L’Ouverture de la conscience ordinaire aux mondes et aux dimensions invisibles

Publié le par lila

Les histoires de mondes parallèles, de contacts avec des E.T et de canalisations d’anges, fées, consciences animales étaient jusqu’à présent réservées à des êtres « sensibles » pour ne pas dire marginalisés.

http://angelsplace.perso.sfr.fr/dolphins/mamanbebe.jpg

De plus en plus de personnes admettent que ces « choses » leur arrivent ou leur sont arrivées. On pourrait penser qu’il s’agit d’un phénomène de mode. Mais si l’on regarde avec attention, on s’aperçoit que les récits de rencontres et les canalisations, se font d’une manière différente, plus posée et plus riche en connaissances.

S’il s’agissait de faits non-avérés et d’histoires pour impressionner les imaginations, il n’y aurait pas besoin de donner des détails sur la vie quotidienne, sur les relations entre les éléments, les animaux et nous d’un point de vue spirituel ou énergétique.

Il n’y aurait pas besoin de créer des points de comparaison, un vocabulaire adapté à la communication interplanétaire ou inter-dimensionnelle, il n’y aurait pas besoin de décrire les points de ressemblance et les divergences, ni d’expliquer  les étapes pour arriver à ouvrir le champ vibratoire et la conscience des humains, nécessaire pour communiquer : lorsque l’on établit des techniques, des procédures, il ne s’agit pas de mondes imaginaires. Lorsque l’on donne des conseils de prudence ou de conduite générale, il ne s’agit pas de rêves.

bulle

Dans les mondes du Rêve vous êtes le créateur et finalement, c’est votre imagination qui se nourrit de vos lectures, de vos activités de vos connaissances pour les mettre dans un contexte différent, imaginaires certes, mais souvent proche de votre vécu ; ce qui est différent est l’usage de la morale….le bien et le mal n’ont pas la même valeur dans les rêves. Tandis que dans les canalisations et les rencontres avec d’autres humanités le point de friction est la morale.

Le manque de respect des règles établies par la collectivité  humaine et l’irrespect des groupes humains pour toutes les autres formes de vie. Cette irresponsabilité de notre part, nous rend indésirables et rend les intervenants circonspects. Il apparait clairement que nous sommes une espèce versatile, pas très fiable et avec laquelle les communications ne peuvent avoir lieu que dans le sens du Donner, d’abord parce que nous sommes fermés et obtus dans nos concepts et notre interprétation de la réalité, ensuite parce qu’en comparaison aux autres consciences il semble que nous soyons en manque de « bases », et qu’avant de réellement avoir des liens, il faut que nous développions nos capacités dans tous les domaines utiles et communs aux autres mondes dimensionnels.

hart

 

La sensation qui émane des canalisations inter-espèces est le besoin de Tolérance de notre part pour accepter leurs niveaux de vibrations et d’amour. Il s’agit d’une onde d’apaisement envoyée pour adoucir notre agressivité naturelle, comme nous ferions pour des animaux afin d’établir des relations avec eux ; abaisser la voix, entrer dans une attitude attentive et calme, ne pas faire de gestes brusques ni tourner le dos aux prédateurs, être présent et se faire respecter par la présence et la conscience de soi…Les messages pour la plupart montrent que nous avons le potentiel de nous éduquer, de réveiller notre sagesse intérieure et de devenir plus intelligents, plus coopératifs avec des peuples qui nous aideraient à sortir de cette morosité, de cette impasse dans laquelle nous nous laissons entraînés, par manque de reconnaissance des personnes qui détiennent le pouvoir. Ce poids psychique crée par l’économie, la législation et les polémiques inutiles, dissimulent comme un brouillard mental les centres de pouvoir réel. L’encouragement à l’individualisme, la division systématique par la flexibilité et le déplacement des populations ont détruit les liens existants entre les individus, les familles, les lieux. Tout ce qui pouvait créer une base d’énergie et de renforcement moral est déstructuré. Paradoxalement, pendant cette phase de transition, la toile internet est devenue le soutien, la base nouvelle où ceux qui se ressemblent peuvent communiquer et se former selon leur propre rythme et besoins.

bolhas.jpg

Entre moments d’ouverture et déménagement vibratoire, ce support s’adapte à tous les niveaux de compréhension et de formation en attendant mieux. Mais ce mieux vient d’abord et avant tout par un travail d’émancipation intérieure et d’autodiscipline. Autodiscipline destinée à développer la douceur, la tolérance et domestiquer l’agitation intérieure, à « être la mère »  afin d’émettre des ondes de calme.

Ce n’est pas si simple dans un contexte aléatoire où l’orgueil, la bêtise, le manque d’idéal et l’aveuglement jouent à la chaise musicale !  Lila-Sananja

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article