Le travail spirituel des médiums

Publié le par lila

Un médium est une personne qui travaille avec l'énergie de son corps.

La médiumnité a de nombreux degrés, et de nombreux aspects ne se pratiquent pas en même temps.

Médium signifie "canal", "support d'expression".

 

On peut naître médium ou le devenir à la suite d'expériences d'EMI ou d'éveil des sens par la méditation, la pratique d'un sport de haut niveau, d'une activité pratiquée avec passion et sensibilité (comme la kinésithérapie, la psychologie, la medecine, le jardinage)

 

Les activités qui mettent en relation avec l'énergie terrestre  et les sens tactiles comme le jardinage, la couture, le soin aux animaux permettent de developper la sensibilité à la vie de la Terre. Les sourciers, les magnétiseurs sont issus de lignée de ce type.

Les personnes qui aiment leurs semblables, qui donnent beaucoup d'importance à la relation humaine developpent plutôt la télépathie, l'empathie (ressentir par compassion les mêmes émotions ou sensations).

Les gens qui sont curieux des choses qui les dépassent, des fonctionnemments universels, seront plutôt portés à la canalisation avec les plans de fréquences supérieures ou extra-humaine. 

 

Le travail d'un médium est différent en fonction de son degré d'ouverture psychique ou énergétique et de la direction qu'il donne à sa médiumnité.

La plupart des médiums sont inconscients de leur travail, ils le font à travers leur rayonnement énergétique, leurs créations, leurs choix de vie.

 

Médium ne signifie pas "voyant" mais "passeur d'énergie" , eventuellement d'enseignements.

Une des fonctions spirituelles des médiums est d'aider à déloger les âmes coincées entre des niveaux de conscience et qui n'ont pas assez d'énergie vitale et de conscience pour appeler les Anges. Le médium sert de support au passage de ces âmes égarées entre les mondes. Souvent nous sommes appelés à nous promener dans des lieux qui ont servis pour les affrontements, les maisons "hantées", les lieux qui ont été utilisés pour des rituels magiques et qui n'ont pas été refermés correctement. Là où l'énergie est bloquée par une âme qui s'est perdue ou que l'on a voulu emprisonner. Notre travail est précieux car il permet de limiter les dégâts causés par les blocages.

En chirurgie cardiaque on utilise des drains et des ballons pour déloger les dépôts dans les artères, en guérison de la Terre, on utilise les médiums, capteurs de positif et transmutateurs du négatif lorsqu'ils le peuvent.

Les médiums canalisent l'énergie ambiante (magnétiseur) ou transmettent des messages vers les autres plans de conscience (chaman) servent de support pour la venue d'énergies de fréquences supérieures (prêtres,méditants).

 

Certains lieux ont le même rôle que les médiums, des animaux peuvent également faire ce travail, c'était le cas des animaux utilisés pour les sacrifices : nos ancêtres pensaient que la conscience d'un animal était plus pure que celles des êtres humains, et donc plus proche de l'Origine, ainsi on chargeait l'animal symboliquement des erreurs et des maladies créees par la communauté. On pensait également que les êtres des mondes supérieurs se nourrissaient des âmes pures et que la Terre se nourrissait du sang. Ces idées étaient nées dans la tête des gens qui voyaient le sang dispararaître dans la terre, comme eux faisaient disparaître le vin dans leur gosier ...même couleur même fonction ; ils ne pouvaient imaginer la splendeur de l'univers et sa capacité à donner sans exiger rien en retour....chose impossible pour l'esprit des êtres qui doivent survivre dans les conditions difficiles. Dans un esprit réduit à la survie, Dieu ne sait pas aimer sans échanger. Et Ceux qui ont apportés l'Amour Univesel en ont souvent payer le prix comme des animaux.

Espérons que la conscience humaine va s'éveiller aux valeurs universelles et abolir le sacrifice de sang, inutile et rétrograde.  L'Esprit Est partout présent et c'est à nous de nous ouvrir à cette Vérité. Lila

Commenter cet article

renaud 16/08/2010 04:32



Bonjour ,


Je suis un garcon de 30 ans ,j'ai euthanasié mon chien qui avait 2 ans et demi il y a de ca plus de 8 ans, c'etait un pit bull . Je l'ai acheté au noir , j'avais le choix entre plusieurs
petits chiots dans une cagette ,elle meme dans une voiture .Je l'ai choisi en speed, j'ai pris  celui qui avait l'air le plus deficitaire , le moins en forme quoi  ,
certainement un sentiment de compassion ,j'ai tt de suite  flashé sur lui , la vendeuse qui etait l'ami de mon pote m'a dit non pas celui ci , je l'ai pris quand meme... Le
contexte de l'achat eté pas tres net car ils etaient vraiment Tres tres petits ces chiots, y en avait 4 ou 5 en tout , ils n'etaient pas seuvrés , j'ai du le faire moi meme ,cad lui donner du
lait maternelle quoi, je l'ai appelé venom ! Je vivait et vis toujours chez ma mére . Le veto ( un veto super de chez super avec les animaux , le top du mec doux et comprehensif  et surtout
Pro) ,apres avoir discuter avec ma mere m'as pris a part et ma dit que dans mon contexte familliale ,il me serait tres dur de bien l'elever , je n'ai pas trop cru a ses propos car je voulais le
garder mon chien , j'avais 20 ans environ a l'epoque, bref c'etait comme mon enfant , et il c'est averé qu' il été tres turbulant en grandissant :une furie impossible a le calmer c'etait une vrai
pile electrique ,moi meme quand jetais enfant j'etais tres tres dur, les moniteur et prof ont du souffrir et doivent encore se rappeler de moi , mais j'ai jamais eut l'impression de faire quoi
que se soit qui encourage mon chien a cette attitude , j'ai finis a un moment par Baisser les bras surtout car ma maman autorisant le chien a faire des trucs que moi j'interdisait et c'est ce que
le veto m'avais dit , et petit a petit le chien c'est grave rapprocher de ma mere. Il etait meme , bien plus calme avec ma mere dehors lors de sorti bien quelle avait quand meme un peu
de mal a le controler  mais jamais elle l'engeulais y a avait pas vraiment d'autorité et moi celle que je voulais donner passait completement a la trappe vu que le chien pouvait se
tourner vers ma mere , bref j'avais baisser les bras quand je sortai avec lui il mordait la laisse et tourbillonait pas un moment il se posait un peu , c'etait horrible , des amis me disait qu'il
avait un pete au casque et certaiment qu'il etait tomber par terre avant que je n'en prenne possession ou quelquechose comme ca , et puis j'ai pas arranger le chmilblik car une fois il a manger
un bout de shit assez gros et ca la pas ARRanger non plus mais meme avant cette incident il a toujours été un peu byzarre , il louchait un peu et Surtout cette phrase de la fille qui me disait
Non pas celui-ci !!  mais il etait pas mechant je l'aimais ! j'avais pris l'abitude de ne pas le laisser rentrer dans ma chambre car il m'enervait a pas rester en place et puis aussi par
egoisme et a fumer de spiff dans ma chambre ! mais le chien s'etait deja tourner depuis longtemps vers ma mere c'etait elle qui lui donnait a manger en plus , il grattais a ma porte a fond comme
une furie , y a encore les marques sur la porte d'alleurs , pas quand j'etais seule mais quand j'etais avec une copine ou des potes c'est la ou ca le rendait fou de pas pouvoir rentrer et il
gratais gratais la porte ! bref.... la situation devenait de plus en plus dur car a la base j'avais pas prit ce chien pour ma mere car en cas de pepin je vois pas comment elle aurait pu le
controler! ! Bref , un jours qu'il etait dans ma chambre avec un pote qui jouait avec lui j'ai voulu le sortir comme d'hab en le tirant par le colier et la il m'a mordu a la main , pas gravement
mais j'ai senti la pression qui aurait pu me broyer la main mais il ne la pas fait ! pour moi c'etait la cerise sur le gateaux , 1 ou 2,3 jours plus tard je l'ai fait piquer
(euthanisier) par le meme veto en lui disait qu'il mavait mordu mais jai menti en disant qu il avait egalement mordu ma copine ,bref , j'ai insister au pres du veto pour qu'il finisse par
accepter , pour info mon pitbull etait un peu croisé ou alors il avait un légé probleme de croissance et ses dents etait moins longue et pointu que les vrai pitbull mais il avait quand meme Une
sacré gouache dans les machoire , le seul truc qu'il avait fait de mal A Part ne pas m'ecouter c'etait qu'il a aboyer a 50cm de la tete d'un enfant presque bébé le pere ma gravement engueler sur
le coup je ne me suis pas inquieter car pour moi ce chien n'aurait jamais fait de mal , le pere ma demandé de le tenir fermement ce que je comprend , ca ne ma pas inquieter car mon chien , speedy
gonzales , avait l'habitude de sauter sur tout le monde en mettant ses pattes sur le ventre des gens chez moi ou dans la rue , sur moi et avec les autres,comme si il voulait se mettre a la
hauteur des hommes , le truc le plus drole que je faisais avec lui c'etait qu'on jouait  a ce mordre l'oreille sans vraiment mordre biensur un coup je lui mordais la droite et la gauche
un coup cetait lui ! c'etait Trop Marant ca ! Il rentrait vraiment dans le jeux ...


 


Souvent j'ai des flash et je repense a lui et je suis demolis .


je m'interesse Beaucoup a la spiritualité de je voudrais connaitre ton point de vu sur ce qui a pu arriver a son ame et ce que la mienne risque ?


 


(desolé pour les fautes d'orthographe)



lila 23/08/2010 15:37



La question que tu pourrais te poser est : qu'est-ce que je veux garder de cet épisode : la culpabilité qui paralyse, qui rend honteux ou bien le courage de devenir quelqu'un qui empêche cela de
se reproduire. Tu connais les conséquences sur le moral de l'animal et du propriétaire, ainsi que les conséquences finales pour l'animal...tu sais maintenant que la vie est fragile et mérite
qu'on la respecte sinon on souffre, alors aujourd'hui que peux-tu faire pour reprendre confiance en toi, et retrouver une bonne image de toi-même?


Lorsque tu as adopté ce chien c'était pour te faire respecter, et tu étais guidé par l'esprit de revanche et le besoin d'argent facilement gagné, tu voulais être "quelqu'un" en utilisant un chien
pour te donner du courage, te donner de la puissance. Maintenant tu te sens comme un assassin, quelqu'un qui a abusé de sa puissance. De cette expérience tu as appris que se faire
respecter par la force donne ces resultats-là : la violence et la mort, la culpabilité et la honte. Comme te l'a expliqué le vétérinaire, un animal mérite le respect, adopter c'est devenir
responsable du bien-être de son animal. On a chacun le droit de réussir, de se faire respecter mais le mieux c'est d'utiliser ses propres compétences plutôt que d'exploiter les autres,
même si ce sont des animaux. Le sujet spirituel de ta question est aussi de comprendre la culpabilité  que l'on ressent lorsque l'on est face à la mort. Il ne faut pas traiter
cette culpabilité avec légereté parce qu'elle est comme un virus dans l'âme, elle ronge la confiance que l'on a en soi-même et devient une porte qui ouvre sur le suicide si cette
douleur n'est pas soignée, elle devient morbide et lancinante au point de faire perdre le gout de vivre. Il est préférable de trouver les autres raisons qui t'ont rendues triste et malheureux au
cours de ta vie (le manque de père et de repéres, le besoin de trouver ta place face à l'autorité de la société, des administrations) et surmonter ta peur des administrations et des gens qui
représentent la société. La culpabilité sert également à prendre conscience de la pureté que ton âme posséde encore.


Pour guerir de cette peur d'être heureux et de cette rage qui tourne à la honte, il faut reprendre le contact avec la vie sociale, et confiance dans tes capacités à réussir.
Tu as largement les capacités pour devenir une personne plus responsable et aimante, à condition d'abandonner la fatigue morale, le fatalisme. Les gens que l'on admire le plus sont
ceux qui ont été faibles et ont trouvé le courage de s'améliorer et souvent pour réussir il faut avoir subit des échecs : tel sont les deux faces de la vie. La réussite dépend d'abord
de la confiance, et ta véritable question était : après ce que j'ai fais à mon chien, est-ce que je peux encore me faire confiance? Et toi, qu'est-ce que tu crois? Est-ce que
tu serais capable de parier sur toi-même, de te donner le droit de vivre heureux, sans violence contre toi-même, sans t'inférioriser?Peux-tu imaginer de prendre un meilleur chemin?....les
circonstances deviennent favorables pour celui qui répond "oui". A plus, Lila



stéphane 11/06/2010 23:41



Je vous remercie Lila pour votre réponse enrichissante. stéphane



lila 17/06/2010 11:21



Quand j'étais petite j'allais avec ma grand-mère au magasin des abattoirs....et j'y ai recueilli les informations de ma réponse, toutes mes connaissances viennent de mes rencontres.  Merci
de votre interêt pour mon travail, Stéphane.



stéphane 09/06/2010 20:37



Bonjour Lila, j'aimerai savoir si un animal abattu en abattoir est une âme qui reste coincée.



lila 11/06/2010 13:44



Bonjour Stéphane, C'est une question large, qui demande plus d'explications que les conséquences pour les animaux puisque ils n'ont pas tous les mêmes caractéristiques. Les animaux
domestiqués ont une âme individuelle, tandis que les animaux sauvages ou élévés dehors ont une âme -groupe reliée à leur âme-Totem (essence de l'espéce).  J'aimerais ajouter
qu'au-dessus des hôpitaux, des cliniques, des salles d'opération et d'accouchement, mais aussi des morgues, des funérariums et aussi des abattoirs, il y a des portails d'énergie qui permettent
une plus grande pérméabilité entre les dimensions Un Ange est responsable des énergies qui entrent et des énergies qui sortent. Cette perméabilité augmente les capacités de survie de l'âme et
également les chances d'interventions des Anges et techniciens de l'énergie. Chaque être vivant trouve les soins appropriés à son parcours de vie, et parfois cela concerne la mort comme tunnel de
transformation de la conscience afin d'entrer dans une autre forme de vie.


Lorsque l'on construit un établissement dans notre réalité, on en construit un également dans une autre dimension où d'autres soins sont dispensés. Les abattoirs sont des lieux de libération de
l'âme des animaux et ce sont des lieux où sont comptabilisés le nombre d'animaux abattus. Si l'on abat plus que nécessaire, notre humanité et particulièrement les gens qui produisent les excés,
sont responsables devant le Tribunal du Karma. J'ai expliqué ce que représente ce tribunal dans le texte sur les EMI que l'on peut consulter dans la rubrique "pages-articles" colonne de gauche du
blog. Ce ne sont pas les animaux qui souffrent d'être tués ; ce sont les hommes qui vont avoir une dette envers les autres espéces abattues en trop grand nombre. Merci pour cette question.
Lila