Les 3 voies écrites vers le Futur en mouvement…

Publié le par lila

http://www.secret-realite.net/modules/linkup/img/kekettepleiadien3.jpg

A différentes périodes de ma vie, j’ai été amenée à  comprendre un peu en avance à quoi le Présent me menait. Il n’y a pas d’âge pour faire des vœux et changer le niveau de ses attachements, de ses priorités, de ses émotions, il suffit de créer une zone neutre autour de soi qui génère de nouvelles opportunités. Une fois que l'on a gouté à l’instinct de l’Instant Présent, c’est comme le vélo, cela ne s’oublie plus jamais. Pourtant, il y a des conditions préalables qui servent d’assises à ces instants magiques et anxiogènes. Souvent il faut que le monde s’effrite sous nos pieds, que rien n’aie de consistance, que l’isolement soit une blessure cuisante; lorsque la situation semble perdue, alors la seule réalité tangible est d’une autre nature et s’appuie sur le besoin d’exister quelle que soit la forme que cela prendra.

Je ne fais pas partie des pessimistes, mon cerveau est réglé pour rester positif et j’ai appris en traversant mes peurs, que le corps souffre de la peur en produisant des hormones toxiques, qu’il doit les libérer, que cela peut être humiliant et limitant mais qu’en revanche, l’Esprit-conscience est lié au Cœur dont la force est ouverte sur l’éternité. Mon choix fut toujours de donner une chance à l’impossible, car l’impossible est la Source de la Vie. L’impossible est au-dessus de ce que nous sommes capables d’imaginer puisque notre imagination provient  de nos souvenirs et de nos désirs, donc de nos expériences passées. L’impossible est une porte venue du Futur, qui s’ajuste sur le Présent pour nous conduire vers une destination inimaginable mais réalisable. Rien n’est fermé dès lors que notre esprit, notre énergie et nos instincts s’allient dans la même direction.

 A plusieurs reprises, dans ces moments de tensions nerveuses et physiques, j’ai vu les couloirs qui organisent les situations du futur. Je n’aime pas être un Oracle, mais ce fut une de mes fonctions lorsque j’étais enfant, une conséquence du choix de m’aligner sur le Futur positif, le Futur qui mène à l’Ere de l’Aube Dorée : Terra Ma Ka Or. Adolescente, cette fonction était pénible, c’est pourquoi j’ai cherché à m’en défaire en faisant des études, en réduisant mes aptitudes au discernement spirituel pour m'échapper et vivre comme tout le monde. Curieusement ma fonction me rattrape à chaque fois que je pense qu'elle s'éfface. Lorsque je me crois  libre, je ressens ma responsabilité d’être ce que je suis, je ne peux pas abandonner même si cela me condamne à être isolée. C’est un paradoxe que les gens qui me connaissent admettent, qu’ils croient ou pas en mes propos, chacun est amené à reconnaître la Nature immatérielle de mes « choix » et leur valeur au cours du temps. La force que cela transmet ne vient pas de moi, mais de mon essence, de l’Etre qui se manifeste à travers tout ce qui vit.

En 1977, l’avenir que l’on m’a présenté donnait une forte probabilité d’extinction de la planète à cause d’une explosion nucléaire et d’une guerre entre des grandes nations. La date limite de ces faits étaient fixée à 1986. En 1986 la France a fait exploser des bombes dans le Pacifique. La Chine, l’Australie, le Japon ou la Russie auraient pu utiliser ce moment pour créer une 3éme guerre mondiale. En 1986, j’étais en voyage en Californie, je suis allée deux fois au Yosémite Park, où les grands séquoias semblaient parler une langue rocailleuse et légère pour me raconter l’histoire de la Terre et son nouveau futur grâce au travail des Humains de Bonne Volonté.

Lorsque le mur de Berlin s’est effondré en 1989, la Pérestroïka permettait  à la pensée occidentale d’investir dans de vastes marchés à conquérir - l’Europe de l’Est, la Russie, la Chine se sont alignées sur nos valeurs, et nous avons vus ces peuples à l'esprit collectiviste, évoluer dans leurs aspirations et leurs responsabilité, aujourd’hui ils prennent une part plus importante aux décisions planétaires tout en donnant de la valeur à l'individu. Le côté négatif est qu’ils sont devenus des consommateurs or nous savons que nos comportements ultra-matérialistes ne mènent qu’à notre destruction, qu’il nous faut agir pour donner une impulsion écologique à l’ensemble de nos choix économiques.

En 1998, il y avait la maladie de la vache folle qui faisait flamber les prix de la viande bovine à Paris, je venais d’avoir mon deuxième enfant, j’étais très fatiguée physiquement et j’avais des rêves très puissants. L’un d’entre eux est resté vivant comme un souvenir vécu, vif comme un avertissement, le voici :

Alors que notre civilisation s’était affranchie de toutes règles morales et des lois naturelles, nous pensions que notre pensée pouvait créer des miracles, nous étions des techniciens prétentieux et narcissiques, spécialisés en tout, stéréotypés pour appartenir à un clan. Sans que les peuples s’en soient rendu compte, ils avaient perdus le pouvoir de choisir leur vie ; leur niveau de connaissances ne rejoignaient pas les acquis d’une élite internationale, de plus en plus intellectuelle et dénaturée, séparée des masses. L’eau s’est trouvée empoisonnée par des bactéries et des remontées de gaz acides et toxiques provenant de déchets variés et de la recherche d’énergie. L’eau des océans s’infiltraient dans les nappes phréatiques des bords de mer à cause de la dépressurisation créée par certains forages que les mouvements naturels des plaques tectoniques accentuaient. Les réseaux d’eau étant dépendants et reliés les uns aux autres, la pollution s’est étendue rapidement au détriment des frontières en passant par les voies souterraines. L’air et l’eau s’acidifiaient l’un l’autre par le cycle de la pluie. L’homme désirant échapper à ces nuisances avait imaginé des vaccins obligatoires et des cercles de vie restreints pour limiter la prolifération entre les êtres contaminés et ceux qui ne l’étaient pas autant. Des formes de dictatures se réinstallaient par peur des différences, les cercles crées pour se protéger se transformaient au fil du temps en ghettos de riches, de classes commerçantes et de producteurs et se terminaient par des ghettos de marginaux urbains, isolés les uns des autres par des laisser-passer, épiés par des armées ultra-équipées et des hauts murs comme dans les villes du Moyen Age. Entre les lieux urbains s’étiraient de vastes plaines d’herbes toxiques jaunâtres. Il fallait attendre 3 jours après les pluies avant de boire l’eau. Les animaux se brûlaient la gueule et les coussinets s’ils n’avaient pas accès à de l’eau filtrée et qu’ils se promenaient dans les zones laissées à l’abandon. La plupart des animaux de consommation étaient élevés dans des hangars climatisés, protégés de l’air extérieur et de la terre, leur viande était réservée à ceux qui pouvaient l’acheter. Dans ce rêve, les villes s’étaient réduites en communautés agressives les unes pour les autres. Il ne restait que 10% de la population active en vie. La natalité était fortement encouragée et les avortements devenus improbables puisque la majeure partie des femmes se trouvaient stériles, celles qui ne l’étaient pas fabriquaient des enfants pour les autres, par insémination artificielle majoritairement. Ce qui n’avait pas été prévu par les scientifiques et les médecins est l’amélioration des possibilités de l’humain. Au fur et à mesure des sélections pour une meilleure vivacité des embryons, la moitié des naissances produisait des enfants avec un bagage psychique et énergétique transcendant, ils avaient des pouvoirs kinésiques, télépathiques, divinatoires, empathiques, curatifs. Ces enfants dès qu’ils s’en sentaient capables s’échappaient vers les  no-man’s land où les êtres connectés à la Lumière les éduquaient en communauté de 13. Des couples solides avaient été sélectionnés et déposés dans des niches écologiques sacrées, eux-mêmes éduqués à une plus haute bienveillance et intégrité pour servir de Relais entre le système urbain, ultra-violent pour les sens et le monde de la Lumière dans lequel il faut avoir déposé l’agressivité accumulée dans ses gènes.

Cette transmutation exigeait 3 à 9 ans d’entraînement énergétique et spirituel. Les Couples- Gardiens de ces clans familiaux recomposés devaient avoir la fibre spirituelle solide et beaucoup d’Amour Inconditionnel à donner envers des enfants qui représentaient des facettes de leur être spirituel mais qui n’avaient aucun lien familial entre eux. Pour dépasser les pensées destructrices et toxiques naturelles dans l’Adn, les jeunes devaient prendre en charge une tâche qui servait à la survie de la communauté : aux adultes, aux animaux ou bien à leurs camarades. Cette obligation leur donnait une place, un rôle à égalité avec les autres membres, les rendant indispensables les uns aux autres.  L’Enseignement consistait à les rendre maître de leurs choix, de leurs pouvoirs, de leurs énergies et à leur fournir les techniques de la "souvenance" afin de se réapproprier les connaissances cachées en eux-mêmes. Protéger l’autre était un moyen de se protéger soi-même et de préserver la Vie, donc d’obtenir une onde positive de protection. Quand un membre créait autour de lui un cercle d’énergie bénéfique suffisamment grand, il était appelé à créer sa propre communauté en tant que Gardien, jusqu’au moment de l’ascension totale de la Terre. Cette ascension graduelle entraînait des changements de la notion d’espace et de Temps. Les êtres qui obtenaient un grand rayonnement entendaient les arbres, communiquaient avec toutes les vies  y compris avec les insectes ou les brins d’herbe. Chaque espèce pouvait transmettre des informations sur les situations lointaines. Les voyages entre les lieux cachés se produisaient grâce à la Marche Sacrée, en augmentant par certains mouvements l’énergie de l’aura, le corps du voyageur changeait de texture et s’alliait au Vent pour aller là où l’Esprit appelait. Ainsi les Gardiens étaient au courant de tout ce qui se produisait et à chaque Lune des Conférences télépathiques permettaient d’échanger des nouvelles. La nourriture était réduite aux fruits à coque dure : noix, noisettes, oranges, avocats...  Des procédés pour la purification de certaines sources avaient été implantés longtemps auparavant dans ces lieux prédestinés. Ces lieux étaient brûlés par les armées urbaines car pour nourrir les enfants « sauvages », des vols de nourritures comme les céréales, le lait bio et les légumes racines issues de l’agriculture hydroponique (seule existante) étaient organisés régulièrement au sein des villes dans les zones de stockage ou de production. Quand une communauté était suffisamment harmonieuse, elle trouvait à se nourrir par la lumière, au-delà du support terrestre. Alors, au fil du temps, les communautés de transition s’effaçaient pour s’établir dans les strates de vie dimensionnelles supérieures. A la fin du rêve, je me suis retrouvée dans mon passé, j’avais 6 ans, j’étais en voyage astral et l’on me présentait ces lignes temporelles en me proposant d’être un « parent d’Enseignement » pour les Enfants sans héritage de la Terre Urantia-Gaïa. Le Passé se posait sur le Présent pour achever une boucle du Temps.

Dans ma réalité quotidienne j’ai choisi de ne pas m’attarder sur cette vision du monde en destruction. j'ai préféré voyagé vers les Antilles puis vers le Brésil, où l’avenir n’était pas écrit sur la même fréquence ; ce rêve m’a rendue consciente que lorsque l’avenir semble dans une impasse, il faut faire un acte inattendu, quelque chose qui va faire entrer une nouvelle option, un fil de destinée différent. L’optimisme est la seule force sur laquelle on peut s’appuyer pour élever l’énergie  dans les moments désespérés car la Vie appelle la Vie, il faut s’accrocher à l’espérance surtout quand cela paraît déraisonnable. L’acte de Foi est un moyen insoupçonné pour survivre.  Il ne faut pas penser à la mort, ni à la destruction mais chercher à vivre avec le plus de dignité et de générosité possible dans les conditions que la vie vous offre et rêver Grand. 

Dés 2003 la dépression économique mondiale s’avançait mais je pensais qu’elle aurait une conséquence positive : celle de remettre l’ultra- Capitalisme en cause, profondément. Si nous poursuivons notre idéal individualiste pour conserver des libertés écornées par notre indifférence et notre aveuglement nous nous engageons vers un futur appauvri et dictatorial. Les catastrophes naturelles doivent réveiller notre âme, notre compassion pour l’humanité ou bien nous faire chuter dans nos instincts térritorialistes les plus basiques et agressifs. Le monde s’est complexifié mais nous sommes mieux équipés et informés que dans les siècles précédents, les masses ne sont pas aussi bêtes qu’elles semblent à travers le prisme des jeux télévisuels ou des zappings. Il existe de bonnes valeurs et de bonnes volontés partout dans le monde. Si nous choisissons d’aller vers l’Union des intérêts économiques, nous devons accepter qu’existe un gouvernement planétaire qui s’exercera à travers les institutions en vigueur  mais nous devons être attentifs à ce que ces institutions ne soient pas réservées à une minorité intellectuelle ou économique, donc il faut trouver une forme suffisamment démocratique pour que les masses soient représentées à tous les échelons de la société et cela est un défi psychologique d'envergure.

Le Présent actuel de 2014/2016 n’a pas encore refermé la possibilité d’un conflit généralisé et international entre les communautés religieuses utilisant les attentats pour créer la peur dans les pays multiconfessionnels. La religion représente toujours un filon économique, un moyen de s’approprier de l’argent et de créer des lobbies politico- financiers. Le conflit initié en Centrafrique possède le germe de se transformer en guerre mobilisant des nations autrefois ennemies dans une nouvelle configuration d’alliance pour s’opposer à des clans religieux. Le combat engagé peut prendre des proportions notables pour les pays frontaliers et entraîner une guerre d’usure de 6 ans qui sera appelée la Guerre du Tchad, bien que la majorité des combats auront lieu aux frontières du Soudan et que les combattants viendront de toutes les nations qui en ont la possibilité. Cette guerre  -si elle a lieu- usera les forces africaines comme Verdun ou le Vietnam ont pu drainer la vitalité et l'optimisme d’une génération entière. Un homme deviendra le nouveau leader pacifiste d’une Afrique affranchie des esclavages étrangers. Ce nouveau visage africain se révélera à cause du dégoût de la violence qui touchera les femmes et les jeunes. Cette révolution intérieure se fera d’abord d’une manière cachée et discrète, puis lorsque les communautés se seront solidifiés dans la volonté de progresser selon le bien collectif, les pays s’affranchiront collectivement des anciens contrats et s’organiseront pour une Afrique différente. Ce dégoût de la violence sous toutes ses formes sera la source de l’indépendance politique et économique d’un continent africain stabilisé de l’intérieur, choisissant la voie du Pacifisme. L’énergie globale et le besoin de bien vivre et non plus de survivre conduira ceux qui laissent la violence à s’harmoniser selon des fonctionnements psychologiques intégrant l’Histoire humaine au Cosmos, de nombreux africains s’avéreront de Grands Initiés et des Ambassadeurs de notre espèce avec d’autres civilisations, comme cela fut le cas il y a bien longtemps. Une autre  boucle du Temps se refermera pour ouvrir sur des possibilités d’expansion par la multidimensionnalité de l’espace terrestre en plusieurs niveaux de conscience interférant les uns avec les autres. 

En revanche si nous choisissons de nous refermer et de nous accrocher à nos vieilles habitudes nationalistes, les communautés religieuses deviendront les nouveaux leaders d'inclusion ou d'exclusion. Elles seront contraintes de faire le ménage au sein des groupes afin de choisir les individus qui veulent intégrer leur foi avec plus de discernement et d’éviter l’extension de la terreur au sein des croyants. De nouveaux statuts religieux seront écrits pour éviter les amalgames avec les individus radicaux et fanatiques et pas uniquement dans les communautés islamiques puisque toutes les religions possèdent des branches radicales qui sembleront indésirables et trop violentes dans la manifestation de leur foi. Ces changements existeront dans tous les pays et permettront la tolérance des religions entre elles, sachant que le point commun entre les individus sera l’Amour du Pays où ils vivent. Ceux qui ne se sentiront pas capables d’accepter ces changements de rituels pour harmoniser lois laïques et vie religieuse, devront s’installer dans des pays dans lesquels ils se sentiront en correspondance psychologique et religieuse. Ces migrations volontaires créeront un lien entre les citoyens partageant les mêmes valeurs, sans discrimination d’aucune sorte. Les émigrations économiques se résorberont d’elles-mêmes grâce à l’internationalisation de la crise économique qui est loin d’être terminée et s’avance progressivement vers des pays qui sortent à peine de l’isolement et du sous-développement technique. La Crise économique et des ressources naturelles permet un basculement des investissements vers les pays moins industrialisés et restaure la possibilité d'évoluer dans les pays en devenir, augmentant les chances d’accéder à l’enseignement, à la santé et à une autre manière d’être, intégrée à l'horizon planétaire commun mais respectant les caractéristiques des cultures locales. 

Le pire est derrière nous, mais le meilleur se mérite par nos actes de tous les joursEn aidant les enfants, nous aidons l’avenir quelle que soit la manière dont il s’écrira.

 http://4.bp.blogspot.com/-Ppk5cfuzsUk/TvBpq-OraQI/AAAAAAAAAKk/UrJXLnh54Rc/s640/nouvel+enseignempent+lois.jpg

 

La troisième voie est celle pour laquelle je travaille et vous enseigne à trouver en vous-même la force d’aimer votre âme, votre conscience et atteindre l’Esprit de lumière qui dort en vous. Cette voie se développe seul, bien que l’on puisse parfois compter sur la bienveillance d’un maître pour être aidé. Certaines communautés ont dépassés ce stade de transition dans lequel nous sommes engagés, en nous ouvrant à l’Amour bienveillant, nous les rencontrons et  acquérons les moyens d’apprendre les valeurs universelles en un temps raccourci. Tout est en nous-mêmes, mais pour aller plus loin, il faut dépasser la condition humaine et la pensée telle que nous l’utilisons. Cette distorsion est plus facile à expérimenter avec des  techniques non-violentes et sans drogues, par l’alignement de nos chakras sur des fréquences plus hautes en pureté. J’aimerais que nous soyons capables de suffisamment d’Amour pour que le meilleur se produise.

En moins de 3 ans nous pourrions nettoyer les océans de leur pollution microscopique, oxygéner les centres urbains, faire disparaître les infirmités et les maladies génétiques, créer des centres d’enseignements dans des domaines encore inconnus de nous, et ascensionner la Terre en moins de 10 ans dans des dimensions d’énergie où maladie, ignorance et violence sont diminuées ou absentes. C’est le chemin rêvé, le chemin dont personne ne comprend la portée pour l’instant… Cette option est choisie lorsque notre optimisme est supérieur à notre haine, à nos peurs de l’avenir et à la peur de l’autre. Tant que nous nous sentons cloisonnés par nos croyances, nos appartenances ou notre physionomie, cela entraîne des racismes et nous ne pouvons pas prétendre  rencontrer  des gens qui viennent d’une culture extra-planétaire, même s’ils ont des moyens pour que nous dépassions rapidement nos limites dans tous les domaines.

Cultivez la Confiance et prenez soin de vous, cela a eu et aura encore un impact positif sur le monde. Lila

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

culture indoor 17/07/2014 18:30

bon article, j'aime toujours autant ton blog

Lila 19/07/2014 20:00

Merci, j'aime toujours les compliments sur mon travail!

frère de lumière 23/01/2014 12:51


bonjour,


je m'associe à votre rêve ...  mon optimisme inné me pousse à faire confiance à ces nouvelles générations d'enfants qui arrivent : ils auront cette solidarité et ce souci du bien-être pour
eux et pour les autres que notre éducation ne nous a pas ou si peu encouragé à avoir.


les plus grands changements durables commencent toujours par de petites actions ou pensées ... puissions-nous continuer et contribuer à rêver le monde pour avoir ou contribuer à avoir un monde de
rêve !


bonne continuation à vous

Saïda 11/01/2014 20:31


Bonjour Lila,


Merci de nous faire partager tes expériences, et surtout le bilan général de ses 35 dernières années et l'impact que nous créeons et transmettons, consciemment ou inconsciemment, sur cette Terre.
J'espère que nous atteindrons cette troisième voie ! Résolution 2014 : je vais cultiver ma confiance en moi-même et en général pour faire avancer le Schmilblick. Nous sommes tous connectés
les uns aux autres. 

Philippe Bouquet 11/01/2014 18:49


Je vais me contenter de l'option 3, car elle me parle pleinement.


Merci Lila pour la couleur que tu amènes dans tes textes....


S'il y a une révoution à faire c'est celle du coeur.


S'il y a une personne en ce monde à aimer c'est Soi.


Le reste vient naturellement en ouvrant son coeur à la magnificence de son Soi divin.


Concrètement cela peut-être très simple comme de tenir la main d'un enfant et chanter avec lui des refrains rigolos en mangeant des gauffres ou des bonbons...


Cela peut-être un simple regard qui embrasse tendrement l'autre, cet inconnu croisé un jour et si différent de nous qui pourtant est un peu nous....


On n'est pas faible en ouvrant son coeur et son esprit au Divin, on acquiert de la force au contraire et les chemins sont comme illuminés....


Philippe