L’Autre Monde

Publié le par lila

Tandis que le monde du commerce est âpre et changeant, il existe une portion de la société qui échappe à la pression : l’administration.

 

Administration : c’est la gestion des ressources sous la direction des ministères.

Elle existe dans tous les pays et comprend beaucoup de secteurs d’activité : les armées, l’enseignement, le système de santé et d’aide sociale, la police, le système judiciaire et la gestion des territoires (départements, régions, nation)

 

Dans ces secteurs d’activité il y a du travail, la sécurité de l’emploi ou du reclassement lorsque c’est nécessaire, une évolution hiérarchique assurée, l’égalité entre les hommes et les femmes, de bons salaires ou des avantages.

L’administration représente les valeurs de la République, sa façon de s’organiser et donc de penser.

Ce serait parfait sans le problème de la langue : dans l’administration chaque secteur à sa langue particulière, son vocabulaire attitré…une sorte de code incompréhensible pour celui qui n’est pas initié.

 

Une autre chose est étrange : il faut toujours prouver ce que l’on dit face aux administrations.

Les fonctionnaires sont suspicieux, ou bien est-ce qu’ils croient que ceux qui n’appartiennent pas à leur monde ne sont pas vraiment comme eux ?

Tant que vous avez les bons papiers, la bonne édition de formulaire, que vous venez à la « bonne date » pour le remplir, et que vous vous adressez au bon guichet, vous n’avez pas de problème, ils sont très aimables.

Mais si par malheur vous ne comprenez pas leur langage, les formulations des circulaires et que vous hésitez…vous êtes foutu : ils sont persuadés que vous avez quelque chose à cacher et ils peuvent se montrer arbitraires et méchants.

 

Eux-mêmes ne savent pas toujours se repérer dans leur propre secteur d’activité, ils ont du mal à s’y retrouver…mais lorsqu’ils font une erreur, ce n’est pas grave, tandis que si c’est nous : ça prend tout de suite des proportions « administratives ».

L’administration n’est pas toujours au service des gens, elle est un organe de l’Etat et elle tente par bien des moyens de déstabiliser les gens qui ne la connaissent pas.

Cette mauvaise image qu’elle cultive pour éloigner les curieux, pour conserver ses modes de vie, éloigne les gens des règles et du respect de l’Etat dont elle est l’image locale et humaine ; l’administration nous fait sentir « étranger » même si l’on maîtrise sa langue maternelle.

La même chose se produit dans tous les pays : donc, c’est bien une question de façon de penser administrative qui est différente, comme si ces gens étaient passés dans un autre monde, doux pour eux et difficile pour tous les autres.

 

Et puisque l’Europe devient une construction administrative il y a bien des peurs qui se réveillent : si on ne gère pas la relation avec les administrations locales, nationales comment pourrait-on bien accepter une administration géante, tentaculaire à l’échelle de l’Europe des 27 ?

C’est le Kraken (pieuvre monstrueuse mythique) qu’on nous propose en animal de compagnie…Lila

Publié dans philosophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article