Entrer dans le Manteau

Publié le par lila

Je voulais comprendre ce qui m’a poussé à écrire sur ce blog mon chemin personnel ; après tout, la plupart des gens se méfient des histoires vraies et préfèrent les histoires inventées qui laissent la sensation que l’on peut s’en inspirer…fleur 002

Par ailleurs, je considère que quelques unes de mes expériences devraient m’appartenir et rester secrètes, or c’est souvent celles-là que je suis amenée à dire ou à transcrire par esprit d’intégrité.

Bon, puisque les expériences s’étaient présentées si facilement à l’écriture, il me restait à en faire  (comme vous y êtes appelés également)  la visualisation du chemin et le repositionnement des sentiments issus de cette expérience : personnellement que me restait-il de ces instants ? Que pouvais-je en ramener pour ma vie d’aujourd’hui ? Pourquoi ces souvenirs surgissaient-ils maintenant?

 

Faire un éveil n’est pas si difficile, ce qui est coriace est de rendre cet éveil utile à sa vie et à celle des autres.

Voir, sentir Dieu ou une « force plus grande que soi » n’est pas étrange, ni même rare, dans votre vie vous avez déjà évité de nombreuses complications, des accidents et vu des situations s’arranger « comme par miracle ».

La plupart des gens y voient la présence de leur ange gardien, d’un parent décédé ou d’une main divine et cela est assez juste.

 

Est-ce suffisant pour croire que l’on doit  témoigner de ces choses ?

Est-ce suffisant pour se responsabiliser pour ce « présent » reçu ?

Est-ce suffisant pour engager sa vie selon de nouvelles perspectives ?

 

La réponse à ces questions met face aux croyances, aux convictions ou aux sentiments profonds.

On a souvent essayé de me convaincre que je faisais fausse route, de nombreux moyens de pressions et autant de personnes ont cherché à me blesser à cause de mes notions spirituelles essayant de me prouver que la Terre est un Enfer où il faut mordre pour se faire respecter, le conseil était généralement : « fait comme tout le monde et la ramène pas ».

 

Kirikou et la sorciere 1998 3J’ai compris à travers ces déviations que l’intégrité fait peur, l’innocence rend jaloux et blesser est un moyen de « rendre comme soi » ; dévié, cassé, brûlé à vif de l’intérieur.

J’en ai conclu que les gens jugent les autres sur leur capacité d’endurance à la souffrance physique ou morale et pas sur leurs qualités de don et de grâce.

L’Humanité respecte et fait confiance à ceux qui résistent à la souffrance et pour être sûr d’être témoin de ce courage, les gens sont capables d' infliger eux-mêmes de très vilaines blessures, de créer de très gros obstacles ou bien des humiliations afin de « sculpter » l’âme des nouveaux venus au fer rouge de la Révolte.

 

Un véritable être humain est donc un être révolté jusqu’à la violence : une « bête » en puissance.

Mais attention : il ne peut faire usage de la violence qu’on lui demande d’éveiller en lui qu’en cas d’abus sur sa personne ou sur l'ordre d'un pouvoir reconnu.

Depuis quand le manque d’amour fait-il la base d’évaluation d’une âme?

Pourquoi faut-il faire souffrir et humilier pour apprécier quelqu’un ?

Et si cela est naturel à la nature terrestre : pourquoi les animaux ne le font-ils pas, puisqu’ils sont nés sur Terre?

 

Paradoxalement, les textes sacrés enseignent le principe inverse :  "Que la Paix du Christ s’étende sur vous", "que la Paix du Saint Prophète te bénisse", "que la Paix et la Compassion de Bouddha t’enseigne la zen attitude"; le détachement face aux blessures et aux situations désagréables, le "pardon des péchés"...

Dans les 4 accords Toltèques on dit de ne pas prendre les choses trop « personnellement », donc de se détacher des fausses impressions. 

 

Alors, c’est dans cet état d’esprit que je me suis mise à lire mon texte : j’y cherchais les sensations originelles, les sentiments liés à la mémoire essentielle de cet instant cosmique et impersonnel : l’amour a ressurgit tel qu’il m’était venu en ce moment –là.

Il y avait néanmoins une distance entre la pure sensation enregistrée dans ma mémoire et le sentiment qui y répondait dans mon cœur humain.

Je me suis consacré les jours suivant à rendre élastique cette cristallisation pour recréer la transparence et rendre à mon cœur sa qualité de profondeur d’amour.

Progressivement, j’ai senti le manteau de la douceur descendant et s’installant sur moi et autour de moi. Je redevenais "moi-même" en essence.

 

Et puis j’ai pensé à tous ceux qui sont encore coincés dans leurs préjugés, qui valorisent leurs croyances plus que la vérité : comment vont-ils entrer dans la douceur, dans leur authenticité?

S’adapteront-ils à l’absence de compétition entre la multitude des Sois Divins ?

Lorsque toutes les valeurs seront retournées, que les habitudes défensives et offensives deviendront  simplement des révélateurs des limites d’acceptation de l’Amour.

Cet amour qui viendra du dedans et du dehors, qui sera l’unique sensation qui s’écrasera sur Terre, renvoyant chacun à ses crispations, à ses manques, à ses besoins fondamentaux, à ses propres crissements d'âme.

Aurons-nous le courage de la compassion et l’acceptation de nos besoins d’amour ? Lila

 

fleur 001

 

 

 

 

 

 

Publié dans amour

Commenter cet article

Ksandra 21/07/2014 06:41

Article vraiment prenant et profond, merci

bendi 20/11/2011 23:44


Integrité! Ils ya ceux et celles pas tres nombreux qui connaissent le sens profond de ce mot,car ayant vecu j'en suis persuadé et continuent a vivre dans leurs chair intime toutes les douleurs
atroces souvent  afin que ce mot garde toute sa grandeur.


Les doutes et les peurs,ressortent a present dans leurs apogés et pourtant et parceque,integrité justement,nous savons qu'il nous reste juste a faire ce pas dans le vide ou plutot dans le plein.A
tres bientot mes amis chez nous!

lila 21/11/2011 14:34



L'intégrité ne se mesure pas en douleur mais avec la capacité à rester vrai. evidemment ceux qui essayent de ne pas se trahir, ni trahir le chemin qu'ils ont choisi se retrouvent parfois humiliés
et marginalisés pour ne pas faire les concessions dûes à la vie sociale et au fonctionnement du systéme. Mais dans l'ensemble la plus grande trahison de l'humanité est dûe à l'Ignorance. Quand
les gens s'éveillent à leur pouvoir ils retrouvent facilement le chemin de l'Intégrité. Même moi j'ai fais des compromis, ne pas en faire entraîne trop de désillusions pour un résultat brillant
au Ciel mais pas sur la Terre. Je préfére le chemin de l'équilibre, il mène plus loinet donne le droit d'espérer le meilleur en toute confiance : les pieds sur Terre jusqu'à la 8éme dimension et
Terra Or Ma Ka Or.



Maeva 13/11/2011 19:56



Bon j'avoue me suis un peu égarée de du Sujet ... 


 


C'est ce que cette article m'a fait penser ! 


 


Désolée ... 


 


PS : Me suis inscrite pour être prévenue quand un prochain Article est publié, et le dernier je n'arrive pas à le trouvé cela me met : la page que vous cherchez n'existe pas .. le titre était à
quel famille d'Ames appartenez-vous ? 


Merci et re Bisous !



lila 15/11/2011 14:00



A Quelle Famille d'âme appartenez-vous?


petite erreur de mise en page


lilaluz70@aol.com



Maeva 13/11/2011 19:44



Bonsoir Lila, 


Cet article m'a beaucoup parlé, car depuis quelques années j'ai des difficultés (comme beaucoup) à vivre dans la socièté, travail, payer, papier etc .. et quand je fais part de "ce malaise" à mes
proches en leur expliquant que je n'y arrive pas, et que dans tous les cas je ne comprend pas pourquoi nous avons tant de choses à faire , social, professionnelle etc .. ils me répondent que de
toute façon faudra bien que tu t'y fasse ici c'est comme ça, certains me disent c'est un Monde d'Animal, ou l'un domine l'autre cela peut-être au travers de connaissance, d'Argent de biens
Matériels etc .. J'en pleure souvent car ces personnes qui disent tout cela, me montre bien qu'ils ne peuvent imaginer un Autre Monde, que c'est comme ça et pis c'est Tout ! oK, sauf que je n'y
arrive pas ... ET souvent mon Avenir me fais Peur !!!! J'ai la Pression . J'aimerais pouvoir faire comme Eux, aller travailler, faire mes papiers en temps et en Heure etc .. je ne demande que ça,
car au moins je n'aurais pu ce poids en Moi qui m'empêche de Vivre . J'crois qu'ils ne me comprennent pas .. ils se disent que je suis fainéante et que je veux rien faire ! alors que c'est pas ça
.. Et quand je tente de leur expliquer mon blocage, leur réponse me fait pleurer, donc je reste dans un certains Mutisme, car je ne suis jamais prise au sérieux :( 


Et je me rend compte, que beaucoup d'Amis sont dans la même situation que moi, et souvent nous sommes considérés comms des Cas Sociaux, biensur qu'il y'a de l'Aide, mais personne ne se penche
véritablement sur le VRAI problème ..


C'est comme les Maladies, ont trouvent des Médicaments pour les soigner, mais personne ne cherchent les Causes de celle-ci .. c'est comme ci on joué tous au Aveugles, et qu'on résout les
problèmes en étant toujours à côté de la plaque . 


Merci Lila, pour tout ces Articles .. 


Gros Bisou et Bonne Soirée 


 



lila 14/11/2011 11:04



Je partage votre sentiment. Je m'emmerde. La vie est sans attrait, les horizons de la vie sociale et matérielle sont bouchés. Les politiciens sont des hypocrites. Les banques sont hors la loi. Le
système est anti-démocratique. On se fout de notre gueuie quand on le dit. Et on se fout de notre gueule en général. Le principe de la famille est devenu ringard. Le couple et l'amour romantique
aussi.Le plan cul est sacré. L'argent même malhonnête est mieux considéré que l'innocence. C'est pas nouveau, c'est même très ancien, vraiment arrièré. Donc on peut dire que depuis 30 ans la
société regresse dans ses idéaux et ses aspirations.


Nous, on nous a conditionné à chercher des valeurs morales et spirituelles, à fraterniser avec les autres peuples, à équilibrer les échanges avec les plus jeunes et les plus vieux, à être
autonome. Dans une société qui cherche à nous faire consommer tout le contraire : on met des gens dans des niches financières, dans des  statistiques de consommation, la morale on s'assoit
dessus et on s'en amuse au plus haut niveau. Retour à l'époque de Caligula et des Borgias : tout pour soi rien pour les autres (dans la tête) mais dans la réalité vécue il y a malgré tout
beaucoup de positif.


L'homosexualité n'est plus une maladie honteuse, les femmes et les hommes peuvent recevoir des salaires équivalents, les hommes aident à la maison et les femmes peuvent avoir des enfants sans se
marier et se taper la honte. Des progrés ont été réalisés. Des petits acquis qui permettront à la génération suivante d'entrevoir leur vie sexuelle, sociale et professionnelle selon un nouvel
angle.


Nous sommes la génération : "retour au  developpement local", à l'associatif, au partenariat direct entre le producteur et l'acheteur. Nous aimons les relations humainesparce qu'elles nous
font cruellement défaut. Nous revendiquons l'Humain puisqu'il disparaît mangé par la robotique, l'informatique et le virtuel. Nous sommes la génération "NON au Tout industriel, au tout fait, au
tout centralisé. Nous aimons la nature et c'est grâce à nos engagements quotidiens que la Terre garde un bel avenir. Le monde humain va devoir se voir lui-même. Au lieu de regarder la télé, les
ordi et les images en tous genre, il va faloir se tourner vers les êtres humains pas pour leur voiture ou leur nouveau téléphone portable, mais pour leurs richesses intérieures : nous sommes
l'Avenir.



Marc 04/11/2011 10:52



Article très intéressant, il faudra que je revienne visiter votre blog!