L’Assise du Pouvoir

Publié le par lila

Durant la pratique de zazen, il faut descendre l’attention du mental au « point de stabilité intérieure ».

 

Ce point de stabilité est appelé « vacuité » parce qu’on ne pense à rien de précis, on est assis et présent à soi-même, maintenu et sans tension.

Puis on cherche à entrer plus intensément en relation avec la conscience de soi-même, on quitte le plan mental pour atteindre le niveau de la conscience approfondie, qui ressemble à une petite lumière intérieure, un petit feu.

Ensuite, vous amplifiez progressivement cette lumière au corps tout entier.

Dans ce type de méditation le corps sert de cocon où vous pouvez trouver le sentiment de paix irrévocable.

Vous devenez un roc et pourtant vous vous sentez léger et lévitant en conscience à l'intérieur de vous-même. Fort et souple à la fois. Léger dans le cœur et dans la tête, puissant et stable dans le bassin.

 

Ce sentiment de stabilité ressenti se solidifie peu à peu et devient une pierre d’angle à quatre côtés : chaque côté représente un lien entre une vertu  que vous avez expérimenté, que vous avez « acquise », qui est donc « vraie » et reliée votre conscience du corps.

Par exemple : Il faut être convaincu que c’est possible (Foi), reconnaître sa capacité personnelle à réaliser les choses (Simplicité), accepter ses limites (Humilité) et se donner les moyens d’exprimer son pouvoir (Force intérieure). Si ces principes sont vrais pour vous, ils deviennent la vérité sur laquelle vous pouvez compter.

 

On peut construire sur d'autres sentiments, reconnaître ce qui a été vrai pour vous depuis toujours et à travers toutes les épreuves.

Cela constitue le lien entre les vertus (sentiments vrais même quand vous n’êtes plus relié à votre corps) et votre corps d’aujourd’hui.

Cette alchimie ouvre les portes à la manifestation des désirs issus de la Conscience la plus élevée puisqu’elle permet de nourrir le corps avec l’énergie spirituelle : c’est le fonctionnement des « miracles ».

Le miracle étant la guérison d’un manque.

 

wesak.jpgL’énergie accumulée dans les parties spirituelles de notre conscience se relie à l’énergie du corps physique, elle se déverse pour l’équilibre du milieu ambiant et la réalisation des vœux.

L’énergie de la méditation ou celle de la prière forme des bulles d’énergie spirituelle qui s’agglutinent à celles émises par les autres pour créer un réservoir de bénédictions.

Ce réservoir n’est pas un contenant physique, mais en vous connectant à votre paix intérieure, vous vous mettez sur la fréquence de l’équilibre intérieur et vous permettez que votre corps, que votre âme, bref que votre vie devienne une source de bienfaits.

C’est sur ce principe que s’exercent les dons des Boddhisattvas.

Ils prient et reçoivent les surplus du milieu ambiant et en échange, ils transmettent leur positivité et leurs connaissances pour l’équilibre du milieu.

 

Par ce principe on peut également construire une onde d’amour protectrice.

Lila

Publié dans amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article