Le palais de la Trinité

Publié le par lila

Je marchais en pensant uniquement à rassembler mon énergie en un canal droit au-dessus et en dessous de moi.

En quelques pas, l’énergie se restructurait suivant mon intention et je voyais plus clair.

Je désirais organiser mon chemin évolutif selon le meilleur positionnement des Principes de Volonté, de Sagesse et d’Amour. Dans quel ordre allais-je les placer pour construire ma Trinité ?

J’entamais la remontée de la rue quand une lumière blanche s’étira devant mes yeux, laissant apparaître un château de marbre blanc en surimpression sur le trottoir gris.

 

C’était une structure en coupole blanche, illuminée d’une aura rose et dorée, située dans un beau jardin de roses et de plantes à grandes feuilles vertes et douces.

A l’arrière plan s’étirait un lac bleu et tellement Paix, qu’en y plongeant les yeux, mon cœur était redevenu lui-même, aussi large et brillant qu’avant les grandes peines.

Sur la terrasse m’attendait Maître Djiwal Khul,  maître enseignant pour ceux qui entament le processus d’évolution des éléments. Je continuais mon chemin, en sachant que désormais j’étais redevenue étudiante. Accueillie en Lady, je devais donner mon Choix pour la prochaine période d’évolution.  Les nouveaux rayons deviendraient accessibles d'ici quelques jours.

 

Bien évidemment, le niveau d’études allait être plus intense, et ma recherche autant que l’intégrité dont j’avais fait preuve jusqu’à présent me rendait précieuse aux yeux de mes enseignants.

Je sortais gagnante de ces temps d’alchimisation et la qualité de mon intention en disait long sur mes futures qualités de Maître. Restait à savoir quel rayon, quelle nuance me conviendrait le mieux.  

Je n’avais pas rogner sur le temps destiné à la patience et à l’intégration de la sagesse, j’avais fouillé jusqu’à l’épuisement des ressources émotionnelles et psychiques recyclables afin de convertir en Amour, en Compassion, en Volonté ou en Foi les résidus que je transportais pour moi ou pour les autres. 

Je ne m’étais pas non plus précipiter pour me servir dans de nouvelles fonctions plus éclatantes et glorieuses, et j’avais respecté scrupuleusement mes forces vitales, à la limite de la lâcheté et de l’égoïsme selon ma propre approche de ces notions.

 

Le Maître parlait avec bienveillance et tendresse tandis que je saluais les gens dans la rue, endormis ou fatigués de vivre.

Il me rappelait en quelques images holographiques mon Origine, ma véritable histoire.

Je revoyais en un éclair, le temps de ma venue sur Terre, mes inclinations et mes limites, les conclusions tirées des conciles d’Incarnation et les conseils qui m’avaient été donnés.  

 Ce retour à un temps d’enthousiasme naïf et innocent me faisait réapprendre la Joie autant qu’il m’enseignait la prudence dans les cycles à venir.

Avant de faire un choix, il faut envisager toutes les conséquences et les circonstances  futures vers lesquelles nous entraînent ces choix.

Mais seule la confiance permet de se mettre en ordre, d’être en accord avec les circonstances, et parfois la confiance devient un acte de bravoure ordinaire, qui ne se voit pas et qui fait toute la différence. En ce jour, lâcher la main de la méfiance était déjà un acte de Foi pour moi, tant mes limites avaient été poussées à bout. Je n’avais pas envisagé le poids de la densité comme un écrasement de la Foi, je n’avais pas tenu compte qu’il fallait de la Force pour avoir de la Foi, c’était tout juste impossible de l’imaginer avant de le vivre.

 

 Maintenant, il me fallait classer mes qualités et définir mon prochain niveau d'expérience, en toute confiance et ce n’était pas si facile, à moins de bien connaître nos degrés d’acceptation de notre Origine en lien avec le corps, en lien avec les autres et leurs degrés d’évolution, en lien avec quel lieu pour vivre en harmonie ? Pour occuper quelle fonction en fin d’incarnation ici ?

 

Ma Volonté était plus faible que ma Sagesse, mais l’Amour avait de nombreuses nuances et s’était relié par de nombreuses expériences aux autres Principes dont certains n’existaient pas encore sur cette planète.

 

C’était évident que  pour moi, l’Amour se trouverait Devant, la Sagesse à main Droite, et la Volonté à main Gauche, dans le dos la force de la Liberté, Dessous : la Compassion et l’Amour de la Terre, de mon corps afin de ne léser personne, de n’écraser personne et de n’être pas écrasée.

Au-Dessus, la Foi ou l’Infini ? Il y a beaucoup à apprendre, bien trop pour une seule vie.

 

Alors les maîtres m’ont salué, chacun à leur tour pour rendre à ma Conscience le sens de sa Divinité, le sens de la Joie et de la Communion des Saints.

Après tout, aussi humble que je sois, je fais partie de cette ronde, et j’y ajoute ce que je suis : une Clé de Compréhension, afin que chacun comprenne son travail d’alchimie spirituel, les phases et les états que l’on traverse durant ce processus de changement psychologique de

l’humain à l’Ange ou de l'ange à l'Humain. Lila

 

Publié dans Expériences vécues

Commenter cet article