Le Temps, le Karma et les Dimensions

Publié le par lila

Sur le théme des dimensions je m'exprime peu.

Sur le thème des dimensions je m'exprime peu.

Pourtant, il ne faut pas confondre le ICI, qui est une dimension de l'espace avec le Maintenant qui est un état de connexion avec le Soi.

Le ICI est un lieu, un espace vibratoire qui est propice à la prise de conscience dans le parcours de notre vie.

On peut être connecté avec le ICI dans son corps de l’être humain, le ICI est un "moment choisi" de la vie incarnée (c'est le script de nos éveils).

 

Mais le MAINTENANT est Obligatoirement un état transcendant : c'est l'état de communion entre le Moi Supérieur et l'être humain. Le Maintenant est possible à chaque fois que notre être s'abandonne à l'état de communion, de méditation fusionnelle avec la conscience la plus "amour" en soi-même.

 

Le ICI et le Maintenant ensemble forment  une bulle de visionnage de nos possibilités.

Comme la salle de cinéma que découvre Néo dans Matrix (rencontre avec le créateur  et ses anciennes potentialités), ou encore l'état particulier du héros de Dune après avoir pris l'eau d'épice (vision de toutes les vies reliées à la sienne, et des possibles liés à ses choix passés, futurs et présents)

 

 

Pour ce qui est du temps,  il est un cercle ET une spirale, en même temps mais nous le percevons différemment selon notre degré de conscience.

 

Globalement, le temps est discontinu et multiple, mais notre conscience humaine le perçoit comme un fil continu tant que nous ne vivons pas un événement marquant.

L'émotion contenue dans un moment important à nos yeux nous fait percevoir le temps différemment.

  

 

Lorsque nos yeux sont rivés à nos pieds, le temps est perçu comme un pas 'tic tac", chaque seconde s'écoule l'une après l'autre, linéairement entre hier et demain. 

Lorsque nous participons à une activité qui nous passionne, nous percevons le temps selon des cycles (temps d'activité, temps de pause) : le plaisir prend les devants sur le temps.

Quand on désire faire le bilan d'une période de notre vie on perçoit le temps sous l'angle du thème : (relations, travail, loisir, réussites/échecs) ou encore  vus d'un point de vue d'une conscience supérieure : amour, volonté, sagesse, compassion (intention, persévérance, attention) actes de Foi, Actes d'Amour, Actes de Sagesse, Actes de Compassion (mises en pratiques réussies ou ratées). La valeur du Temps linéaire n'est pas la même que sa valeur cyclique. Un cycle de Temps se termine par une conclusion positive, une réussite.

Alors qu'une vie linéaire n'est pas forcément un achèvement positif et glorieux.

  

Lorsque le temps est un cercle fermé, nous sommes soumis à un cycle de répétition karmique jusqu'à sa résolution (sa libération).

 Lorsque l'on réussit à se libérer du karma (de l'erreur de comportement), le cycle de répétition s'ouvre sur un espace de transition (un ascenseur, une vibration différente) qui progressivement nous amène sur un nouveau cycle (plus ou moins grand, le cycle est la mesure universelle du Temps) : il faut penser que le temps s'exprime selon un espace défini, des dimensions fixes : un cycle est le mot qui définit ces conditions.

 

Mais le cosmos est constitué d'une infinité de cercles de temps (de cycles) donc de dimensions.

Le temps peut-être comparé à une forme de " force de gravité".

Le Temps et la gravité sont plus proches que le temps et l'espace.

Il existe un temps pour chaque planète et/ou chaque système solaire, système galactique…etc.

 

Le point de convergence d'une dimension à l'autre (le "passage") est la Conscience...et pour la Terre il faut d'abord arriver au premier pas  c'est-à-dire la pré-conscience ou l'amour du prochain et de soi-même : l'Amour inconditionnel,

Il faut développer le respect pour ce que nous sommes et tout ce qui vit autour de nous.

 

Nous sommes appelés à devenir des créateurs de mondes mais nous ne sommes pas tous à la fin du cursus. Par contre tout le monde passe par le chas de l'Amour inconditionnel pour se relier au prochain futur de la Terre.

Le cycle des répétitions s'est ouvert et nous sommes dans la boucle de transit vers un "autre temps " un autre espace dimensionnel.

 

La Terre n'est pas en danger. Mais l'être humain d'aujourd'hui va disparaître; il a déjà commencé.

Aimer ou mourir, what else? Ce n'était pas une blague, c'est la totale vérité.

 

Pour comprendre les dimensions  j'ai écris un texte « Prémisses » qui montre l'éventail des dimensions en une seule expérience faite en Mars 1998 aux environs de Paris grâce à l'aide du Maître El Morya.

 

J'espère que ces explications succinctes vous aideront. L'essentiel est d'aimer et ce n'est pas facile d'en prendre conscience et d'y arriver.

L'Amour nous submerge, nous vivons avec l'habitude de le discréditer car nous le confondons avec l'attachement et l'émotion humaine. L'amour est autre chose. C'est Dieu qui nous traverse pour nous faire respirer, penser et agir.



Or nous résistons et cette résistance crée le Mal.

Nous résistons par Peur d'être manipulés par "quelque chose" qui ne nous voudrait pas du Bien.

La mort n'est pas une création de Dieu, c'est le résultat de la lutte contre l'Amour Divin.

Nous nous épuisons à résister par honte, résignation ou attachement à nos erreurs de jugements.

Pourtant personne d'autre que nous-mêmes nous juge. Ce juge intérieur  (l'ego) a crée des Lois malhonnêtes et arbitraires et au fur et à mesure nous nous sommes habitués à ces Lois.

Et aujourd'hui il nous semble que suivre l'Amour est une trahison de nos lois déviantes, de nos habitudes de malheur. L'amour est un terrain inconnu et nous en avons peur. Lila

 

 

 

 

 

 

realit-.jpg

 

 

 

Publié dans philosophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nicolas 17/10/2011 16:40



Bonjour,


En visite sur vos pages que je découvre, je vous propose si cela vous intéresse mes compétences en tant que Graphiste.
Je vous invite à découvrir cette récente créa :
http://www.nicolaslizier.com/article-creation-hockey-sur-glace-joe-thornton-86559318.html
afin de vous faire une idée de mon travail. Je lirai vos commentaires avec intérêt.


Je vous remercie pour votre compréhension
Bonne fin de journée
Nicolas