L’Ame Maternelle

Publié le par lila

Quelle vive dans un corps d’homme, de femme ou d’animal, l’âme maternelle se destine à protéger et nourrir tous les êtres qui entrent dans son espace vital.

Elle ne se conçoit qu’à travers le don de soi.

Elle aime la générosité, l’abondance est poussée jusqu’à l’extravagance, elle ne se lasse pas de voir les gens s’empiffrer et s’amuser à ses côtés ; son bonheur est multiplié par le partage. Elle donne pour s’affirmer, pour entreprendre les relations avec autrui depuis le point de vue du puissant, de celui qui à les moyens de donner et la seule attitude qui vous reste à adopter est la gratitude polie.

Son rayonnement en deviendrait autoritaire tant elle a besoin que chacun profite d’une petite part d’elle-même. Ainsi, cet empressement nourricier dans laquelle cette âme maternante s’est lancée à cœur perdu est un moyen pour résister à toutes les déceptions, à toutes les compromissions.

Le maternage peut être l’art de reconnaître chez les autres les prémisses de leur Talent mais sous une apparence apaisante, il y a cette exigence, cette obsession de donner pour conserver le retour d’énergie : vous êtes son obligé.

http://artmight.com/albums/classic-j/John-Singer-Sargent-1856-1925/John-Singer-Sargent-1856-1925-/Sargent-Fete-Familiale-The-Birthday-Party.jpgA ses côtés, vous restez libre de responsabilités mais privé de maturité et du droit à l’égalité. Elle est seule à savoir ce qui est bon pour vous ; les conseils extérieurs sont erronés.

Quand elle est confiante et pleine d’espérance, cette âme vous fournira le quota d’affection et de confiance, les conseils avisés et les outils techniques dont vous aurez besoin pour continuer de grandir selon vos propres codes. Lorsqu’elle a peur que les circonstances la laissent dans l’impasse, son maternage en devient étouffant et déséquilibrant, car il n’est pas facile de pousser dans l’ombre d’une âme qui ne voit que son propre besoin d’exister dans le rôle qu’elle s’est attribué, sans regard pour ceux qu’elle destine à jouer le rôle de bébés.

Elle est si affectueuse qu’il n’est pas toujours facile de lui expliquer votre besoin d’espace et de vacuité : elle aime remplir votre vie toute entière de sa présence familière. Dés que vous résistez aux événements qu’elle propose, elle considère que vous la trahissez, alors considérez –vous comme sevré de sa maternance.

L’âme maternante aime son rôle plus que ses protégés. Lila

 

Commenter cet article