se perdre au long de leurs acquisitions, leur âme sert de classeur, d'agenda et de station de positionnement.
Classeur afin de ranger les expériences et ne pas les répéter inutilement.
Agenda pour reconnaître ceux avec qui ils doivent travailler, ceux qui viennent des mêmes mondes qu'eux.
Station de positionnement afin de savoir dans quel espace-temps ils se trouvent, dans quelle "vie", avec quelle identité ils doivent faire leur expérience.

Une fois que la feuille de route d'entrée a été validée, ils peuvent s'en aller sur des espaces appelés "Paradis".
Ce sont des plate-formes  de repos spirituel qui regroupent des êtres ayant des caractéristiques communes. On y vit idéalemment jusqu'à temps de recevoir un nouvel Appel, une nouvelle feuille de route, une nouvelle fonction à occuper dans l'Univers en expansion grâce aux talents nouvellement acquis.

Nous avons fermés un millénaire, et à chaque nouveau cycle, la récolte des Paradis permet une redistribution des rôles et des fonctions.
Ils y a ceux qui se sont trouvés des emplois d'enseignants sur Gaîa, et ceux qui préférent aller ensemencer de nouveaux espaces.
Nos feuilles de routes connaissent des réaménagements, et c'est pourquoi nous passons par de nombreuses transformations de nos liens sociaux, politiques et religieux également.


Gaïa est elle-même un Etre spirituel, et à ce titre elle change de niveau de Conscience.
Ces enfants changent avec elle, naturellement, à travers leurs rêves et leurs vécus collectifs.

Les énergies avec lesquelles Gaîa entre en contact la transforme, vont lui donner de nouvelles forces et une autre façon d'être. Cela nous concerne tous : nos cycles naturels s'en trouvent perturbés, nos façons de penser, nos croyances et nos besoins vitaux sont  amenés à évoluer, petit à petit.
Les plus sensible d'entre nous s'adaptent déjà et adoptent une alimentation plus naturelle, plus légére.

Le seuil visible de ces changements a été daté par le peuple maya autour de 2012. Eux-mêmes ne pouvaient plus se projeter dans le futur au-delà de cette date de l'espace-temps puisque notre Conscience collective planétaire accéde à un autre niveau à partir de là et s'écrit sur un autre palier fréquentiel. (une autre longueur d'ondes psychiques et spirituelles) 
La notion de temps va changer, les rythmes de croissance des plantes, des animaux et des gens vont changer.

C'est pourquoi ces informations -autrefois ésotériques- sont révélées au plus grand nombre.
Ce n'est pas par prosélytisme (tentative de ralier et de convaincre à une cause) mais par esprit de partage des connaissances acquises (par l'ouverture de la couronne et de la sensibilité de l'aura) par quelques personnes tout autour du monde.
Ces veilleurs deviennent des messagers de ces changements et des précurseurs des nouvelles capacités qui vont se developper pour l'ensemble, au fur et à mesure.

Des sentiers d'évolution ont été balisés afin que personne ne soit laissé en arrière sans que cela soit son choix.
Quelques soient notre vie, nos engagements, des plate-formes d'apprentissage existent  ; ces passerelles vous donnent une idée de votre feuille de route, au cas où vous l'auriez perdue ou si vous avez besoin de confirmation intérieure.
Lila

Publié dans Expériences vécues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article