Nous sommes l’ange que nous cherchons à être.

Publié le par lila

Depuis la naissance on nous donne un nom, une assignation à vivre selon notre genre, notre couleur de peau, notre niveau social. L’amour que l’on reçoit ou  que l’on ne reçoit pas confirme nos droits de recevoir du respect, de l’importance et du pouvoir. On peut s’en révolter ou bien s’y conformer et cela crée nos comportements, le cadre de nos émotions et donc notre champ de possibilités.

 

Mais toutes ces contraintes forment un fil de croissance distordu, où la réussite ne s’obtient qu’en se regardant le nombril, plus on se pense important et plus, on attire l’attention, donc les émotions et l’énergie qui nous rendent imposant.  

Jusqu’à présent habiter le monde et y jouer un rôle demande de s’investir sérieusement dans le jeu social, dans la compétition avec les autres : il s’agit de croire en sa vision, en sa propre importance et de faire sa place.

 

Le travail du retour vers la conscience de l’Ange est inverse.

Toutes les conditions crées pour habiter notre identité humaine doivent être progressivement détachées et remises dans une perspective élargie : « je » ne représente plus seulement un être humain, un nom, un sexe, une condition sociale, des acquis universitaires ou autres. « Je » deviens progressivement une personne de forme humaine, habitée par une conscience qui n’est pas réduite à cette forme, à ce temps ni à cet habitat, une conscience verticale et amplifiée.

 

La Conscience devient un tuteur vertical qui place le cœur au centre de son expérience. Tel l’amateur de jeu en réseau, notre conscience sait qu’elle n’est pas l’avatar qui est actif dans le jeu. Chaque pas, chaque souffle est l’expression de ce rayonnement incarné dans une dimension réduite, programmée et limitée pour faire l’expérience du « moi ».

En réalité, nous sommes celui qui tient les manettes, celui qui détient les connaissances et voit se dérouler le scénario autant de fois que cela sera nécessaire pour gagner des points et s’amuser.

Pour l’avatar les épreuves semblent réelles, mais pour le joueur ces scénarios sont l’occasion de montrer ses talents, sa rapidité, sa compréhension du jeu.

Nous sommes l’Ange qui active la personne humaine, la conscience verticale permet de se détacher de la peur de l’échec, de la perte, des drames qui sont les conséquences des émotions humaines et des énergies qu’elle soulève.

Cette Conscience amplifiée et sereine vient à celui qui place son étincelle de lumière au centre de sa vie.

 

Nous sommes d’abord une étincelle de lumière et la convergence des rayonnements avec les autres étincelles crée la réalité.

La personnalité humaine passe au second plan, alors les émotions sont utiles mais pas dévastatrices, les pensées sont apaisées et précises, et notre vie rayonne de ce que nous sommes.

Nous sommes et avons toujours été l’Ange que nous cherchions à être.

 

Lila-Sananja Swami

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article