Maintenant le chemin ….

Publié le par lila

L’ascension de l’âme et de la conscience ne sont que le prélude au véritable chemin vers la rayonance de la Divinité intérieure.

duguay.jpg

 

Tout ce chemin décrit ici, n'était finalement que les pas pour sortir du karma personnel, ouvrir son petit moi au concept  plus subtil et ample que l’on nomme le Soi, et puis s’abandonner afin d’illuminer ce Soi individuel à la Lumière du Soi collectif qui s’agrandit à celui du Grand TOUT par humilité et vénération.

Au bout du chemin La Source se nourrit d’Elle-même.  Au fil de ce grand et long voyage, nous nous sommes purifiés, raffinés, magnifiés, embellis puis il faut retirer jusqu’à l’ultime vêtement, la moindre parcelle de souvenir, la plus petite goutte d’amour ;  nous sommes des berlingots de lait sucré, des pépites d’amour et de sagesse qui permettent de nourrir le Tout avec ce que nous sommes et avons été, ainsi absorbés par l’Esprit consumant nous renaissons tels des phénix au Cœur de la fournaise consituée de Conscience, Amour, Volonté, Unité de Tout ce qui fut, est et sera, pour un nouveau voyage d’expansion de la Perfection.

les_7_corps.jpgChaque pas nous guide vers l’amélioration de nous-mêmes et du Créateur. Ces Lois immuables et belles s’organisent tels des coquillages spiralés, vides et pleins, iridescents ou opaques selon la lumière qui les traverse. Les  multiples vagues de conscience balaient les rivages de l’Etre Cosmique dont nous sommes une partie vivante et évolutive, libre autant que conditionnée.

Le point commun de ces strates innombrables reste indissolublement le cœur, pépite brillante ou feu hurlant selon la taille de l’élément ; en ce lieu commun à toutes les formes et toutes les subtilités, les voies s’ouvrent d’un niveau à l’autre autant que l’on peut s’amplifier, aimer et briller sa lumière comme un manteau protecteur, à la façon des capes cristallines des méduses, bercées par les profondeurs noires de l’Océan. Tandis que nous les considérons avec  effroi,  elles se sentent  transportées paisiblement d’une profondeur à l’autre par les mêmes bras, sans autre effort que celui de s’ouvrir en corolles et puis d’embrasser avec leurs jupes de dentelles, l’eau qui les nourrit et les berce sans soucis. D'un courant à l'autre, emportées sans même y penser.

Comprenez que l’organisation des mondes est ainsi ; il faut s’ouvrir pour recevoir et intégrer ce qui est donné pour avancer vers un autre niveau. Vibrer, permet de se déplacer d’un monde à l’autre, d’un espace à l’autre. Qui que l’on soit il faut donner pour exister ; le don est la règle d’où provient la Vie, celui qui comprend et applique cette Règle vit dans l’abondance. Tout est foisonnement, le repli sert à rassembler ses forces, à entrer dans la vibration pour un nouvel élan. Lila

 

 image011

 

 

 

 

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article