Le miracle

Publié le par lila

Et si l’Ego n’était pas le vilain monstre plein d’orgueil que l’on nous a dépeint ?

Et si l’Ego n’était que le cadre qui délimite notre conscience individuelle ?

 

La planète Gaïa est un être vivant, comme nous elle est constituée d’une étincelle divine qui rayonne sa lumière.

Posées dans l’aura de la Terre, nos propres étincelles divines rayonnent et envoient leur lumière.

La rencontre de ces deux types de lumière crée un arc dans lequel la réalité se déroule telle un vaste hologramme où notre Conscience habite un ensemble de programmes qui deviennent notre corps et notre vie.

 

Jusqu'à présent le niveau de conscience de l'humanité se situait entre le chakra racine et le chakra manipura (estomac).

Certains êtres spirituels ont contribué par leur détachement  matériel à faire monter la conscience globale vers d'autres chakras : Anahata (pour les saints, les prophètes de la Paix et de l'Amour Universel), Vishuda (pour les hommes politiques, les porte-parole de la Paix par l'écriture des constitutions et les Déclarations qui défendent les droits) Ajna (pour les visionnaires et les philosophes qui désirent conserver une Ethique dans le développement et l'utilisation des technologies) enfin Sushuma, n'est représenté que par les Avatars, qui ont donc posés leur conscience dans tous les chakras mais ne se sont instalés consciemment qu'au plus haut degré accessible.

 

Aujourd'hui de nouveaux chakras sont ouverts au-dessus de Sushuma (la couronne) et la base des chakras se replie progressivement vers le Coeur tandis que les chakras inférieurs fusionnent entre eux afin de n'en former qu'un. Ce processus de retournement vers le Haut, orchesté par Uriel est accompagné par Anaél en vue de conserver l'alignement durant la transformation des individus. A chaque étape, les énergies sont élaguées ou réorganisées comme autant d'électrons autour des atomes. Les échanges de polarité entre les individus et avec le milieu ambiant destabilise notre hologramme habituel et force notre conscience à se poser la question "qui-suis-je?"

 

Lorsque l'on se pose afin de répondre à cette question le monde extérieur n'est qu'un cadre pour l'expression de soi.  Ce narcissisme est la phase obligée pour définir notre apport au monde.

Lorsque l'on a fait le tour de son petit monde intérieur, qui correspond à la Conscience vécue dans le chakra manipura (pouvoir et talent personnel) il est nécessaire d'ouvrir les yeux vers le monde extérieur. Ce passage de soi vers l'autre est l'éveil du coeur et change le point de centrage de la Conscience.

 Cette prise de conscience fait partie intégrante de la croissance intérieure au niveau individuel

 

Or l'humanité est devenue un individu grâce au flux d'informations permanent qui nous relie les uns aux autres. La culture mondiale est un mélange de tout ce qui se fait partout dans le monde, en temps direct. Cette immédiateté crée le miracle de la cohésion et de l'harmonisation entre les peuples, du partage de l'émotion, ciment des relations et énergie qui matérialise les rêves. Rêves ou cauchemars ne dépendent que de nous, de notre choix d'avoir confiance ou peur en l'avenir.

En conscientisant ce processus, nous voyions le miracle se produire partout.

 

Bien que les choses ne soient pas encore abouties et parfaites, le processus est pleinement positif. Nous nous tournons vers un meilleur avenir, un repositionnement des valeurs vers l'Humain et le bien-être, la santé et l'équilibre. Ce phénomène est porteur de richesse, d'industries nouvelles à développer, de coopération entre les scientifiques pour que toute l'humanité soit capable de progrès. Je ne pense pas que ces idées soient utopistes, se sont en fait les plus pragmatiques dont nous sommes capables pour ne pas mourir.

Si nous investissons dans l'entraide, nous trouverons bien plus que le paradis terrestre, nous verrons l'humanité se developper d'une manière harmonieuse et exemplaire.

 

Que savons-nous de la paix? Nous n'avons fait que quelques pas timides vers l'Amour que nous réduisons la plupart du temps à la relation des chakras inférieurs. 

Que savons-nous de la Conscience du Bien? C'est au mal que nous avons collectivement laisser le droit de s'exprimer. 

Aucune histoire d'amour ne finit bien parce que nous n'avons pas laisser cette expérience se produire, il est temps d'accepter la Paix comme un état de conscience naturel et bénéfique.

En état de serenité tout le corps fonctionne mieux, pourquoi ne pas essayer à l'échelle de l'Humanité?

 

Alors, les défenses intérieures s'éffaceront et une réalité bien plus vivante remplacera la bulle de méfiance dans laquelle nous nous essoufflons. 

L'ego ou "Conscience de Soi" pourra s'aggrandir aux influences vivantes des autres formes de  vies conscientes. La conscience des élements, des arbres, des pierres et des étoiles, car la conscience comme l'Amour ne connait pas de limites d'espace ni de temps,

 

 Je vous salue. Lila-Sananja Swami.

Commenter cet article