L'ascension de la Conscience

Publié le par lila

C'est une autre paire de manches!

chemin_de_lumiere_2.jpgNon seulement, le guide c'est vous-même, mais votre vie devient le théme de ce chemin où il vous faut étirer votre compréhension et vos pardons jusqu'à l'écoeurement! Voir sans concession comment les gens vous ont perçus tandis qu'ils vous souriaient....et toutes ces choses sur lesquelles vous êtes passé, les remettant à plus tard....et toutes ces fois où les cauchemars étaient une autre réalité, qui vous était reliée.

Remettre dans l'ordre ces puzzles à n'en plus finir, à vous donner le tournis....le labyrinthe des monstres enfouis dans la psyché psychédélique de votre famille d'âme ou celle de vos amis. Voir, comprendre jusqu'à la nausée et ne jamais reculer : n'êtes vous pas un être de lumière? N'êtes vous pas un maître en potentiel? Abandonneriez vous au milieu du chemin? Pour mourir ou pour vivre....nous n'avons plus d'autre choix que celui de décider du "comment" nous allons monter et étendre cette conscience qui de toute façon ne connait plus le jour ou la nuit et travaille comme un ordinateur à trier et retrouver les scénes qui se cachaient dans vos intimes replis.

Vous êtes fatigués? Vous avez de quoi, en vérité!
Vous croyez ne plus pouvoir....et c'est bien de cela qu'il s'agit! Retrouver cette assise du pouvoir sans l'égo surgonflé, voir et comprendre avec une sincérité vraie, avec une authentique compassion, sans honte d'assumer votre pouvoir intérieur, votre vraie limite.

Finit le mieilleux, bonjour le ton juste...et pas toujours facile à avaler....à qui la faute?

La superficialité n'attire pas la profondeur de pensée, et la méchanceté crâneuse est clairement remise à sa place....vous verrez, vous aussi vous vous y mettrez, une fois que les dentelles de l'innocence se seront mises à fleurir dans votre conscience, une autre vérité plus grande et plus libre prend forme en vous, en nous, en Tout.
D'une vilaine chenille vous deviendrez un papillon, qui au premier geste rude, s'élance à l'autre bout du champs....de fleurs, évidemment! Lila

Publié dans Expériences vécues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bernard 09/02/2010 18:35


bonjour,

un peu de temps pour dialoguer avec toi sur tes derniers post.

Effectivment render le temps est important même à ne rien faire comme tu dis qui n'est pas rien faire. Ces instants de comtemplation de faire à ne rein faire sont peut être les plus imortant car il
paose ne nous le lein qui nous relie aux messages de notre coeur et nous éloigne du mental. et ce temps apès lequel, on nous fait courrir, car j'ai bien compris que ce n'est pas en courant mais
bien plus en posant mieux l'acte que j'ai à accomplir la façon dont je vais le faire qui compte le plus et qui changera le plus la suite. faireà toute vitesse toujours plus et plus vite n'est pas
une règle en soi. Il faut donner le temps au temps et se donner le temps. quand on voit dans les écoles la pression que l'on met sur nos enfants c'est affolant. Ma fille reçoit même des sms le
weekend de la part de ces prof pour lui dire de travailler plus de s'impliquer à fond alors que parfois elle elle commence ses cours à 8 heures du mat pour finir à 20 heures.  On leur enlève
leur rêves, leur capacité d'imagination, leur contact leur capacité de voir par eux même, de faire leurs expéreinces.  Et derrière je sais combien c'est encore plus dffcile pour eux quand on
leur explique et leur montre une autre vision de l'univers, ce chemin d'Amour et de Lumière et je les benis mille fois de tenir dans cette tempête pour rester eux même, avec cette vison du nouveau
monde qu'ils portent et qu'ils entrevoient. 
Et ce qui est aussi important à mes yeux ce n'est pas de chuter sur cette route car effectivment parfois on se perd, mais c'est de demander la capacité de se relever et aller de l'avant, et sans se
juger, en se tolérant, se pardonnant d'avoir chuté. Certe il faut en tirer la leçon mais pas la peine de pénaliser plus en culpabilisant ou autre. Car il faut prendre de la force pour pouvoir aller
le moment venu défaire les noeuds qui nous retenaient des noeuds pas très clean. Je lne sais par expérience car ( peut être est ce ma route) j'y avait perdu la confiance en moi, ma capacité à
décider, mon libre arbitre. Le travail doit se faire dans l'amour en prenant appuye sur nos qualités pour ensuite defaire les noeuds sinon on se crée encore plus de cicatrices et ce n'est pas la
peine d'en rajouter.
mais chacun a sa route aucune ne se ressemble mais je dis parfois que si les larems aue j'ai versé dans lon désert peuvent servir d'oasis a quelq'un pour qu'il puisse à un moment souffler un petit
peu he bien c'est tant mieux et sans aucune prétention de ma part.  Je suis convaincu que le jour où on a remis conscienment le pied dans ce chemin de Lumière elle ne nous lâche plus, notre
libre arbitre en est quelque peu modifié et c'est tant mieux.
merci pour tes post

bernard.
nb si tu connais dans ton secteur des magasins de déco qui vendent autre chose que de l'importation je suis preneur de ces adresses pour étoffer mon mon activité de créateur.

merci


lila 10/02/2010 13:25


Oui, c'est vrai que je suis une privilégiée et que je n'ai pas à courir pour faire de l'argent...j'en ai très peu et c'est mon mari qui le gagne!
Mais en échange je m'occupe du travail invisible : les tâches ménagéres, l'organisation de la maison, bref toutes ces choses dont personne ne pense qu'elles existent....puisque c'est mon travail de
les rendre invisibles !
J'ai beaucoup travaillé quand les circonstances m'en ont laissé le droit.
A Montbéliard, je n'ai pas l'occasion de donner de ma sagesse puisque les gens n'ont pas de temps pour aimer et qu'ils s'organisent en mafia face aux "étrangers".
Ils gagnent de l'argent, passent leur temps en procés et en récriminations, et le peu qu'ils leur restent, ils le consomment en compétition et en s'arnaquant entre eux...c'est à qui dénoncera les
autres le premier....ambiance fétide qui correspond à leur histoire guerrière et à leur idée de l'autonomie et du respect.
En Franche-Comté le monde est resté coincé dans une période où les hommes et les femmes ne sont pas dignes des mêmes libertés! Si l'on veut exister il faut montrer :1° que l'on est né au "pays de
montbéliard" (ils pensent qu'ils sont un état!)  2°, il faut être un homme, dans le sexe ou la forme (d'où l'obligation de manger beaucoup de saucisses, afin de prendre de l'assise). Ou
3°, coucher avec un type du pays qui a de la tune et une TRES grosse voiture, ce qui montre qu'il a beaucoup d'importance! Bref,  un QI qui est techniquement adapté au Néandertal, mais pas
tout à fait au Sapiens Sapiens!

C'est sans méchanceté, mais avec ce qu'il faut de lucidité!
De toutes façons, eux-mêmes se revendiquent comme je les décris!

Donc, le jour où l'esprit des gens d'ici s'ouvrira à la fraternité ...ce qui adviendra peut-être avec un tremblement de terre, qui sait?
Je pourrais m'établir ou m'en aller.....en fait, j'ai pas envie de leurs mic-macs, leur façon de se taire et de baisser les yeux afin de faire croire à leur profonde indifférence et supériorité, ça
me branche pas, c'est pas mon genre et ça ne le sera jamais. Mais au bout du compte, ne jamais recevoir d'amour fraternel, c'est dur. Pas un regard gentil depuis 5 ans, faut  tenir!Alors j'en
profite pour ne "rien faire", ne "rien gagner", comme ils disent....cette posture m'aménera bien plus qu'ils ne pourront l'imaginer ! Mon intelligence n'a pas fini de grandir.

Et pour tous tes problèmes de reconnaissance qui ne t'est pas donnée et d'argent qui ne rentre pas, je compatis, et t'encourage à chercher des marchés d'artisanats.
Y a-t-il à la chambre de commerce des listes de magasins spécialisés dans ces types d'articles que tu produits?
Je sais qu'il faut de l'argent pour prospecter et faire des ventes (c'est paradoxal!) mais je suis sûre qu'il existe des filières dans ta région qui sont destinées à aider les jeunes créateurs,
renseignes-toi, seul tu ne peux rien...et moi non plus!