La force des animaux de pouvoir

Publié le par lila

Les Hommes souffrent des conditions climatiques, des changements de température, des aléas du terrain tandis que les animaux semblent totalement adaptés à leur zone climatique. L'animal -quelque soit sa taille- est plus fort, plus équipé, fait preuve de plus d'intuition, d'esprit de survie et de collaboration lorsque cela est la meilleure tactique pour vivre. 

 

Nos ancêtres les ont enviés et ont cherchés à s'approprier leur force. On associait le caractère d'un homme à la force d'un animal et cet animal devenait un allié pour survivre sur la Terre et dans le monde des Rêves ; c'est-à-dire entre l'énergie émise par la Terre et l'énergie émise par les pensées humaines : la psyché.

 

Ces deux types d'énergies ne produisent pas les mêmes effets. L'énergie du rayonnement terrestre est associée au paradis, à la vie abondante et florissante, à l'absence de pollution humaine, à la pureté des relations entre l'Esprit Universel, les Anges, les Esrits de la Nature, les Animaux et les Hommes tous baignant dans une seule fréquence d'énergie.

 

La Psyché est issue de l'activité humaine, elle est produite par la pensée des individus. Nuits et jours nous produisons des pensées qui ne sont pas toujours en accord avec celles des autres, produisent des conflits d'intêrets, des jalousies, des divisions. Ce magma où se mélange la vérité des actes à la vérité symbolique, la conscience du jour et l'inconscient de la nuit, est une fréquence vibratoire elle-même constituée de strates. 

 

Le travail des chamans et des prophétes est de traverser ces strates pour aller chercher des réponses et des énergies spirituelles, proches de la fréquence des Origines. Ils le font en entrant en relation avec leur énergie du coeur, cette fréquence d'amour est reconnaissable par tous les êtres vivants. Plus on aligne sa force vitale avec la fréquence du coeur (d'où les passes chamaniques, les pratiques de respiration, les gestes codifiés des pratiques énergétiques) plus l'aura globale du chaman, du médium se charge d'énergie et peut la retransmettre ou voyager à travers elle. 

Il faut associer l'énergie active (virile) avec la réceptivité (reliée au féminin).

 

En montant sur les sommets des montagnes, les chamans ou les prophètes vont chercher l'apaisement de leur psyché, ce qui leur permet d'ouvrir leur perméabilité à l'énergie naturelle.

Vivre dans les lieux à forte concentration humaine est fatiguant pour ceux qui sont sensibles aux pensées, mais la plupart des médiums vivent "au coeur de l'Homme", dans les villes.

La vie en  zone naturelle permet l'ouverture compléte des sens, et de retrouver l'accord avec les sens instinctifs originels. Il suffit de quelques jours pour se liberer des conditionnements culturels humains. La faim, le froid sont des facteurs de réadaptation à la vie. Ce qui explique que les Grands Etres sont souvent appelés à vivre des périodes de retraite dans des grottes ou des zones désertiques avant d'entrer dans leur période de transmission spirituelle.

 

Tous les niveaux de conscience : de l'animal de pouvoir, à l'Homme en passant par l'Etre Originel Intérieur (la Conscience angélique) doivent s'emboîter les uns sur les autres et s'harmoniser afin de créer des canaux d'énergie spirituelle guerisseuse. La recette est facile à comprendre, difficile à réaliser. Lila

Commenter cet article