Les Arbres intérieurs à l’Homme

Publié le par lila

GRANDIROn vous a parlé des arbres généalogiques et de l’arbre des Sefirots mais il existe quelques autres arbres dans le corps physique, aussi bien qu’entre les âmes et le Soi.

Nous passons d’un arbre à l’autre, non comme nos amis les arboricoles, bien que l’on dise des Lémuriens par exemple, qu’ils sont nos « frères des arbres » et qu’autrefois nous faisions partie du même arbre génomique.

Sérieusement, enfin, aussi sérieusement que l’on puisse traiter ce sujet épineux !! Puisqu’il est à la fois visible que nous sommes nés d’une ramification génétique et que cette ramification est repérable par des marqueurs, des ressemblances ou des divergences entre les syllabes génétiques.

On pourrait en conclure que si nos corps ne vivent qu’une fois, nos codes génétiques peuvent  se répéter dans le temps et nous donner cette sensation de « déjà vu » ou de « déjà connu » - de vie antérieure- alors que l’on se trouve face à quelqu’un ou dans une situation nouvelle. Je sais que l’on nous dit que cette récurrence est un doublon de perception dû à un décalage entre la perception visuelle immédiate et l’enregistrement de cette perception par le cerveau. Le petit décalage de quelques secondes donne une sensation de « re-voir » la scène. Cependant, ceux qui ont eu cette sensation savent qu’il ne s’agit pas de ce que l’on voit mais de ce que l’on « prévoit » qu’il va se passer ensuite, après le « déjà vu ». Le décalage n’explique pas la sensation de prémonition qui accompagne les scènes suivantes ! Ni la sensation de « recadrage » dans une vie différente….qui peut se produire, comme un copié -collé sur une autre pellicule, plus colorée ou l'envolée mentale dans un passé reculé.

En fait, lorsque l’on change de niveau vibratoire, toutes les données changent avec soi et un autre horizon s’ouvre, non seulement pour soi mais aussi pour tous ceux qui nous entourent. Pourvu  que ces changements élèvent  les meilleurs potentiels plutôt que les pires. Certains choix font « descendre» l’alignement, enferment l’être dans une longue suite de misères, alors que les choix qui mènent vers plus d’excellence amènent obligatoirement une montée, une élévation sociale et vibratoire. Prendre le temps de bien choisir n’est pas toujours possible et c’est alors qu’interviennent les énergies de ceux avec lesquels nous sommes en empathie.

ENTREetELEVEtoi

Si l’Arbre des âmes auquel nous appartenons donne de sa force, il semble que nous sommes protégés du pire, que nous pouvons compter sur notre potentiel d’actions positives à venir plutôt que sur les casseroles accumulées par des mauvais choix. Si dans l’arbre des âmes beaucoup ont compté sur les bontés des autres, celui-ci s’affaiblit et l’ensemble des potentiels de tous s’affaiblit, malgré la bonne volonté, la force globale sera moindre. Nous sommes liés par les sentiments, par les peurs autant que par l’amour.

Lorsque les sentiments qui relient les âmes en arbre ne sont plus assez purs, il ne reste que le pire : les disputes, les déceptions et l’amertume d’avoir donné et d’être trahi, le sentiment d’avoir été volé, usurpé de sa propre vie, de ses rêves. La plupart des humains connaissent ces situations et ce n’est pas mauvais de les connaître, si l’on accepte de dépasser l’orgueil blessé, on finit par trouver de nouvelles forces dans l’accueil du niveau supérieur : l’arbre des Sois.

CONSCIENCE

 

Dans ce réseau, les intentions sont les liens, les vertus servent de points communs. On sait que chacun peut être mauvais et merveilleusement bon selon les besoins de son chemin d’apprentissage de sa plus haute essence. Les deux faces font partie de l’Unité. Et l’amour que l’on se donne à soi, compense les pertes et les déceptions : la vie n’est pas écrite seulement pour soi, elle s’écrit en grand, pour que tous y reçoivent leur dû, même si pour quelques- uns, les conséquences sont plus rudes. L’arbre des Sois renvoie au panorama des âmes et de leur cheminement vers la perfection, vers la transcendance de leurs limites, l’image qui symbolise le mieux le Soi est le scarabée bousier choisi par les Egyptiens pour montrer que chacun pousse sa propre vie vers un autre rayonnement. On naît de la Terre et l’on devient Soleil, pourtant cette trans-formation demande des efforts crus, de renverser des défis incompréhensibles tant que l’on ne s’installe pas dans une conscience transcendante,  choix de donner la priorité aux vertus – dans leurs bons et leurs mauvais aspects- pour dépasser les peurs de mal faire et réussir à s’élever vers la Pure lumière. Cela semble dérisoire dans ce monde où la seule course importante est l’assaut de l’argent et les tarifs bancaires. J’aime bien l’argent, mais peut-on comparer les vertus spirituelles et le besoin d’essentiel avec cette course stérile et battue d’avance ? Pourtant, mieux que les relations affectives, plus que les relations génétiques, au-dessus de l’arbre des âmes et de l’amour contenu par les Arbres des Sois, il y a l’arbre des réseaux financiers, le seul désormais à rivaliser avec l’arbre des vertus, l’Arbre des Sefirots.

hvdhzittbt

Fallait-il opposer l’argent à l’Esprit ? Fallait-il que l’argent devienne l’ennemi de l’Homme et qu’il devienne son oppresseur ? L'Esprit vivant, pour ce que je connais, aime la Liberté, mais Il ne peut pas l’imposer contre notre volonté. Il nous a lié à des familles,  nous a fait grandir par des liens, à l'intérieur de structures. On peut les aimer ou les détruire jusqu’à la dernière…c’est à nous d’en décider. Lila

 

Publié dans Messager de lumière

Commenter cet article