Les relations virtuelles et l’imposition des distances

Publié le par lila

oeuf de lumière

On n’y a pas forcément réfléchi au début, mais la robotisation de la vie quotidienne et les conséquences du développement des technologies de communication (portable et internet) nous ont donné la possibilité d’être à la fois seul et ensemble. Alors, à ceux qui étaient habitués à être aimé de façon tactile par leurs parents, cela impose de grandir en autonomie physique. Bien souvent, on se rattrape de nos manques tactiles énergétiques et affectifs en ayant des animaux de compagnie variés, en jardinant pour être en contact avec quelque chose de vivant et « donnant » ou en faisant beaucoup de câlins à ceux que nous aimons lorsqu’ils sont disponibles. Ce besoin de tendresse est l’expression de notre immaturité énergétique autant qu’émotionnelle pourtant elle est une part importante de notre culture humaine planétaire, et une marque particulière reconnue par les autres planètes. Dans certains films de SF il est clairement spécifié que notre sensibilité affectueuse est collante et chaleureuse. La plupart de ceux qui y ont goûté ont trouvé cela dégoûtant au départ et très agréable finalement, car dans cette sphère d’énergie, la tendresse est la meilleure part que l’on peut vivre.

Cette tendresse est manquante lorsque l’on est face à un écran, face au scanner des supermarchés ou pris en charge dans les nouvelles méthodes de traitement médical. Le progrès en captation  de l’énergie et en technicité se paye en espace d’isolement et de privacité. Nous voulons être privilégiés, traités en «  pièce de luxe » et cela consiste à développer un plus grand espace vital, à étendre son énergie sans la mélanger à celle des autres, à créer des strates énergétiques par des « cercles », des cartes, des accès limités. Les réseaux internet sont un moyen de fermer et d’isoler les gens dans des fenêtres de culture, des espaces cloisonnés intellectuellement, psychiquement et énergétiquement. C’était déjà la structure hiérarchisée et pyramidale de la société mais aujourd’hui cette même structuration s’empare des réseaux qui s’en étaient libérés.

L’Intelligence va du plus simple au plus complexe où chaque individu cherche à intégrer les énergies des autres pour s’en fortifier comme les plantes aspirent l’énergie du soleil. L’espace virtuel sert à créer l’espace approprié pour développer les individualités dans une croissance autonome. Nous ne sommes pas seuls mais éloignés les uns des autres de sorte à étendre  nos radicelles (petites racines)  en douceur et en liberté.

Avant de devenir  des « piliers de lumière », des réceptacles des énergies élémentales, il est nécessaire de se vider des énergies de la personnalité ainsi que des fantômes d’émotions, de conflits entre les âmes ou les consciences. Il y a une logique à l’utilisation de la technologie pour effacer les lignes karmiques à travers l’énergie familiale, des gènes et des liens aux terroirs. Toutes ces destructions difficiles à vivre pour ceux qui sont nés sur la Terre, représente néanmoins un formidable tremplin vers les lignes temporelles qui mène au Futur de Lumière.

033.jpg

 

Il faut se détacher d’un monde tactile et sensible, naturel et doux pour aller vers un monde lumineux, conscient et autonome lié à l’Esprit immortel. La transition technologique est une forme plus simple de conscience et d’intelligence, elle est suffisamment neutre pour ne donner à sentir que ce que les âmes et les consciences désirent partager et respecte en cela le Libre-arbitre énergétique et spirituel. Rien n’est imposé, tout doit être choisi. Lila

Publié dans Messager de lumière

Commenter cet article