Les facettes de la Foi

Publié le par lila

 

Et si l'Homme d'aujourd'hui n'était pas encore abouti?

S'il n'est qu'un processus en voie d'éclosion, pensez-vous que la main d'un Ingénieux Jardinier soit nécessaire à sa pleine maturation?

D'une serre humide et chaude ; la Terre,  enserré dans une gangue de chair ; son corps d'humain, un petit noyau de conscience  tenterait d'embrasser l'Amour pour se développer en Vie-Lumière afin de produire à son tour des étoiles et des Univers.

 

De la Foi d'Abraham au Bozon de X, voici une interprétation personelle de son parcours....

 

Toute graine a besoin d'être plantée dans le terrain adapté....et l'Esprit appela a Lui de nombreux réceptacles et parmi ceux-ci, Abraham était le plus adapté. C'était le moment de planter et la ville de Ur avait été retournée, par un tremblement de terre.

Un grand Être lumineux donna à Abraham, rescapé devenu chef de clan improvisé, de nouvelles Lois : les 10 commandements....y en avait-il plus? Ou moins? C'est à voir....L'Espri tendait Sa Main vers l'Homme.

 

Abritée pendant quelques siècles sur les berges enchantées du Nil, la jeune pousse d'Esprit devait trouver bientôt une bonne terre où y être transplantée. Un nouveau porteur de lumière fût trouvé ; il s'appelait Moise et pour être sûr d'être bien nourri il avait été lové sur le sein de la Reine elle-même. Aimé et  éduqué au sein d'une famille unie, vêtu et enseigné à gouverner, il est devenu un habile leader pour des années de traversée du Désert. Ses qualités de chef lui ont permis d'arriver sur la Terre Promise pour les prouesses de l'Esprit . Jérusalem : l'Esprit y a mit ses Racines, afin que l'Humanité puisse déployer ses ailes.

 

Encore quelques saisons et la jeune pousse essayait de s'adapter. Le sol n'était pas si facile, la graine humaine est récalcitrante à la vigueur de l'Amour. Alors, on mis un peu d'engrais pour forcir la pousse. Cet engrais d'Amour Concentré s'appelait Jésus, c'était un homme  intelligent et sensible. Les circonstances de sa conception n'étaient pas dans les règles du Temple.... souillée, sa mère a été gracieusement marié à un veuf, qui avait besoin rapidement d'une épouse pour s'occuper de ses enfants. Marie a donc trouvé un père d'adoption et une identité paternel officielle pour son petit enfant. Né dans les broussailles, tel il avait été conçu, il a dû s'adapter très vite au sol rocailleux du monde, il était prévenu....sa route ne fût pas facile, jusqu'au bout il a donné son jus. Un jus sucré et doux pour le coeur autant que pour les oreilles, un souvenir qui a marqué les Consciences comme un tuteur, un grand Frère qui montre le chemin de la Foi. Et l'engrais dont il était porteur n'a depuis jamais éteint sa voix.

 

La plante d'amour et de lumière voulait s'affirmer sur ses Racines, elle commençait à gambader, de-ci, de-là elle s'installait sur les sentiers et les allées de la pensée humaine. Étudiée par les philosophes, disséquée par les raseurs, admirées par les simples de coeur, elle trouvait en un certain François, fils de marchands et bon vivant, un nouvel occupant accueillant.

Il aimait la Vie, elle aussi! Il ne croyait pas en Dieu....elle non plus, mais ne le répétez pas, Il ne la Regarderait plus....

De leur union naquit un nouveau Souffle, une nouvelle vision plus spartiate et mieux adaptée à l'obligatoire élagage des formes et au forcissement du tronc : simplification et retour à la Nature, la grande mère nourricière que nous nommons Gaia. Saint-François nous a laissé sa prière, et sa vision claire du monde terrestre, accueil du Divin en chaque être vivant. Eloquent et intense, il est le canal de l'Esprit pour atteindre la Terre, à travers les racines de l'Humanité.... Ailleurs, sur les bords du Nil, la plante d'amour avait trouvé un autre puits de simplicité et de sagesse en Mohammed, l'Islam était né.

 

Dans ce processus d'enracinement et de fortification de Soi, la lumière s'est faite loupiote, c'était l'hiver et l'Amour tel la sève a diminué. On s'est nourrit de la sève de la terre, un sang noir et collant, et aussi d'ors et d'argent jusqu'à en succomber.

"Il n'y en aura jamais assez ! " avait proclamé le nouveau prophète, porteur de la vision : Karl Marx revenait au coeur du problème et dénonçait les faux-semblants, hypocrisies de pacotilles qui rendaient les hommes vides et les femmes stériles." Ne vous déracinez pas le coeur ! " criait-il encore....et la rumeur gronda, le sang coula encore et encore, pour abreuver la Terre qui ne le demandait pas....des cendres et des ossuaires pour faire revenir l'Amour, qui dans ces conditions n'apparaissait qu'à grand peine. 

Des révolutions qui nous font tourner en rond jusqu'à nous étouffer, et faire mourir le Ché (Guévara). 

 

Alors l'Esprit est revenu, parce que la Terre a crié qu'Elle en avait assez de cette Humanité envahissante, grouillante.

Sous la forme de milliers de bourgeons, de toutes couleurs et de toutes religions, la plante d'Amour s'est mise à germer : dans toutes les directions elle a poussé, vers le haut, vers le bas, tous les chemins semblaient possibles....et la Lumière venait de partout et de nulle part.....comme Albert Einstein voulait le démontrer....et plus il cherchait, plus il trouvait que le temps des écorces d'étoiles n'est pas le même que celui qui fait pousser les fleurs....et  pourtant un lien invisible semble les rassembler. Ce lien le rapprochait de Dieu, mais s'il le disait....on ne le croirait plus.

 

Alors, le bozon de X est né, un concept éthéré, qui reprend après des milliers de péripéties et d'hypothèses, le sens du mot  "prâna"  ou l'air qui nourrit la Vie : un va-et-vient incessant entre le visible ou "manifesté" et l'invisible ou "l'immanent".   Quand Dieu vous tient la main, il va jusqu'au bout ...et vous? Lila

 

 PS : De mon coeur d'étoile au vôtre il n'y a qu' Un petit pas....zen attitude

 

Publié dans philosophie

Commenter cet article