L’éveil de la Personnalité Humaine, l’éveil de l’âme, l’Eveil de la Conscience supérieure, l’Eveil à l’Unité Divine

Publié le par lila

Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur ces processus qui ont lieu les uns après les autres et ne sont qu’une partie infinitésimale du Retour à l’Unité vers l’état d’Etre Divin.

bolhas.jpg

 

D’une Totalité immense, nous nous sommes éclatés en fragments. Ces particules de lumière se densifient. Jusques là, cela reprend le discours normal des sciences physiques et de l’astronomie. Notre origine vient d'un mélange d’eau, de lumière et d’une alchimique entre les deux : une bactérie.  Au final nous sommes nés dans un corps humain, en tout cas, c’est avec cette conscience-là que nous vivons aujourd’hui !

Là, où le discours mystique diverge  de l’analyse scientifique est que cette densification et ce refroidissement de la lumière dans un parcours de fragmentation progressive puis de multiplication moléculaire - tout cela- a lieu dans une dimension physique mais n’existe pas dans la Conscience que l’Univers a de lui-même. Lorsque notre cerveau est amené à la paix intérieure, il réfléchit différemment. Et la personne se voit avec un regard intérieur ; il y a les pensées ordinaires, et un autre niveau de pensées, qui est « au-dessus » des préoccupations humaines. On l’appelle « l’âme ». Et avec cet autre regard, l’Univers semble conscient, vivant, paternel ou maternel.

Comment pouvons-nous dire que l’Univers est Conscient ? Par expérience directe, par « réflexion  de notre conscience sur une conscience plus grande qui nous renvoie notre image.

Le problème est que cette expérience est décrite par tous ceux qui la font selon les mêmes « impressions ». C’est donc une expérience qui est objectivement « réelle ». Mais, elle n’est pas reproductible  ni mesurable ; donc on doit la qualifier de « subjective ».

En plus, et là, on touche au quantique : l’Univers dans lequel nous existons n’est pas le seul monde que l’on perçoit lorsque l’on atteint la Conscience supérieure, celle de l’âme. On se rend compte que notre œil est la source de la conscience mais qu’un « espace-temps » spécialement adapté à notre niveau de conscience fragmente  la Totalité artificiellement. La densité que nous expérimentons physiquement, entretient la limitation de notre conception du monde. L’expérience de l’ouverture de la conscience est une sorte d’échelle et nous prenons conscience de vivre selon des « strates » de consciences qui forment notre réalité : nous sommes partie d’une Conscience « totale » mais nous ne pouvons agir que dans une conscience fragmentée, celle où vit notre corps.

newsgu10Cela pourrait ressembler à une prison psychique où les barreaux sont dans notre tête. Or, le mystique cherche la Liberté.  Comment la trouve-t-il ? En changeant de point de vue psychiquement. Au lieu de chercher à s’échapper vers l’extérieur de lui-même, il cherche la sortie, « la lumière », à l’intérieur de lui-même. Et ce n’est pas bête, puisque au départ, nous sommes tous d’accord pour dire que la vie nait de la lumière. C’est donc qu’il existe un lien particulier, privilégié entre la lumière et la vie.

Au départ, on pense qu’il s’agit de la lumière du soleil. Et ce n’est pas idiot, dans une certaine mesure la lumière du soleil est bonne pour stimuler notre système immunitaire, créer une meilleure confiance, augmenter notre vitalité. Mais rester au soleil est aussi un risque pour la peau, les yeux, s’il s’agissait de naître au soleil, tous les éveillés se trouveraient dans les pays du Sud.

En fait, ce que l’on appelle « lumière » dans le processus d’Unicité avec l’Esprit Divin est un autre type de lumière : la connaissance. Et cette connaissance est contenue dans la lumière rayonnée par le soleil mais que seule la Conscience peut lire.

Notre Conscience est le récepteur/émetteur des messages. Sous quelles formes ces messages nous parviennent-ils ? Par des appels du thymus. C’est étrange mais il y a une relation d’union entre la pensée de l’âme et le thymus. Il semble que les deux fonctionnent ensemble. Dans l’un se trouve la Conscience pure, dans l’autre se trouve le ressenti, l’interprétation physique de la conscience, ce qui rend l’expérience « réelle » physiquement autant qu’à travers l’énergie de notre corps. Cette énergie est mesurable, visible avec des instruments mais elle plus fine que les instruments actuels ne peuvent capter. Autrement dit, la plus grande partie reste invisible aux yeux et aux instruments. Pourtant elle existe et est reçue, lisible par le corps et l’environnement naturel. Tout le monde est équipé…mais presque personne ne sait lire ! Ceux qui savent, conservent jalousement leurs secrets ou jouent aux apprentis sorciers sur le corps vital des autres…

Or, une autre chose est incluse dans la perception de l’âme : l’interconnexion avec les âmes des autres. Et cette interconnexion revient, lors du second éveil du Soi supérieur par une interconnexion des Soi. Après avoir établit les bases de conscience de son propre fragment, qu’on nomme le « Soi », on ouvre les yeux de la Conscience sur les autres bulles autour de ce Soi, on s’aperçoit  qu’il y a un Jeu des Sois, qui flottent dans un immense océan de vacuité. De cette vacuité, ressort la sensation de sérénité.

Vacuité n’est pas synonyme de « vide existentiel », de mort, de néant mais plutôt de liberté, d’espace, de plénitude, de choix d’Etre ce que l’on veut. Et ce choix est si extrême, si complet, qu’il est nécessaire de connaître « ce que Je Suis », pour mieux définir dans quoi et comment je vais projeter mon "soi", me fragmenter.

Si l’on veut résumer en un exemple, prenons un personnage de bandes dessinées.

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/0/0/9782913567009.jpg

Si le personnage devient conscient de vivre plusieurs récits, d’exister au fil des tomes, il est une « conscience supérieure ». Il est capable de voir plusieurs récits comme des scénarios d’apprentissage pour son personnage : il existe, il en est conscient.

Il se pose la question de "qui l'a crée"? Et devient conscient qu’il est fragment de la conscience de son dessinateur, alors il est arrivé à l’éveil de son Unité avec son créateur. Cela l’amène à dire « Je Suis». Mais, lorsque l’on est UN avec son créateur, on s’aperçoit que le dessinateur peut créer d’autres personnages, d’autres histoires : alors, la Conscience  du personnage est Unie avec ces autres possibilités d’expériences, ces autres personnages sont des projections de la conscience du même créateur.

On est Un avec les potentiels imaginés par le créateur : on n’est plus tout à fait Soi, ni tout à fait un autre, on EST Conscient d’Etre relié à la Vie elle-même, grâce à la Conscience qui fait lien.

Cela est l’Eveil à l’Unité Divine.

 

Christ-cosmique.jpgFaire descendre cette conscience-ci  jusque dans les cellules du corps, dans l’énergie vitale, dans l'aura fait que l’on devient différent, éveillé en Ame, en Conscience et en Energie, alors on est un maître ascensionné, un être qui n’appartient plus à la conscience de la densité, mais qui a élevé sa Conscience au niveau de l’Unicité avec le désir du créateur : il accomplit son dessein, son Plan par Amour de son propre Etre, par Amour de ce que le Créateur a écrit pour son Essence. Pour Servir son personnage car à travers le personnage, Il sert une intention. Unir son intention à celui de son Etre Divin.

Comprendre, c’est Aimer. Aimer, c’est Donner ce que l’on EST. Lila

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article