Le Grain, Le Vin et La Nouvelle Fondation

Publié le par lila

 

 pique-nique 008

Avant de devenir ce long brin blond, secoué par les vents, le grain de blé est une minuscule semence, qui doit apprendre à s’ouvrir pour créer des racines dans la terre. Chaque jour il y puise ses forces, se fortifie grâce à l’énergie du soleil et grossit par l’eau.

Lorsqu’il se tend, raide et fier sur sa longue tige, grains au vent, il pense  qu’il est le roi du champ.

Mais bientôt vient le moissonneur.

Ramené au sol d’un coup sec par le couperet de la faucille, la tige tranchée de sa racine, l’épi est engrangé par milliers mais le cauchemar ne fait que commencer.

Bientôt trié, calibré, sélectionné, chaque grain est destiné à une fonction : celui-là nourrira les cochons, tandis que celui-ci deviendra fine farine.

D’ailleurs, voici déjà les meules qui l’écrasent consciencieusement, lui retirant toute la forme de son identité passée. Moulu jusqu’à n’en plus pouvoir, les hommes se félicitent de sa belle blancheur, de sa pureté, de sa finesse.  Le Grain n’est plus, vive la Farine !

Une autre recette se met bientôt en place : la farine en est le sujet principal, on lui ajoute de l’eau, comme au temps d’avant, mais cette fois-ci il faut en faire un amalgame, on y ajoute encore une pincée de sel ou de levain pour que la pâte lève en pâton  musclé. 

Après avoir perdu sa forme et son identité, avoir été mouillé et puis s’être vu gonfler en une autre texture, le blé devient le pain, qui doit cuire encore des heures pour finalement être mangé par le moissonneur,  le boulanger et tous ceux qui pourront l’acheter.

Le corps de l’humain est tel ce grain de blé, il doit grandir et se nourrir de la terre de laquelle il tire ses bienfaits, et à laquelle il rendra une part de ses acquis. Humilié, épuisé, évidé de ses substances, il donne mais jamais ne reçoit de merci.

 http://www.vivez-nature.com/agriculture-biologique/local/cache-gd2/93a652dd5ab79ded2c8064c1f18a3444.jpg

Le Raisin a- t-il plus de chance ?  Il pousse lascivement sur un arbre, sans jamais toucher le sol ni se salir les pieds, il est groupé à ses grains de parenté.  Au soleil de l’été il pousse ses sucs, lisse et ventru à la fin de la belle saison, heureux comme un pape, on le coupe pour lui éviter le froid et trop d’humidité. Ramassé  grappe à grappe, luxueusement chouchouté, il se trouve sous la meule sans avoir eût le temps d’y penser. Déchirer et presser, il ne reste bientôt qu’un bon jus et du moult - restes de ses habits. C’est par le partage des sucs les plus intimes de chaque grain avec les autres, que l’Essence du vin se révèle.

Alors, pour que le jus reste bon on le laisse se reposer, à l’isolement, en solitude, il fermente et se lamente.  Qui me verra ? Qui me boira ? Lorsqu’un jour, le vigneron vient le chercher, le jus coule en bouteille individualisée, traité en finesse, il devient extase des sens et joyeuseté, car de l’intime naît l’intimité et l’échange des sentiments. Le vin révelerait-il l’âme de la Terre ?

Tel le raisin, l'âme ne touche pas vraiment la Terre mais elle y souffre de solitude amère, y renforce ses tanins pour prendre une nuance qui rend  vivants les parfums : les douces teintes de la Terre et des humains qui l’ont vu naître. Lorsque nous sommes des âmes, de notre cœur coule le nectar de nos expériences terrestres.

 http://envosamesetconsciences.files.wordpress.com/2010/09/mains-lumiere.jpg

La Nouvelle Fondation n’est ni grain, ni vin, elle est Esprit.

L’Esprit est  clair et pur comme l’eau, fluide comme elle,  il descend et imprègne toute chose et la rend Sacrée.

L’Esprit est vaste et multiple, Il court comme le Feu, intense, immense, il englobe et il mord tous les sens, les ravive, les tort, les embrasse, les caresse et les palpe : comment décrire CELA sans omettre quelque chose ? Retourné, ravivé, enchanté et brûlé, nous  sommes fiers d’être en cendres et en flammes ! L’Amour et la Vie sont éternels.  Notre sang devient un chant, une ode, une Gratitude, un bienfait.

L’Esprit lorsqu’il est éveillé est Présence en tout et partout. Présence tempérée et subtile, timide, réservée, réceptive à l’extrême ou Présence exacerbée et pesante, acier tendu, bouclier immuable,  Force imprenable.

Il EST tellement Grand, qu’ en tant qu’humain nous nous sentons infirmes, petits, tremblants, insignifiants, inaboutis, mourants.

http://www.maitrereikiquebec.com/wp-content/uploads/2012/06/devapurewatertn.jpg

Et que lorsqu’Il nous habite, nous enveloppe, nous imbibe, le Monde en devient minuscule, les milliards de milliards ne sont qu’une seule étincelle de notre propre corps, conscience immaculée et brillante posée au milieu de ce TOUT qui s’étend jusqu’aux nimbes cachées,  dans de nouveaux recoins qui sont encore sous plis. La bienveillante immensité apparaît sans fards en un vaste terrain vierge, qu’il faut redécouvrir sans cesse en plongeant sans merci, sans regret, à cœur ouvert, l’esprit clair, empli de VIE. 

Boire de ce nectar à même le cœur, même si l’Amour parfois semble amer ; c’est en nous,  par nous et par l’Alliance qu’il devient Sucre, se transformant en Nectar des Nectars.

Après l’éveil du corps et de l’âme, l’Esprit lorsqu’Il s’éveille rend à toute chose son charme immanent, sa Grâce et sa Vertu, réunissant en un TOUT cohérent  les opposés, effaçant les rides, les malaises et les nausées : l’Esprit est Toute Jeunesse, Toute Gaieté, Toute Sagesse, Force et Volonté, Immensité, Immortalité. Plus rien ne vous arrête…mis à part ces petits morceaux de chair que l’on appelle les pieds, restés accrochés sur Terre, même quand celle-ci s’est élevée…ou bien était-ce vous qui étiez suspendu en l’air ?

Qu’importe, puisque vous existez ! Lila

 

 

 

 

 

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Saïda 12/07/2013 23:39


Bonsoir Lila,


Je ne connaissais pas du tout le personnage "Kokopelli ", ma vision prend tout son sens avec ces explications. Merci Lila pour le partage et ta disponibilité !

Saïda 12/07/2013 01:45


Bonsoir Lila,


Ton message sur le blé m'a fait pensé à des visions que j'ai eues lors d'une séance de méditation, il y a 15 jours. Dans cette séance ou vision, j'ai rencontré un sage, avec de longs
cheveux couleur or, ses cheveux étaient aussi longs que son corps. Il m'invita à le suivre, et nous flottions. Je ne sais pas où, mais nous flottions. Ensuite, j'étais allongée à terre, je voyais
en contre-plongé un champ de blés, beaucoup de blés, et le mouvement du vent dans ce champ. J'ai vu un chaman amérindien, il soufflait dans une sorte de flûte d'où sortaient des épis de blé.
 Merci Lila.


 

lila 12/07/2013 13:55



http://fr.wikipedia.org/wiki/Kokopelli  


Le joueur à la flûte est le symbole de l'Energie terrestre Masculine. Il est un dès premiers symboles à apparaître pour signifier l'ouverture du chakra racine vers le sol en relation au 8éme
chakra. Ce lien permet de créer l'ancrage aux nouvelles dimensions avec le corps éthérique sur une fréquence pure (semblable à celles des Dieux Amérindiens d'il y a 3000ans). Cette fréquence
antédiluvienne est le lien qui unit ensemble la "famille arc en ciel", les "enfants de la Nouvelle Terre". Ce rêve est le début de l'Initiation du 8 éme chakra en relation au chakra racine. Un
long cycle se termine et un nouveau cycle, axé sur l'évolution de l'âme spirituelle va commencé.  C'est la libération de l'Histoire familiale humaine et le commencement de la vie
individuelle de l'âme qui a reccueillie suffisamment de bonnes intentions pour être "de la famille " des êtres intra-terre. Votre prochain voyage sera vers le Centre illuminé de Gaîa. Bonne
route, et félicitations Saïda! 



Philippe 10/07/2013 18:36


Je me suis sentis retourné de tous les côtés pendant un temps.


Je me suis perçu grain de blé puis raisin et c'était juste magnifique d'amour puis est venu l'Ame et je ne parle même pas de l'Esprit qui me fait paraître si "petit" et tous ces simples mots mis
bout à bout par Lila notre chef d'orchestre ont résonné en moi au travers de toute mon identité comme une symphonie, un ode à l'Amour et j'ai pêté un fusible...... J'ai eu la sensation que tout
se tordait en moi que mes chackras étaient pris d'une euphorie communicative bref une immense fiesta!!! Maintenant je suis redevenu moi-même... J'ai remplacé mon fusible grillé mais je crois
entendre encore les éclats de cette fête.... Troublant et superbement  plaisant. :°)))


Merci merci merci Lila

lila 11/07/2013 08:45



C'est très gentil Philippe de te brancher sur l'énergie des mots, je suis sûre que bientôt tu te brancheras sur l'énergie de ton âme et que l'Esprit se présentera à toi sous la forme d'une
rencontre avec quelqu'un d'ailleurs. Restes réceptif. A bientôt et merci.



nadine 10/07/2013 12:47


oh oui j'existe c'est vrai et c'est magique


MERCI MERCI MERCI :)