La Conscience de Soi et l’Ego

Publié le par lila

Je me suis rendu compte que la Conscience spirituelle, c’est-à-dire l’appropriation de sa grandeur intérieure crée une onde vibratoire puissante dans l’aura et que cette puissance est interprétée par les gens ignorants comme de l’emphase, de l’orgueil, de l’égocentrisme ou de la possession démoniaque ; ce qui est paradoxal !

 

A l’intérieur de notre corps, lorsque nous sommes habités par la Conscience de Soi (conscience supérieure) on ressent ce pétillement, ce Souffle qui nous habille de Grâce, de sentiments purs et désintéressés. Nous sommes vides de désirs personnels, aspirés de l’intérieur par l’Amour du Service et le besoin de relâcher notre personnalité pour faire encore plus de place à l’Esprit mais le regard des gens reste froid ou angoissés ; ils interprètent la puissance de la Présence qui nous habite comme de l’orgueil, la mise en avant de notre personnalité ou un manque de respect de leurs habitudes énergétiques car les gens se sentent bousculés intérieurement et menacés dans leurs croyances.

 

miguel1.jpgIl faut savoir que les présences spirituelles sont fières, puissantes et  que leur sérénité s’appuie sur un état de confiance inébranlable, c’est-à-dire que l’aura de celui qui les porte se charge d’une polarité qui ressemble à une force aussi dure que l’acier, aussi ardente que la braise, vivante comme l'eau, aérienne comme un grand vent parfumé selon l'élément et la vertu que nous représentons.

 

La Volonté du Maître Morya est telle une lance, un étendard au-dedans de soi.

La Présence de l’Archange Michaél est perçue comme une lame tranchante pour les mensonges et un manteau de force autour de ceux qui défendent une vérité.

L’Humilité de Maître Kuthumi est un tapis confortable et fleuri pour ses amis, mais devient un marécage spongieux, un sable mouvant, un abîme de vide pour ceux qui ne sont pas encore aptes à le comprendre.

L’Amour Inconditionnel de Christ est un nectar pour les assoiffés d’amour, une eau fraîche qui lave l’intérieur de l’âme, soulage le cœur et ouvre sur un magnifique jardin mais brûle comme un feu ardent ceux qui ne sont pas encore capables d’aimer sincèrement et de pardonner.

 

Je n’écris pas cela pour vous effrayer, mais vous prévenir que les sensations des plans supérieurs sont agréables et créatrices d’un bonheur inouï, incommensurable à la condition de se donner de la valeur comme enfant divin, comme esprit innocent. Celui qui n’accepte pas ce préalable se mettra lui-même dans l’embarras et la douleur.

 

L’Orgueil consiste à se prendre pour Dieu, alors que l’on n’en a pas les moyens ni la connaissance.

Il est idiot de penser que Dieu - l’Esprit -va dans le même sens que son petit moi, soumi à ses besoins mammifères.

La réalité est étrangement tempérée : l’Esprit prend en compte nos besoins si ces besoins correspondent à Son Plan, et à la révélation de notre identité divine, c’est-à-dire de notre plus haute fonction.

Personne ne peut progresser matériellement sans l’accord préalable de sa conscience d’âme (le soi supérieur), de son arbre des âmes et de la part d’identité divine (l’Etre) qui réussit à s’exprimer à travers le chemin de l’humain que nous sommes.

 

Aucun n’être humain n’est autorisé à gouverner les autres sans avoir d’abord été touché par l’Esprit au plus profond de son cœur. revolution.jpg

C’est d’ailleurs à cette manifestation interne que répond l’enthousiasme des foules : les peuples choisissent intuitivement les leaders qui sont guidés par leur âme.

Cette guidance n’est pas infaillible. Elle reste  active autant qu’on lui en donne le droit. Le mode de vie rapide et déphasé ne permet pas de conserver la liaison intacte et peu à peu cette liaison s’affaiblit ou se ternit. Le fait de subir des sortilèges psychiques est également une malveillance tristement courante.

 

La volonté de l’être humain de se monter au-dessus des autres, de se valoriser sans ménagement est tout à fait différente de la force et de la verticalité qu’exprime la Présence spirituelle accomplie jusque dans l’aura puis le corps de l’être humain.

L’ego est la force qui vient de l’estomac (chakra plexus), elle est alimentée par la croyance en sa supériorité, en sa vanité tandis que la Présence spirituelle se place sur la poitrine (chakra Anahata) et s’élance pour rejoindre les chakras de la gorge (Vishuda) du front (Ajna) et de la couronne (Sushuma) et ensuite les chakras situés au-dessus de ceux-là afin de faire couler l’énergie vertueuse dans l’aura puis le corps.

Plus les chakras sont reliés entre eux harmonieusement et plus la Conscience de l’âme, puis ensuite la Conscience spirituelle de l’Etre s’expriment à travers le corps. Il n’y a pas besoin de croire : on EST.

Et l’on peut dire « Je Suis » sans dévier de la vérité, sans tricher avec ses sentiments, sans mentir ni exagérer.

 

Je Suis, Lila  -esprit au Service de la Liberté d’Etre-

 

Et il m'arrive d'être Paramahansa Lila Swami, lorsque mon être profond se manifeste.

 

 

Publié dans Expériences vécues

Commenter cet article

Christaki 05/01/2013 02:25


BONJOUR LILA


 


JE SUIS ARRIVE PAR HASARD SUR TON SITE


MERCI D EXISTER


JE T' INVITE SUR LE SITE SUIVANT : www.wopg.org


TU ES VIVANTE C'EST LE PLUS GRAND MIRACLE DE TA VIE


BISES


ARNAUD