Le Nouveau Palier de Lumière

Publié le par lila

 

Je lisais paisiblement le texte « La conscience fragmentée et le mythe de l’Unité », publié  par Milena sur le site d’Elishean.

Au fil de la lecture une vérité m’apparaissait : on ne tenait pas compte de l’Etat de Paix.

 

Pour définir la Conscience d’Unité il y a un palier essentiel, inratable, inhérent à l’état de la « positivité victorieuse » ; il faut accepter la Paix comme une vérité. Autrement dit, il faut que notre cerveau soit baigné dans un autre type d’hormone, qu’il ne soit plus soumis à l’agressivité.

 

Puisque nous savons que le stress rend malade, et que l’espoir rend possible la réalisation des vœux : il faut tenir compte que ces états émotionnels sont soutenus par un certain type d’hormones et d’orientation neuronale.

 

Peut-être que notre vie ne s’est jamais offerte l’opportunité d’exister dans la sérénité véritable, et que sans cette douceur de vivre, cet abandon confiant il n’est pas vraiment possible de monter sur le palier de l’Unité de conscience, alors cette expérience reste un mythe inatteignable !

 

Il faut au préalable organiser sa vie et toute la société selon un rythme plus perméable à la gentillesse et à la douceur. Il est évident que des conditions agréables permettent de stimuler la sensibilité vers un plus large spectre, de découvrir la vie et l’Intelligence de la Nature selon de nouveaux angles.

 

Tant que l’on vit soumis à la précarité, à la vilénie, à la méfiance, il est évident que l’on n’atteint pas le même degré de self-contrôle et de détente. Le fait d’être constamment sur la défensive donne au cerveau l’ordre de chercher la porte de sortie, une solution d’urgence qui n’est pas bonne pour bâtir sur le long terme.

 

Tandis que si l’on vit dans un état de Confiance, que l’œil cherche le Beau, le Bien, un état de détente et de Paix s’installe au point que les sécrétions internes s’en trouvent modifiées : on pense  avec d’autres zones du cerveau, on réfléchi à comment s’agrandir, à se bonifier, on cherche le raffinement dans les sentiments, les sensations e dans les moyens de les exprimer.

 

Ce palier de lumière est donc le résultat d’une Volonté de voir et de faire le Bien.

Il ne s’agit pas simplement de « vouloir » temporaire mais d’une éducation du cerveau et des manières pour chercher l’amplitude, la sérénité autant que la certitude.

 

La cérémonie du Thé, les rituels du Zen offrent le Repos nourricier aux cerveaux survoltés.

Quand on ne « fait rien », une autre zone commence à fonctionner, qui fait gagner du Temps…et pourquoi pas aussi de l’Argent ?

 

JeSuisSANTELa Concentration sur la Paix permet une autre définition du sens de la vie, donne la vision des couleurs, augmente la jovialité, la confiance, l’empathie, la générosité.

On ressent mieux les failles et les déséquilibres avant qu’ils ne deviennent des maladies.

Vivre dans une ambiance calme et détendue augmente la créativité, l’élasticité du corps, permet de faire de plus gros efforts sans se sentir fatigué.

 

La preuve aujourd’hui…

 

Lila, pour Milena et tous les amis.

 

 

 

 

Publié dans philosophie

Commenter cet article

CLIQUET Pierre 30/09/2011 21:04



Bonsoir Lila,


Point besoin de cérémonie quelconque pour éteindre un esprit survolté. Changer de décor, d'ambiance, de
culture (nationale ou internationale), nous séparent de nos bases et nous rend plus humble. Quand on a toujours de l’eau au robinet on peut toujours être critique, exigeant, contrarié si la
température n’est pas bonne etc, mais après avoir marché de longues heures au soleil, sans une goutte d’eau,… je vous assure que celle-ci sera toujours la meilleure eau que vous n’ayez jamais
bue… Quand on vit dans une fosse septique (encore une explication imagée, sans volonté d’insulte), pour se rendre compte que ça sent mauvais il faut pouvoir en sortir… J’ai fait le saut pour
sortir ça fait 18 ans, ça n’a pas toujours était rose mais aujourd’hui je suis heureux. Je suis profondément ancré en 3D, je n’ai pas d’élévation comme certain (d’ailleurs je ne ressens rien), je
vis dans l’aisance matérielle mais n’y apporte pas d’affection, ma morale n’est pas que l’amour mais plutôt la conscience. (Trop d’amour rend stupide et manipulable). Vivre pour apprendre un
maximum, donner de l’amour et en recevoir sont ma façon d’exister. Comme je dis souvent aux employés et ceux qui veulent bien m’écouter, quand on meurt ce sont les seules choses qu’on peut
emmener avec soi. Changer l’angle de sa vision c’est vraiment ce qu’il faut faire… mais pas à petits pas, il faut sauter, ça demande plus d’effort.


Amitiés


Pierre