Langage ou Vibration ?

Publié le par lila

Maintenant que le monde change sa manière d’envisager le temps, l’espace, la matière et les rayonnements  subtils, la société s’intéresse de plus près à notre langage, à nos méthodes et à nos spécialités « alternatives ». Il devient nécessaire de faire la différence entre les bons thérapeutes et les opportunistes. 

 

D'abord j'aimerais dire qu'il n’y a rien de mal à revenir à la sensibilité naturelle et innocente, héritage de notre lien ancestral à la Nature, quoi qu'en pensent les scientifiques et les athées, nous ne sommes pas des superstitieux ou des fous : sentir l’énergie est une aptitude naturelle à laquelle nous avons renoncé pour vivre en groupe nombreux. Nier cette aptitude ne la fait pas disparaître !

La réalité ne se conforme pas à des théories sur l’absurdité de la vie : la notion de hasard ne peut rien engendrer de vivant et de durable, or Le Vivant existe indépendamment des théories que l’on a sur son Origine.

http://dhyanchohan.unblog.fr/files/2008/03/peintures3.jpgMais si nous désirons que la société prenne notre vision de la vie au sérieux, il est nécessaire qu’elle puisse vérifier ce dont nous sommes capables. Cela demande de notre part de prendre les codes et les méthodes sur lesquels la société s’appuie pour donner du mérite et de la valeur ; bien sûr que fleurissent désormais des formations, diplômes et autres appellations plus ou moins floues pour nommer les talents issus de la sensibilité à l’énergie subtile. La méditation, la canalisation redeviennent des professions à temps plein, comme dans les temps anciens où les serviteurs des Temples étaient les interprètes des forces naturelles ou des Dieux.  

Il faut rappeler que les magnétiseurs, sourciers, prophètes, clairvoyants et clairaudients existent depuis toujours en l’Homme. Ce sont les traces de cette alliance avec le Divin, le Sacré, les forces naturelles et cosmiques que nous mettons en évidence par l'archéologie : c’est par ce goût du Sacré que nous connaissons la vie des gens des temps anciens puisque les traces de vie sont alliées aux sites sacrés :  ce que nous savons de l’histoire humaine nous le devons à notre goût pour l’Invisible, le Surnaturel et le Divin. Qu’on ne vienne pas me dire que Dieu ou la conscience n’existent pas sous le prétexte qu’Ils n’entrent pas dans une pipette de laboratoire ; les cyclones pas plus que les comètes ne s’apprivoisent, pourtant ils sont vivants !

Si nous ne sommes pas capables de voir la vie dans sa diversité, dans sa multitude de forme, c’est parce que nous sommes égocentriques, que nous n’envisageons le Vivant que sous une forme humanoïde ou proche de ce que nous connaissons, une forme que nous croyions pouvoir contrôler. L’idée que Dieu créa l’Homme à Son Image nous bouleverse encore et nous fait croire qu’Il nous ressemble, qu’Il est à Notre Image, alors qu’en fait, Dieu n’a pas d’image que nous sommes capables d’imaginer parce que nous sommes petits, donc nous ne voyons de Lui que ce que nous pouvons atteindre. En ayant une approche plus mature de notre Conscience Humaine, en nous donnant le pouvoir intérieurement d’être éternels, nous nous donnons une chance d’approcher Dieu sous une forme plus grandiose et plus authentique, plus réaliste aussi.  

Les choses qui nous environnent rayonnent une histoire dont la compréhension  nous dépasse, c’est donc en développant l’aptitude à se détacher de la forme humaine comme base d’interprétation du monde que l’on peut atteindre à de nouvelles vérités. Cela demande un certain nombre de renoncements pour expérimenter notre corps et sa conscience d’une façon moins mécanique et plus intuitive or, pour oser se lancer dans cette expérience, il faut accepter de mettre ce que la société nous apprend entre parenthèse, non pour y renoncer définitivement mais pour prendre du recul et se confronter à une perception plus directe du Réel.

Il est courant depuis des millénaires de prendre des drogues pour échapper à la réalité ordinaire mais il ne s’agit pas de cela.

Le véritable chercheur du Réel Divin ne s’enfonce pas dans ce genre de pratique, car si elle est rapide, elle ne promet pas d’entrer dans une réalité naturelle mais une vision psychédélique à la frontière de la psychiatrie. Le Réel Divin n’est pas un monde imaginaire, inventé par un cerveau boosté par des plantes hallucinogènes.  Ce dont nous parlons est d’une harmonisation des ondes cérébrales et du battement du cœur avec des rythmes ondulatoires qui existent en nous, autour de nous et autour de notre planète. C’est un alignement harmonieux de ces rythmes pour être capables de décrypter les messages de l’Univers et des êtres de la Nature avec notre corps, notre cerveau et notre sensibilité d’âme.  Il s’agit de développer une âme d’artiste et une attention de prédateur à l’affût, le tout enrobé d’un grain d’humour et d’une touche d’analyse logique, ce qui permet de réouvrir notre bibliothèque intérieure, où se trouve la mémoire de notre Origine. Comprendre les aspects de ses facettes humaines : animale, sociale, sainte et sacrée, sachant que ce qui préexiste est le Sacré, puisqu’il n’appartient ni au temps qui passe, ni à l’espace où il se révèle et se développe, ni à une forme préconçue pour recevoir la Vie.

L’attitude du mystique n’est pas liée à un vocabulaire particulier ou à des passes magiques mais à une attitude intérieure qui met certaines valeurs en application à cause de la compréhension d’une réalité subtile globale. Nous estimons que  nous sommes tous unis par notre énergie, laquelle est teintée au fil de notre vie par notre mode de vie, nos critères de sélection, nos habitudes alimentaires, nos comportements : changer l’une des composantes permet de se démarquer du reste du groupe humain dans lequel on est né. Justement, le mode de vie New Age change presque toutes les composantes : l’alimentation, l’habitat, les relations à la famille et à la parentalité, les concepts qui relient l’Homme à son corps, à sa sexualité et à la mort, mais aussi les hypothèses scientifiques ou médicales qui formatent notre vision du monde sans qu’elles soient légitimement prouvées. Depuis 150 ans, ce qui est étiqueté « scientifiquement prouvé » n’est pas nécessairement bon pour notre santé, or le grand public n’a ni les informations ni la compréhension des  théories scientifiques ou médicales en vigueur. Notre vie et notre santé sont de plus en plus menacées par le « scientifiquement prouvé » sans que l’on ait le temps et l’argent de se retourner légalement contre le despotisme des lobbies pharmaceutiques et autres méga-financements.

La Nature humaine ne regresse pas assez vite selon certains qui voudraient que nous pensions moins et que nous entrions volontiers dans un nouvel esclavage où l’homme est le fabriquant, le vendeur et la marchandise elle-même. Cette conception frelatée et hyper-matérialiste du Vivant est non-conforme à l’Esprit Sacré qui habite les formes vivantes, il est donc légitime de se révolter contre une conception destructrice du monde même si elle est organisée par les élites, la législation et les scientifiques. Le musellement de nos droits ne nous enlève pas encore celui de dire Non …mais il faut le dire maintenant, parce que bientôt se sera trop tard.  Il est probable que l’humanité est appelée à se diviser entre ceux qui veulent garder l’Esprit de la Vie dans sa Dignité, et ceux qui pensent que leurs intérêts personnels valent plus que ce que la planète ou l’Univers peuvent produire. La lutte entre ces deux visions du monde prendra de nombreux visages dont celui du fanatisme religieux.

http://www.filmsdelta.com/images-site/avenir.jpgIl est bon de comprendre dès maintenant que la vie s’écrit par notre Intention : notre pensée se lie à notre énergie pour créer un  « moment à venir », nous nous écrivons au fur et à mesure de nos émotions, de nos comportements et réactions.  Si notre vie dépend de notre imagination à créer le futur à l’échelle individuelle et à l’échelle du collectif, alors il est certain que les pensées de haine, de révolte et d’anarchie entretiennent le chaos, entraînant le déséquilibre et la destruction, nous enchaînant à un ancien karma. Tandis qu’en essayant de créer une harmonie entre ses pensées, ses sentiments, ses comportements alors, cela crée une « onde harmonieuse » qui freine les déséquilibres et permet d’installer une nouvelle façon d’interagir avec les êtres de la Nature et pourquoi pas, avec des êtres d’ailleurs. Une plate-forme, un bouclier neutralisant les ondes chaotiques, un ascenseur pour vivre dans une autre fréquence vibratoire. Cette Terre existe en des demeures variées.

Ceux qui ont commencé à créer cette onde d’harmonie parlent déjà de communications avec des extra-terrestres ou des êtres de la Nature.  Ceux-là sont souvent passés par de grandes épreuves pour obtenir leur ouverture à une autre vision du monde. Plus nous perdons de confort, plus nous comprenons que celui-ci sert à nous domestiquer, à nous rendre docile, généreux et tranquilles…perdre sur ce point nous rend le goût de l’effort, permet de nous détacher du passé et finalement cela agit pour libérer l’esprit créatif et les pulsions instinctives. Cela ouvre les portes d’un monde sauvage où l’avidité règne  ou bien d’un monde de Paix détaché des préoccupations physiques. 

kundalini-chakras-flowSi nous nous assagissons, il arrivera logiquement ce qu’il advient pour les adolescents qui se sont responsabilisés : de nouvelles opportunités, des chances qui ne pouvaient apparaître tant que le comportement n’était pas « sage ». Peut-être que la sagesse n’est pas une pensée mais un comportement transmettant une vibration apaisante et créant une ouverture vers un monde où la vie ne s'exprime pas sur le même modéle.  A mon sens, la sagesse vient naturellement par les étapes de croissance et les désillusions. On peut imaginer que la « crise économique » dont l’on nous rabâche les oreilles depuis 1973 comme un leitmotiv afin de nous démotiver et nous appauvrir, est une occasion de se confronter au Réel : la vie ne s’arrête pas aux pertes matérielles, aux pertes affectives ni mêmes avec les changements de croyances sur ce qu’est le Réel.

Quoi qu’il en soit, le monde que nous avons connu s’effondre et notre avenir s’écrit au fur et à mesure de nos nouveaux choix. Quel sera le vôtre ? Puisque nous ne vivons pas dans le monde des bisounours, quelle sera l'attitude intérieure la plus juste pour exprimer votre choix?   En cherchant la vibration juste, l'attitude juste, votre compréhension s'affine et le chaos disparaît. Ainsi naît la Paix qui ne dépend pas des circonstances mais de l'acceptation des changements. Lila

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article