La voie du Mensonge

Publié le par lila

Ce matin, je me suis réveillée avec le thème du mensonge. Mentalement, j’ai fais le tour des souvenirs et des gens dont j’ai eu conscience qu’ils mentaient : à moi, dans leur vie, ou à eux-mêmes.

En étudiant les raisons profondes qui poussent les gens à mentir on trouve plusieurs facteurs.

Le premier, le plus évident est le manque de sérieux. Les gens ne donnent pas de valeur à la vie, aux faits réels, ils prennent tout avec recul, en ne donnant pas d'importance véritable aux sentiments d'autrui et aux situations. Ce manque d’engagement les laisse à la surface des choses, dans le monde où les apparences de vérité sont semblables à la vérité objective : en se tenant assez près du miroir, on ne distingue pas de différence entre le reflet et l’objet reflété.

http://www.lacsdespyrenees.com/64/images/ayous-reflet.jpg

Alors, mentir est un moyen de « flouter » leur vie, ils pensent en tirer de la liberté, il leur semble que le pouvoir d’illusion est un pouvoir de  contrôler la vérité. Pouvoir de décision et pouvoir d’objectivité sont 2 choses séparées auxquelles la démocratie a associé des structures différentes : le pouvoir décisionnel est le pouvoir de l’exécutif (gouvernement) tandis que le pouvoir d’objectivité est relié aux institutions de Justice. Mélanger les deux revient à vivre en dictature. Un menteur est un dictateur du quotidien. Une personne exerçant son pouvoir de communication de manière déviée, arbitraire. En fait, ces gens associent deux principes en un seul : celui qui détient le pouvoir fait ce qu’il désire des faits, il les interprète tel que cela l’arrange, alors on a fini par associer le pouvoir au contrôle de la vérité et donc au mensonge. Mais mentir est-ce avoir du pouvoir ? Et sur qui ?

http://www.sanfinna.com/wp-content/uploads/hh4.jpg

Le second facteur du mensonge est le manque de respect. Pour mentir il faut se placer en décalage avec  l’autre, se mettre en position de dominant en transmettant de fausses informations pour déstabiliser la clarté intuitive chez l’autre. En quelque sorte, mentir est un moyen  de jouer à « être le chef » dans une situation car celui qui transmet une information prend la responsabilité, le leadership.  Mais en donnant  une « fausse piste » on agit comme les animaux fuyards qui « rusent » leurs poursuivants. Cette position ambigüe est inconfortable : comment être à la fois le dominant et le fuyard ? Respect de soi et respect de l’autre commence par l’égalité des chances. Si l’on doute de ses capacités à être aussi bien que les autres, on agit avec des coups tordus, pour « compenser » la supériorité que l’on présume chez l’autre. Donc, au lieu d’affirmer son pouvoir, le mensonge met en valeur la faiblesse intérieure, la dévalorisation.

Le facteur  le plus important est aussi le plus caché : le manque d’amour pour ses propres talents et qualités d’âme. Le manque de respect  et de reconnaissance de sa propre grandeur rend mesquin, menteur et traître à soi-même donc aux autres. Manquer de loyauté avec sa part intérieure, son âme est un moyen impeccable de se déstructurer intérieurement, de s’autodétruire en profondeur par manque d’estime de soi : c’est du sabotage.  Suite au manque de respect des Lois d’unité et d’harmonie, il y a l’obligation de « voiler » son âme ; mentir est le voile de la vérité qui sert à cacher la déception, la vulnérabilité, la faiblesse et le mauvais regard que l’on se porte. Le mensonge donné aux autres est un moyen de faire diversion, en troublant leur vision, leur intuition, ils ne peuvent plus voir dans quel état se trouve l’amour dans l’âme du menteur.

http://www.jeanhazera.fr/imagestableaux/AdamEveArbre.jpg

Mais quelles sont donc les faiblesses ou la vulnérabilité qui sont si laides, si « impardonnables » pour qu’on doive les cacher aux yeux et à la conscience des autres ? La chose qui offusque et fait honte chez l’être humain est d’être victime. Lorsque l’on est soumis à la volonté d’autrui,  il semble que notre âme se sente si fortement humiliée, déshonorée, si profondément blessée qu’elle en perd la notion de respect d’elle-même. Une fois qu’elle a perdu ses « illusions » sur sa propre grandeur, la personne perd également le sens de la dignité (verticalité, lien avec la divinité) et donc de la loyauté (lien à l’empathie, au sentiment du cœur) : elle se comporte comme un animal blessé, sans égards pour les sentiments et la conscience des autres et cherche à les blesser pour tenir une distance entre elle et les autres. Mais comme les moyens de blesser sont moins importants chez une personne dont l’âme est déjà abîmée, il ne reste que le mensonge comme possibilité de maltraitance. Le mensonge est l’arme des âmes appauvries, et plus les conditions de vie sont pleines de compromis, et plus les mensonges seront nombreux.

Quoi faire face à un menteur ?

Le menteur aime se faire « découvrir », cela lui donne l’opportunité de mentir encore et de gâcher l’amour sincère qu’on lui donne. Découvrir un mensonge est l’occasion pour le menteur d’être vu et d’être aimé pour ce qu’il est, tel qu’il est. Mais parfois, l’orgueil l’emporte et le pousse à mentir de plus belle. Plus il ment, plus il révèle la profondeur de ses dénis, son refus d’être aimé pour lui-même. En se montrant malhonnête, il pense conserver un certain pouvoir d’illusion. Mais en réalité, le menteur est d’abord quelqu’un qui souffre et qui fait souffrir parce qu’il ne se sent pas assez fort pour être vrai et regardé pour ce qu’IL EST.

colombe.jpg

 

L’idée qu’il faut être « parfait » pour être aimé est l’erreur fondamentale que font les humains. Il ne nous est pas demandé d’être parfaits, il nous est demandé d’être Nous-mêmes, ce qui signifie que notre chemin est fait de chutes, de blessures et d’erreurs de jugement, c’est cela qui fait la beauté de notre âme, son parcours unique est un message d’espoir même lorsque les choses ne se passent pas de manière idéale. Nous n’aimons pas les gens parfaits, nous aimons les gens parce qu’ils sont parfaitement eux-mêmes, qu’ils se sont adaptés à leur vie, aux situations en restant intègres (relié à leur Soi).

Lorsque l’on développe sa conscience il est évident que l’on découvre ses propres mensonges autant que ceux des gens qui « résonnent » avec eux.  Quand on apprend à comprendre le processus du mensonge, ses raisonnements, on n’évalue plus les gens selon le Bien ou le Mal  dont ils sont capables mais selon leur niveau de profondeur d’intention. Plus une intention  est  malveillante, plus la personne a subi des dommages dans son âme, ce qui la condamne à souffrir et à infliger la souffrance morale aux autres pour retrouver du pouvoir et voiler son état intérieur.

Toute la société fonctionne sur des mensonges. La publicité, les médias, les films sont des utilisateurs réguliers des « trucages » et autres décalages. Cela ne rend pas la réalité moins vraie.  Ni le mensonge ni la vérité ne définissent ce qui est « réel ».  Voilà un changement de paradigme à appliquer au quotidien : vérité et mensonge sont des questions de point de vue, d’ancrage de valeurs. L’essentiel  est dans la compréhension des motivations profondes, ainsi vous touchez au cœur et à la Compassion. Lila

 

Publié dans amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Danaou 23/10/2012 10:55


J'apprécie beaucoup ce message qui permet de coprendre la souffrance des autres mais aussi la sienne !!!


Bizzzes de l'Abeille du Jardinoux qui vous découvre !


Danaou

lila 23/10/2012 13:31



Merci Danaou,


j'ai vu sur ton blog que tu es magnétiseuse et fée bricoleuse, et aussi que tu aime les chats...j'en ai 3, ce sont de purs Européens, très bien élevés et sociables. Et pour les poils longs, que
l'on trouve chez le Maine Coon que tu plébiscite, j'ai adopté une cochonnette péruvienne, comme ça j'ai une tête à coiffer!


Rien de tels que des animaux de compagnie pour vous apprendre les bonnes manières universelles.



annieclaude 07/05/2012 14:38


Bonjour Lila,


Merci pour ce très puissant article qui ...demêle beaucoup de noeuds! Très puissant éclairage, merci du fond du coeur, bonne journée à toi dans la Paix, Amour et Lumière


 

Nadine 05/05/2012 19:39


bravo et merci pour ces mots forts.


bon week-end à vous Lila et à vous tous aussi... et je vous le dis, sincèrement :)