L’Interface

Publié le par lila

En lisant les textes des Hathors, canalisés par Tom Kenyon et celui d’Orionis de fevrier /2011 des concepts me sont revenus en mémoire et en conscience à propos du M-er-Ka-Bâ :

 

Le M est le plan de la vibration conscience  contenu dans le son « OM.

Ce niveau naît directement de La Source mystérieuse et créatrice de tout ce qui Est, sous forme de vibrations soniques, ces sons deviennent lumière puis matière.

De nouveaux sons sont continuellement produits ils s’ajoutent les uns aux autres, mais étant donné qu’ils ne sont pas tous de même longueur, ni de même tonalité, alors ils n’ont pas tous le même rythme de transformation en lumière et en matière.

En plus, ils se combinent entre eux et créent des associations qui deviennent des matières pour des mondes différents.

Comme tous les sons sont justes, ils ne peuvent qu’être porteurs de justesse.

  

033.jpg

 

OM est le son que produit l’Océan des Sons primordiaux. Nous sommes, à l’origine des sons qui sont conscients d’exister. Pour déterminer ce à quoi nous sommes destinés, nous nous transformons en lumière puis en matière subtile ou dense. La difficulté est de passer par toutes ces transformations sans perdre la conscience d’exister sous une forme sonique telle qu’à l’origine. Et cette conscience particulière est contenue sous la forme de symboles lumineux et géométriques dans le double de lumière, le Ka (selon le nom que lui ont donné les Egyptiens)

L’Etre qui nous relie tous à la Source Originelle est Métatron : cet être est le représentant de l’énergie lumière de cet Océan primordial. Il est la Corne de Manifestation, le point qui nourrit et soutient les Etres célestes que nous sommes  (dans l’Absolu) grâce à leur double de lumière.

 

 

ER est le point entre les deux yeux, qui est le siège de la Conscience.

Ce point devient actif lorsque plusieurs points du cerveau sont activés selon un certain schéma de combinaison. Il s’agit de former une pyramide (forme qui symbolise la Conscience Manifestée) Les chambres du Roi, de la Reine et la porte d’entrée  de la grande pyramide sont les glandes pituitaire, hypothalamus et épiphyse. Lorsque l’on trouve le moyen –avec persévérance et sérénité- d’entrer sa conscience complètement dans ces glandes, elles deviennent des vortex énergétiques, qui une fois activés séparément, puis collectivement  sur le schéma pyramidal permettent l’Illumination de la Conscience Spirituelle et le retour à la mémoire « Je Suis ».

 

birthpainting.jpg

 

 

KA est le double de lumière, il est l’interface nécessaire entre notre corps physique et les mondes spirituels. Le Ka est un être avec lequel nous partageons notre conscience. Il est le Témoin neutre de nos actes, de nos pensées, de nos sentiments. Il ne juge pas et vit les événements de notre vie avec nous. Il enregistre ce que nous faisons afin que lorsque nous mourrons une trace soit conservée de tout ce qui a existé. Pourtant, il y a des choses qui font sens sur Terre, dans une époque, dans des conditions données et qui ne seront pas transmissibles sur d’autres plans de conscience, il y a incompatibilité et donc effacement. Ainsi, les choses qui ne peuvent être traduites sur des plans supérieurs de compréhension sont annulées.

Telle est la raison d’être de la flamme violette. Eliminer l’intraduisible pour l’Amour.

Le Ka est lié au corps physique par plusieurs points représentés dans l’Arbre des Sefirots. Ces points doivent être activés selon un schéma particulier pour chaque type de leçon.

 

Les leçons sont variées : il y a des gens qui sont venus pour faire corps avec la densité, avec la Terre ; leur objectif est la Matière. D’autres sont venus pour expérimenter l’Amour dans des dimensions multiples et simultanées (par exemple : amour physique, romantique, étherique, spirituel, christique en même temps).

D’autres encore sont venus comprendre l’énergie depuis une vue de « dessous », en s’immergeant dans la densité d’un corps, en faisant résonner des matières, en les transformant.

Quelques uns sont des équipes d’appui : des soigneurs, des porteurs d’énergie supplémentaires, des nourrisseurs spirituels.

 

Pour chaque type d’êtres il y a une activation différente, puisque le Ka n’est pas chargé selon le même schéma géométrique. S’accrocher à la matière demande une forme « vers le bas », attribué au féminin (triangle pointe en bas), afin d’ancrer dans le sol la conscience. Lorsque la leçon est terminée, il faut remettre la géométrie du Ka pointe « en haut », pour activer la porte du Cœur, puis la Conscience supérieure en liaison avec le son primordial OM et l’activation par la lumière de Métatron (retour vers le « père » c’est-à-dire l’Origine, selon la vision patriarcale du monde).

 

177821781.jpg

 

BA est le nom que les Egyptiens donnaient à l’âme, au corps de désirs.

Le Bâ est constitué d’énergie et de sentiments.

L’énergie peut venir de l’énergie Ka de la Terre, ainsi l’âme se sent reliée à un lieu particulier, à une histoire particulière, à des désirs de créativité, de possession de biens matériels ou de personnes.

Lorsque le Bâ - l’âme- est relié à l’énergie métatronique dés la naissance il y a un décalage avec les gens très matérialistes. La pensée universelle véhiculée par une telle personne la rend « étrangère » aux yeux des autres puisqu’elle ne partage pas les mêmes désirs, et que ses besoins sont d’un autre ordre, d’un autre niveau d’expression. Ce décalage d’énergie est salutaire et périlleux. Il est source de créativité et de rupture avec le passé. (indigos et cristal)

 

Les sentiments sont tournés vers la densité ou vers l’immensité.

Aimer les choses terrestres donne de la valeur à la vie sous sa forme la plus minuscule, ce qui permet d’acquérir des connaissances sur les structures intimes de La Source lorsqu’Elle est manifestée, densifiée.

Aimer les gens, c’est voir la diversité dont est capable la Source primordiale.

Aimer le cosmos, c’est être capable d’admirer la grandeur et l’Ordre en toute chose dont Elle est porteuse.

Quelque soit la structure qui nous donne du désir de connaissance notre âme peut s’épanouir en restant liée à la Source.

 

Par ailleurs, la vie du Bâ est limitée au nombre de battements de cœur qui nous est attribué avant notre naissance et le Bâ n’est pas éternel s’il n’accepte pas le transfert vers le double lumière, le Ka.

Le Bâ doit se soumettre -en toute conscience et en toute liberté- à l’énergie métatronique pour vivre éthernellement (c’est-à-dire dans l’éther, qui est un niveau d’air plus allégé, plus spirituel)

Si le Bâ fait sa forte tête et continue de s’accrocher à ses habitudes terrestres, alors il retourne à la Terre et ses acquis avec lui. Le Bâ qui ne veut pas mourir après la mort du corps physique qui lui sert de support, devient une âme errante. Il peut blesser d’autres âmes afin de retrouver un nouveau corps physique sans passer par les sphères de lumière de l’éther (les paradis) où l’on ré attribue une nouvelle vie à ceux qui possèdent suffisamment de désirs et de volonté. Ces âmes deviennent les « démons ». Ainsi, il n’y a pas d’Enfer autre que celui que nous nous construisons par nos propres désirs.

 

Font partie du Bâ l’inconscient et le subconscient.

L’inconscient est un vestibule de tri des expériences et des informations.

Notre mental, c’est-à-dire notre intelligence humaine mammifère n’est pas capable de gérer autant d’informations que nos autres corps. D’autant que la fonction du mental est le pilotage dans la densité, selon des sens physiques et limités.

Donc, ce qui ne correspond pas à ses priorités de survie immédiate se trouve dans la zone « inconscient ».Quand le corps est au repos, notre mental reclasse les informations de l’inconscient comme un ordinateur qui s’organise selon ses programmations.

Les scènes difficiles à gérer selon les conditionnements de la société (les tabous) sont gardées en mémoire dans le subconscient.

Le subconscient a deux fonctions : - être un grenier ou une cave, c’est selon le type de souvenirs que l’on garde en mémoire.

-          servir de passerelle de connexion avec les informations contenues dans le Ka. Bien souvent il faut totalement vider la cave et le grenier pour accéder aux informations du Ka, d’où un long travail d’auto reconnaissance et de psychanalyse !

 

Heureusement, le fait que suffisamment de gens se soient soumis à ce travail de nettoyage a permis que l’énergie vitale de la Terre se désencombre des mémoires du passé. Ce travail volontaire et ardu, combiné à l’aide massive des plans de consciences supérieures (qui en apprenaient beaucoup en nous voyant faire), a débouché sur un allégement global de l’énergie vitale de la Terre.

Cet allègement va vraiment prendre sa dimension lorsque nous créerons une conscience unifiée pour l’humanité. Cette conscience sera la multiplication de nos forces individuelles au service de la collectivité. Et c’est en train de se construire actuellement. Des petits groupes de gens unissent leur conscience et leur énergie afin de soulever l’énergie vitale de la Terre vers la légèreté, et l’Abondance pour tous sans passer par le travail, mais en utilisant le désir conscient pour matérialiser.

 

 

Cette éthérisation est soutenue par l’énergie de Métatron qui balaye le système solaire. Ce n’est pas une énergie visible, plutôt une désorganisation des schémas denses et une augmentation des zones vides ou «  anti-matière ».

Ce que l’on appelle « anti-matière » est justement l’énergie métatronique, qui s’exprime pour nos yeux comme un manque de densité, puisqu’il s’agit précisément de désolidariser les cristaux pour qu’ils se remettent à vibrer sur le modèle de la lumière. Le changement ou "renversement "des énergies denses vers un Ka terrestre éthérisé, va effacer les liens basés sur la possession et renforcer les liens crées sur l’Amour et le Service. Il ne restera plus qu’à créer un pont de conscience entre cette humanité et la source d’origine pour créer l’Ascension collective.

  flamme-viol.jpg

 

Pour cette dernière manipulation il faut une clé de vie, une Ankh. Quelqu’un dont le schéma vibratoire est resté aussi proche que possible de l’Origine et dont la conscience soit capable de s’élever au niveau christique par pur esprit de Service et de Compassion, ce qui sous-tend une notion de sa responsabilité, de sa valeur alliée à une grande humilité. Cette clé ouvre sur la Liberté et la voie de lumière pour tous ceux qui le voudront. Lila

                                                                                         

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article