La naissance de l'Enfant d'Or

Publié le par lila

ENTREELe plus curieux de ces aspects qui naissent en nous, est le fait qu'ils coexistent, se fusionnent et ne se mélangent pas dans leur nature. Chacun reste ce qu'il est ;  le mélange donne de la profondeur, de la substance et des couleurs à chaque élément.

Et tandis que je libérais ma vie de ses ultimes attaches, que mes mémoires étaient redistribuées dans leur passéet que les dernières peurs étaient arrachées comme de vieilles épines de rage ;  une immense porte s'est ouverte laissant entrer  le plein de lumière : un homme vêtu d'une chemise egyptienne rayonnant la bonté portait un petit-enfant dans des langes de baptême. Et cet enfant était moi, mais je n'étais pas seulement lui.

J'étais aussi sa mère, et je l'ai nourri d'une goutte de ma Source, de ma propre rosée.

J'étais une femme à la lance, un puit de sagesse et un rayonnement ....de quoi?

L'esprit est persévérance, il est manifestation virile, il est concentré d'actions et de pensées. Il se porte avec l'intuition, la main du coeur liée à la volonté d'aimer. Air et Feu mêlés.

Les hanches sont un puit ; réceptivité et vide, acceptation pour mieux émerger et naître.
Le bas du corps est eau et terre.

Et au milieu, l'amplitude, la spirale d'énergie permet que l'eau devienne Joie, et que le feu de la Passion s'humidifie et se tempère :  ces sentiments-éléments dansent sans efforts pour créer l'Alliance du Masculin et du Féminin, du Haut et du Bas, des étapes de naissance et de mort.
De là naît le sentiment de complétude, qui finalement n'est qu'un début en Soi. Lila

Publié dans Expériences vécues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article