La Connaissance et la Dualité selon les EDL

Publié le par lila

http://www.auxbulles.com/img/temple-du-lotus-new-dehli-01.jpg

Je lisais tranquillement les textes de Ramtha, publiés sur le blog Famille de Lumière, comme chacun d’entre vous peut le faire. Je lisais, et en même temps je m’apercevais que le vocabulaire utilisé par les EDL ne s’appuie pas sur la même base de compréhension et de connaissance que ceux des êtres humains.

Pour avoir eu dans mon enfance beaucoup de moments spirituels avec une Pure Conscience, je sais que Ramtha a raison et que ses conseils sont pure Sagesse. Mais après les brisures des vases cristallins qui forment le corps d’énergie lumière il est presque impossible de reprendre la verticalité et la base de ce que Ramtha appelle « Savoir ».

Le Savoir selon Ramtha est une façon d’être rayonnant et puissant. Cette aptitude est une assise, une base renforcée et absolue de confiance illimitée, un chemin transparent entre la Lumière Pure que l’on nomme Dieu et notre moi intérieur qui est pure lumière lui aussi, mais en plus petit (d’où l’image de l’étincelle). Pour Ramtha et les autres EDL, il ne peut pas y avoir séparation entre Soi et l’Univers. Cette séparation n’est pas compatible avec le concept intégré d’unicité. On ne peut faire partie d’un Tout et se sentir séparé de ce Tout à leur échelle de sentiments et de conscience aucune séparation mentale n’est envisageable, tout au plus s’agit-il d’une différence de fréquence vibratoire.

Lorsque l’on s’éveille à l’énergie, nous nous apercevons que nous vivons « à côté de la plaque » en permanence, nous vivons tordus, de côté ou avachis, mais au lieu d’en tenir compte, les EDL nous parlent comme si nous étions debout et stables sur nos pieds d’énergie, bien droits dans notre unicité, c’est-à-dire ouverts à Dieu, transparents de cœur et d’esprit. Ils nous transmettent une Vérité qui est authentique pour eux, mais impossible à saisir pour nous faute d’exemple, faute de comprendre le vocabulaire dans sa Vérité. Les mots utilisés de part et d’autre sont les mêmes, mais le contenu du mot est différent, la façon de penser le mot n’est pas « assise » sur la même énergie. Nous n’avons pas à sortir de la séparation, il nous faut simplement réapprendre à nous tenir droit dans notre corps d’énergie et nous retrouverons  de manière naturelle notre Confiance en Dieu, notre confiance illimitée en la Lumière comme Source de Vie et de miracles immédiats, rien de moins.

L’idée du miracle immédiat nous fait sourire, cela ressemble au mythe du Père Noël ! Pourtant les EDL sont très sérieux et tout à faits honorables lorsqu’ils prétendent que la lumière peut faire disparaître les maladies ou les problèmes en un instant ; pour eux, cette vérité est la seule, et douter de cette évidence est une hérésie, un « mensonge ». Il faut donc constater que nous vivons dans le mensonge sans que cela nous semble étrange, nous sommes simplement attristés des drames qui nous touchent les uns les autres mais il ne nous vient pas à l’esprit que cela n’est pas réel, que cela est une anomalie : notre sensibilité tisse le corps de la Réalité, c’est à partir de cette sensibilité psychologique et physiologique que nous établissons ce qui est  possible et vrai pour nous or nous ne sommes plus sensibles à l’énergie depuis que nous nous sommes concentrés sur notre corps physique comme unique réalité tangible. Et notre corps physique est l'unique véhicule dans lequel nous estimons pouvoir vivre et nous projeter. Nous ne pensons pas possible de sentir le monde à travers le corps de quelqu'un d'autre...pourtant c'est ce que les EDL font sans se sentir gênés par cette fusion, ils n'ont rien à cacher en leur âme et conscience.  Mais ce n'est pas notre cas, la plupart d'entre nous ont l'âme brisée.

Cette faille a produit la brisure des vases, que je vais essayer d' expliquer.

Notre corps physique nait avec une coquille de lumière. Vous voyez autour des nouveaux nés une sorte de halo de lumière notamment lorsqu’ils dorment ou qu’ils sont concentrés sur quelque chose. Au fil du temps, cette énergie n’est pas renouvelée, elle est absorbée par les parents et les énergies du quotidien et elle finit par disparaitre, sauf chez les gens qui prennent soin de prier ou de conserver une propreté d’esprit et de cœur, une « intégrité » (respect de la part divine). Les enfants qui ont des accidents, qui frôlent la mort et certains adultes aussi, retrouvent cette lumière, ils en reçoivent une seconde part, ou bien ils la réveillent en puisant dans leurs cellules car pour survivre à un drame physique ou psychique il faut aller chercher des forces supplémentaires, des forces contenues dans les cellules osseuses premières, celles qui ont servi à notre développement. Ceux qui se sont appropriées leurs forces cachées bénéficient d’un plus grand Savoir, d’une confiance en la vie  inhérente à leur capacité de revenir de la mort et qu’à partir de ce sentiment de confiance, d'ouverture, le fonctionnement psychologique est différent : l’optimisme et la confiance de l’humain dans son corps sont la première couche de la Confiance qui sert de pierre d'angle à la construction du corps de vertu. Ensuite cette première pellicule doit s’allier à d’autres niveaux de confiance jusqu'à retrouver la capacité de faire de la lumière, à être lumière.Cette idée est farfelue pour la majorité des gens, puisque leur âme s'est brisée et que des parties de leur corps s'est trouvée abûimée, créant une incapacité à rétablir l'équilibre. Pourtant on dit que les gens qui pensent « éclairent » de leurs connaissances l’ignorance, on peut donc imaginer que c’est possible avec les idées et les mots ! On dit également que Dieu est Verbe, autrement dit, il est l’Essence des mots : la lumière, donc ! Ceci étant prouvé avec les idées et les croyances, peut-on Etre Lumière ? Oui, puisque les nourrissons émanent ce halo clair, et oui, puisque nous sommes producteurs de chaleur et qu’avec des lunettes spéciales on est capable de voir cette chaleur de très loin même derrière des murs.

 Reste à penser qu’émaner de la lumière est naturel, que cela ne demande pas d’effort mais de la transparence…peut-on manger transparent ? Non. Donc il ne s’agit pas de rendre le corps transparent, il s’agit de rendre visible l’énergie produite par le corps. Comment ? En donnant de la conscience à cette énergie, en la protégeant et en la concentrant. Mais dans quoi ? Dans les vases…Que sont les vases ? Des chakras qui ont pris des formes géométriques et que l’on peut à la fois faire vibrer et bouger (comme des moteurs) ou bien utiliser comme des membres, ou les rendre réceptifs comme des vases, des réceptacles. Mais comment faire cela ? En reconstruisant le corps d’énergie avec de la persévérance, des exercices adaptés et beaucoup d’amour envers soi-même.Lorsque l’on a pardonné les erreurs de parcours, les blessures qui sont advenues à plusieurs niveaux et ont entraîné des échecs ou des impasses, il faut recommencer tout à zéro, humblement recommencer comme si rien n’était acquis et prouver sa valeur et son attachement à Dieu par le courage quotidien d’avancer les mains vides. En s’unissant en corps et en esprit à l’énergie de Dieu, sans culpabilité, ni honte, ni amertume, c'est-à-dire en fusionnant notre âme avec celle de l'Amour Pur, on reconstruit son entiéreté pas à pas.

Les EDL ne nous considèrent pas comme des individus isolés, blessés ou handicapés avec des personnalités différentes les unes des autres. Ils nous voient selon leur concept d’Unité, et font abstraction de nos particularités, ils les balaient comme une sorte d’anomalie de la pensée pure ; selon leur vision nous sommes des groupes de fréquences vibratoires agglutinés en une masse d’énergie réalisant plus ou moins de lumière. Personne d’entre eux ne cherche à voir à travers nos yeux le monde tel qu'il nous apparaît, pourtant, ce sont ces particularités que nous avons développées qui nous permettent de  fusionner notre conscience vers l’infiniment petit ou vers l’infiniment grand. Nous nous sommes avancés dans des territoires si petits et si magistralement vivants y apportant notre lumière, notre empathie avec toutes les créatures et puis cela a mal tourné, nous sommes descendus dans des vibrations si denses que l'énergie devenait solide, cristallisée, serions-nous ensablés, échoués sur des rivages trop éloignés de notre essence, déboussolés.

Les EDL nous incitent à fusionner notre énergie collective à l’énergie universelle, car selon eux c’est la seule chose intéressante à faire. Lorsque nous voyons des baleines échouées, nous les encourageons à reprendre la mer, ils font de même. C’est vrai que l'énergie universelle est un océan abondant, rayonnant, régénérateur et créateur ; grâce à cette énergie concentrée individuellement à l’intérieur de nos cellules, on peut voyager et créer des mondes, comme notre Terre a fait pour les espèces vivantes. Dans le monde humain cela est egalement possible par le dessin et l'imagination mentale, mais avec l’énergie-consciente on utilise directement la pensée-lumière comme toile et comme crayon : on est le créateur et le produit fini est à notre image puisque c’est à partir de l’énergie que l’on a concentrée en Soi que l’on crée cette projection. Le créateur et la création sont UN par Essence, le Principe reste identique quel que soit le niveau de densité où il s’exprime. C’est parce qu’ils s’appuient sur ces Principes, que les EDL affirment que nous sommes Dieu. Oui, nous le sommes en Essence mais pas en Conscience ni en Puissance. Et cette différence détermine le résultat : nous vivons dans un monde à l’image de notre impuissance et de notre inconscience…

Le but de l’éveil est de retrouver cette Conscience pleine et entière par l’ouverture de l’intellect à la possibilité que la Lumière existe au-dedans du corps et que ses qualités dépassent largement nos actuelles connaissances sur la question. Ce challenge intellectuel est un défi à l’égo, maître de nos sens et de ce qui délimite la réalité et l’imaginaire. L’égo individuel n’est qu’une brindille de l’arbre de l’Ego sociétal, imprimant sa Raison sur toutes les expériences individuelles, d’où l’idée qu’une « masse critique d’expériences individuelles » serait nécessaire à un basculement des croyances et comportements collectifs (référence à  l’expérience du 100ème singe).

D’autre part il faut réussir un tour de force : croire à l’existence du double d’énergie, qui est d’abord un rayonnement informe autour du corps physique produit par nos mouvements et nos sursauts d’émotions, qui devient par la concentration et la canalisation, un réceptacle d’énergie utilisable pour voyager dans ce que l’on appelle le monde invisible, le monde des Dévas, des Fées et des esprits. Ce monde existe dans nos livres, il est mis en images par des films mais la conscience raisonnable s’obstine à le nier comme une réalité authentique parce qu’il ne suit pas les mêmes règles : l’argent n’y est d’aucune utilité et l’énergie est la seule ressource utile. Avec notre sensibilité énergétique au rabais, nous n’étions plus dignes de fréquenter ces Etres, faute d’en avoir les moyens puisque leur hiérarchie s’établit par le rang d’énergie produit,(comme dans  le dessin animé « Monstres SA » : les EDL donnent de la valeur à la générosité, à l’exubérance, au rayonnement explosif et nous, les humains sommes très appauvris dans ce domaine. Notre mode de vie concentrationnaire réduit notre aptitude à nous développer énergétiquement et notre individualisme nous insensibilise des énergies et ressentis des autres, ce qui nous empêche de produire un corps d’énergie suffisamment gros et positif. Utiliser l’énergie de plusieurs et la mettre en commun est un autre moyen de s’élever, lorsque chaque individu est trop incomplet, l’assemblage de plusieurs modules énergétiques développé individuellement permet de recomposer un ETRE Solaire complet…à condition d’envisager la fusion d’énergie dans un esprit de collaboration et d’amour inconditionnel, donc d’Acceptation au sens large.

Acceptation, le mot est lancé. Acceptation signifie soumission à la Lumière. Non pas pour être dominé,mais pour rayonner sa lumière il faut la laisser s’exprimer donc lâcher prise sur ce qui est notre énergie, et la donner. Non la vendre, ni la laisser voler, ni chercher à dominer par la force du rayonnement attractif de la Lumière : la partager avec une Intention commune et des cadres d’utilisation, comme dans un contrat, mais la matière et le sujet du contrat sont la lumière. Qui la rayonne, qui la reçoit, dans quelle situation et sur quel principe ou intention s’appuie-t-on pour cela ? Le monde de la Lumière est libre lorsque l'on accepte la Mise en Commun comme principe de base. Les EDL nous parlent d’un autre monde, un monde fait de lumière, basé sur l’Esprit de l’Unité : ils ne plaisantent pas, ils disent Leur Réalité, ce qui existe au-delà de notre vision humaine. Ce ne sont pas des imaginations mais cela demande des efforts pour ouvrir notre esprit à ce que nous avons complétement niés comme dans la Caverne de Platon http://www.philo5.com/Les%20philosophes%20Textes/Platon_LaCaverneDePlaton.htm#_01

Notre énergie est niée, notre âme s’affaiblit et la verticalité nécessaire à la Connaissance et à l’utilisation du Savoir inné est rendue difficile. Pourtant il suffit de faire corps avec la lumière de l’âme sans restriction, de s’y focaliser, de s’y fondre en toute conscience, avec la force concentrée de l’Instant Présent  (voir dans http://audeladesmots.org/) pour déjà faire rejaillir l’étincelle de lumière. Il n'y a aucun prérequis, pas de test, nous les avons déjà tous réussi collectivement, reste à le démontrer individuellement.

1566230267a5782781489l 192233727 std

 

Au départ, cela ressemble à un moteur qui aurait des ratés, quelques fourmillements dans les  extrémités des membres, peut-être un peu de chaleur dans la poitrine ou des pétillements sur le haut du crâne…ce sont les prémisses, les sensations qui vous rappellent que tout n’est pas perdu : vous êtes encore vivant en esprit. Persévérez chaque jour et en 3 semaines votre éclat aura grandi, vous serez bientôt vu par les amis de lumière, comme je vous vois parfois. Je vous aime parce que je vous connais en âme et en conscience. Namasté. Lila

Publié dans amour

Commenter cet article

philippe 29/11/2013 17:27


Bonsoir Lila,


Voilà une tâche exaltante me souffle mon Âme. Le pari est de briller tel un sapin de Noël avant la fin décembre.... 


J'adore et je pressens que cette étape est très importante en même temps je ne sais pas vraiment pourquoi mais bon j'ai de la joie à vouloir briller de mille feux et ainsi être vue dans ma
complétude humaine.


Reçois tout mon amour naissant et merci pour ton enseignement Lila.


Philippe