Le Soi n'est pas le Coeur

Publié le par lila

021

En lisant un texte de la délicieuse Pascale Arcan « spiritualité en panne », j’ai compris que les gens de cœur ne peuvent pas comprendre tout sans passer par le dessillement de leurs « yeux du cœur ». (http://www.lesperlesdelunivers.fr/article-spiritualite-en-panne-115196011-comments.html)

J’ai beaucoup d’amour et d’estime pour ceux qui ont réussis à réaliser leurs rêves d’amour et qui ont su réaliser l’Union du Ciel (des énergies célestes) en lien avec les énergies terrestres (corps et magnétisme terrestre) au centre de leur cœur.

C’est un pas remarquable d’arriver à élever sa fréquence, dépasser les critères de la personnalité humaine pour se dédier à l’expression de l’âme goûtant la beauté et les saveurs des fruits de la Terre. Cette douce bienveillance qui émane des gens qui ont stabilisés leur énergie dans cette quatrième dimension créée à leur dimension personnelle, sert magnifiquement à ressourcer ceux qui y viennent. « Cultiver son Jardin » est une bienheureuse bénédiction pour l’âme de celui qui y réussit et pour ceux qui le connaissent.

Néanmoins, l’énergie du Cœur ne peut pas rester l’unique centre d’amour. Il faut également développer les yeux de la Conscience, qui se situent sur le chakra du front, en corrélation avec le chakra coronal. En quatrième dimension, tous les chakras sont réunis sous l’égide du chakra du cœur, ce qui tempère le regard, adoucit les mœurs, rend plus tolérant à tous les égards. Avec les Yeux de la Conscience, le regard devient froid non qu’il n’y a plus d’amour à donner mais les réalités humaines sont restreintes à la sphère humaine, et l’Intention qui sous-tend l’action prend le dessus. Ainsi, sans entrer dans le Jugement, nous entrons dans le « Voir » et le « Comprendre » sous un angle spirituel et non sous une intention de plaisir et de jouissance humaine.

verit--.JPG

 

Cette distinction est –au départ- une source de culpabilité ou tout au moins donne le sentiment d’un grand décalage entre ce que l’Esprit attend de nous pour nous aligner sur des « cordes d’actions » qui sont universelles, pas spécifiques à l’humain et à ses complaisances sensuelles.  Il y a plusieurs niveaux d’intégration des lois universelles. Lorsque l’on est au niveau de l’enfance, le sucre, le miel et les faveurs des anges sont faciles à obtenir et rien n’est jamais « grave ». Mais lorsque les yeux de la Conscience s’éveillent, c’est l’équivalent du passage à l’adolescence, des responsabilités, des droits et des attentes viennent s’ajouter à la vie humaine ou à la vie de l’âme. On ne vit plus exclusivement « pour son plaisir » mais « au service » de la Communauté des âmes. Et cela demande de faire certains sacrifices que j’appelle plus volontiers des « dons », car l’idée du sacrifice est portée par la privation.

On peut être heureux sur Terre et vivre sa propre existence sans se soucier du bonheur des autres à long terme. Vivre au Présent, sans préoccupations et dans la jouissance du corps et des sensations subtiles gracieuses du corps éthérique baigné par l’énergie de l’âme. C’est un fait, Jouissez, profitez et puis mourrez. Lorsque vous vous relèverez, vers quel monde vous réfugirez-vous ? Quel chemin et quelle énergie restera-t-il pour diriger cette petite âme,  cigale  épuisée d’avoir trop chantée ?

JesusMeditating-1-1.jpg

 

Demain se construit de l’Intérieur.

Demain est un monde qui s’exprime du centre de Soi vers le monde vaste et infini de l’Univers et l’univers commence à travers les autres, les milliers d’autres, les milliards d’autres.  Le Soi, n’est pas seulement fait de l’énergie du Cœur, aussi grand et éclatant soit-il, l’Amour ne doit pas rester aveugle, il doit apprendre à voir et à aimer au-delà du Soi individuel, au-delà de ce monde, de cette interprétation sensuelle du bonheur, au-delà de nos attentes individuelles et de nos peurs des responsabilités spirituelles.

Que Force et courage, persévérance et Amour transcendant vous accompagnent sur ce chemin d’épines, qui suit l’expérience sensitive du parfum de la rose. Lila

 

Publié dans amour

Commenter cet article