Moi, Toi et l’Idée d’Unité

Publié le par lila

Nous sommes tous conscients que nous progressons vers plus de paix et d’Unité autant dans le monde physique que sur un plan plus spirituel.

chakra-union.jpg

 

Même ceux qui veulent croire à la guerre, doivent constater que les nations sont entraînées à s’entre-aider et s’allier pour mener à bien leurs missions « pacifiques », de même que les contenus des messages reçus par différents intervenants et channels sont globalement semblables et forment un message d’unité, quel que soit le continent d’où ils proviennent.

Le problème qui reste à dépasser est celui de la communication.

Bien que l’on soit d’accord avec l’idée d’union –européenne, latino-américaine, africaine, transcontinentale, puisque les formes d’union varient- il n’en reste pas moins difficile de choisir la structure qui accueille cette alliance vers l’unité car les valeurs et des modes de vie sont parfois très éloignés les uns des autres.

S’unir certes, mais à quel prix ? Sur quelle base ?

Le plus fort –étant le plus narcissique- imagine que le monde est UN parce que tous les autres doivent s’aligner sur son comportement et devenir une extension de lui-même : le monopole du plus fort est-il le seul moyen d’obtenir l’Unité ? Peut-être chez les populations où la hiérarchie est pyramidale et strictement respectée. En résumé, la pensée devient : « Je suis Un, puisque tout le monde devient « moi ».

En réalité, la pensée unitaire est une manière de devenir plus humble face à la réalité « réelle », c’est-à-dire les conditions réelles de notre existence à tous, dans ce cas, il est nécessaire qu’un dialogue existe pour construire l’unité par compromis et recherche du « point commun » qui devient la base de l’échange, sachant que ce point commun  évolue avec les besoins des communautés et/ou des individus; il ne peut donc pas rester le même définitivement.

L’alliance est nécessaire pour rassembler toutes les forces nécessaires à la survie.  Le sens de l’Unité ne sert pas à imposer son « moi » et sa vision mais à créer des interactions qui utilisent au mieux les intelligences et les compétences de chacun. Chacun reste lui-même, mais tous se relient à une structure –pilote, dépassant les clivages et permettant une bonne oxygénation de l’ensemble ; oxygénation morale, commerciale et spirituelle.

Cela reste un idéal impossible ?

Impossible comme d’aller sur la Lune ?  Faire voyager des appareils jusqu’aux confins du système solaire ? Impossible comme changer un cœur ou greffer des organes ? Impossible comme courir en étant amputé des deux pieds ? Ou comme  l’humain lorsqu’il a peur d’imaginer ses possibilités et de faire un effort  contre ses habitudes millénaires de taper pour mieux se faire comprendre ?

L’impossible d’aujourd’hui ne sera pas toujours un idéal inatteignable : effacer les surplus de dettes – à peine quelques zéros alignés dans des comptes bloqués-, effacer pour reconstruire le monde selon de nouvelles valeurs pacifiques, commerciales et politiques plutôt que belliqueuses, afin de donner une vraie chance à notre humanité de se développer -dans tous les sens du terme-

C’est plus simple d’imaginer une autre guerre, de nouvelles dépenses d’état pour entretenir le dictat financier de quelques privilégiés. Oui, c’est la méthode traditionnelle et en Amérique, en Afrique, au Brésil, en Europe nous, les peuples nous demandions : le changement ! Lila0_21_crop_circle1.jpg

Publié dans Messager de lumière

Commenter cet article