Définitions de l'Absolu, de l'Infini et du TOUT.

Publié le par lila

Les Définitions de ce texte sont issues de mes commentaires à propos des canalisations de BIDI faites par Jean-Luc Ayoun le 21 mai 2012 et publié sur Elishean par Milena.

Si j’ai tenu à les reprendre pour en constituer un texte complet, c’est pour que ces notions soient éclairées de manière « humaine » et non par des Archanges dont les yeux sont fait d’Amour et jamais de dualité. Donc le processus d’explication issu des Anges est moins clair puisqu’il est biaisé par le fait qu’ils ne voient pas nos obstacles. Ils ne leur donnent pas le poids émotionnel ou psychique nécessaire pour comprendre l’effort à fournir ou bien le geste mental qui permettra de se mettre en alignement avec ce que l’on cherche. Les archanges sont des énergies qui ressentent et réagissent aux influx qui les traversent. Ces influx viennent de la Source Première ou bien d’autres Etres. En fonction du rôle joué par l’Archange, il réagit selon un « angle » que nous nommons "pli", qui est propre à lui. En interrogeant plusieurs Archanges nous avons des réponses diverses sur les mêmes questions car l’angle d’approche dépend de leur vertu, de leur propre « plissement » depuis la Source.

 

http://www.michelledastier.org/images/gloire%20celeste/splendeur-trone.jpg

 

La Source Centrale de " Tout Ce qui existe"

 

La source n’est pas l’Absolu, c’est « l’Intime ».

Le face à face avec « Ce qui Est » est fait de telle sorte que l’on perd chacune de nos caractéristiques, chacune de nos vertus essentielles pour approfondir l’Amour et ressentir encore plus de plaisir d’être aimé par l'Amour lui-même. Chaque pas vers le Centre de « Tout ce qui Est » est intense, intime, multiple, dépeçant tout ce que nous pensions Etre.

A chaque pas il faut être dévoilé jusqu’au plus intime, jusqu’aux pensées invisibles à soi-même, jusqu’au cœur du cœur de notre Essence et cela donne le sentiment d’être profondément découvert, vulnérable et révélé par la clarté authentique et blessante de l’Amour du Tout pour un aspect de Lui-même. La Source est curieuse d'elle-même et nous précéde sur le chemin de la connaissance de nous-même.

Chaque pas est à la fois un effort conscient pour être aimé d’encore plus près et un moyen d’être accepté. Cela donne l’envie d’entrer dans l’Amour jusqu’à s’y fondre. Pour se fondre, il faut s'ouvrir et accepter le Tout, donc accepter d'être quelque chose d'autre que Soi : plus on avance et plus on devient Grand, au point d’englober d’un seul clignement de neurone des concepts gigantesques qui se ramifient dans des dimensions majuscules et microscopiques. Cette amplitude de la conscience et de l’amplification de la capacité d’aimer est une autre révélation sur Soi et sur le Soi de « Tout Ce Qui Est ».

Puis dans le découlement des découvertes faites à la vitesse de l’ultra-lumière, naît une passion : une rencontre entre ce qui reste de notre Soi découpé, amplifié et un amour pour une vertu que l’on désire ardemment, passionnément découvrir, développer, protéger et rendre plus belle, plus saine, la rendre meilleure pour améliorer un des aspects de la création. Cette passion pour une Action/Vertu un attribut du Tout, donne le droit d’utiliser un chemin d’expression qui devient « notre voie ». Et cette voie peut se constituer d’autant de vertus, de "plis", qui nous constituent encore. Une fois que ce choix est fait, on revient à l’extérieur, dans le ventre du vide-plein, nuit chaude sans étoiles, pour être habillé de voiles. Le résultat est une nouvelle graine de lumière, qui va devoir trouver son chemin vers le Retour au Tout Conscient /Aimant/Connaissant.

Mais avant cela, il faut descendre s’enraciner et trouver ses propres passions et vertus à développer.
   

Ce cycle sans fin est un jeu où le travail est de passer d’une définition de Soi à une autre, d’une taille à une autre, d’un monde à un autre en créant des "plis" à ses vêtements d'Essence-lumière.

 

L’absolu n’existe pas. L’idée qui soutient l’Absolu serait qu’il y a un TOUT qui serait super étendu et très concentré. L’absolu en parfum signifie la quintessence. Mais l’Esprit est  «Tout ce que nous identifions à travers notre conscience et notre Etre » donc, Il est différent pour chacun d’entre nous et commun à chacun d’entre nous.

Il est « Tout Ce qui Est » entre nous et nous, entre nous et chaque chose que nous identifions et entre les autres et nous. Il EST à l’intérieur, autour et nous Le projetons en croyant que notre énergie vient de nous, alors qu’elle nous est donnée par Lui.

 

"Par Lui, Avec Lui et En Lui"; sauf qu’en plus LUI est aussi ELLE et « Cela ».

Donc il s’agit moins de concevoir l’Esprit que d’Aimer les choses qu’Il fait pour nous.

En faisant « cela » nous nous approchons de Son essence et nous Le connaissons intimement. Dès lors, il n’y a pas besoin de Le chercher, ni de Le qualifié. Il Est et "Je Suis" en Lui/Elle/Cela. Et "Cela" est Parfait.

 

 

 

BINDI

     

 

    http://api.ning.com/files/ZRHsJxGjkQfkFRN9SobveCHpY81cNht-XqbzlA7UvAoTBKW5gxrcNxXSIs8IuPBB2UAUwUTN5R3*HaJ-Fn*UXdWHipSum5S4/Ajnasharada.jpg

 

 

 

Bindi est le centre Ajna personnifié : le 3éme Œil, Source de la Connexion avec l’Infini, le « Hors Temps ».
   

Infini ne signifie pas seulement « sans fin » mais non-morcelé, donc « unifié ».

Unifié sous-entend d’une seule pièce, d’un seul tenant, en général c’est le mot que l’on utilise pour qualifier le sentiment qui naît lorsque notre conscience se trouve dans le « hors temps » et qu’autour de nous les choses continuent à défiler comme un film trop rapide, alors que notre propre conscience ne ressent pas le temps, qu’aucune douleur, qu’aucune faim, qu’aucune préoccupation ne vient nous rappeler notre corps.

Ce hors-temps est aussi, un « hors sensations corporelles ». Un moment de pur détachement où l’on comprend les ramifications subtiles, intenses, précises qui nous relient à l’humanité, à notre environnement direct, à la planète, à nos familiers, à notre temps contemporain, à notre propre histoire personnelle humaine, d’âme, de conscience spirituelle et de Vertu Divine Pure.

Tout cela  est ressenti en un instant découpé du reste de la vie, allongé, voluptueux, silencieux.

Cette bulle de temps semble pouvoir exister toujours, depuis toujours, et pour toujours. Cela devient donc « l’Infini ».

 

 

 

« Restez tranquille »

JesusMeditating-1-1.jpg

 

Signifie qu’entre les inspîrs et les expirs se trouve la clé.

Lorsque le cœur bat doucement, que la respiration ne soulève pas le thorax, que les intestins sont apaisés, qu’aucune tergiversation, ballonnement, fluctuation n’intervient dans le corps, ni dans la tête, ni dans les émotions ; un état de vraie sérénité s’installe, s’étale alentour, qui fait naître une énergie très cachée, très intime, très prudente et volatile.

De cette énergie nait le Bonheur. La rencontre avec Celui Qui Est, en « moi », en Nous, en Tout.  Restez tranquille signifie " ne pensez plus, ne désirez plus, ne remuez plus et "soyez" présent à vous-même jusqu'a devenir une carapace vide d'orgueil, l'orgueil signifiant dans ce cas tous les mouvements, "l'élan vers".

 

 

« Changer de regard »

 

Signifie ne pas poser sa conscience au milieu de sa propre tête, mais regarder depuis l’extérieur de soi.
Alors, le problème est « comment »? En plaçant son esprit « dehors », au-dessus de soi, à l’extérieur de sa propre tête, de son propre esprit (mental).

Cette mise en abîme permet d’accéder à des visions « non-humaines », dépassant les problématiques, les questions et les réponses humaines. On ne peut pas dire ce qui se passe à partir de là, car il n’y a pas de mots ni de concepts qui seraient adaptés. C’est une autre dimension, avec d’autres nécessités, une autre forme de pensée, de sentiments, de concepts. Tout est « plus grand », moins ritualisé selon des découpages (temps, saisons, cycles), sans analyse, seulement des vibrations/compréhensions/concepts.

 

Recevoir la vibration c’est aussitôt comprendre Ce qu’Elle Est, à quoi elle sert, d’où elle vient et où elle va, ce qu’elle fait en relation avec soi dans le même instant, sans avoir à réfléchir ni analyser. Recevoir c'est ViBrer et Vibrer c'est "Vivre intensément, vraiment".

 

 

 

S’éveiller au « Tout »

herbe.jpg

 

Si l’on veut faire l’éveil, il faut s’y coller « tout seul ». Il faut être aussi poli et patient, aussi humble qu'un brin d'herbe.
On ne peut pas demander sa route aux archanges et puis aller se promener dans sa propre tête, changer les scènes et demander des réponses puis continuer à tourner en rond.
Il faut vraiment se mettre à disposition de Dieu, c'est-à-dire du Principe qui est la Cause de La Vie, Qui Est Responsable de Soi.

C’est à cet être-là que l’on confie sa respiration, son cœur et ses battements, son esprit, ses inquiétudes et toutes les questions. On doit les donner, une par une - en confiscation, pour ne plus recevoir aucune réponse de l'extérieur, pas même de sa voix intérieure.

 

Lorsque l’on est vide de questions puisqu'elles ont été confisquées, on devient triste.

Alors, on confie toutes ses tristesses, et puis toutes ses joies, une à une, jour après jour on se défait de ses souvenirs, de son Soi. Et à la fin, on ne sait plus rien, on n’a plus d’idée, plus de raisons, plus de questions, plus d’inquiétudes, plus de tensions, ni de résistance.

On lâche tout ce à quoi l’on s’accroche pour devenir "quelque chose d'autre".

Au bout de 3 jours, ce « quelque chose » redevient un Soi plus grand, plus beau, plus lumineux et plein de Joie - tout le temps,-sans raisons, sans besoins, on Est vivant et cela EST source de  « LA » Joie.

 

http://images.blog-24.com/1370000/1369000/1369223.jpgCe renouvellement est l’illumination assumée et révélée.

Alors, on peut mener sa vie humaine en étant partie de l’Univers Conscient. Moi j'ai reçu ces expériences avant mes 10 ans et je les ai renouvelées entre 16 et 24 ans, puis entre 29 et 37 ans. Aujourd’hui encore je continue de me réaligner sur d’autres niveaux dimensionnels.

Car le pronom sujet « Je » peut symboliser un être habité par des milliers d’âmes ou une vertu divine personnifiée.

"Je" « situe » une conscience à un niveau d’existence. Point d’égo là-dedans, seulement un niveau de perception et de compréhension.

 

 

 

Au-delà de « Je » il y a « Nous », hors le Nous, il y a « OM », au-delà de « OM » il y a

« RA/MA » (Père/mère), puis le Grand Silence de vacuité et enfin un autre « JE » Tout- Puissant, Lumineux, hors de tout concept où notre essence n’est qu’une minuscule particule désirée et inutile, voulue, choisie si elle sait se montrer ouverte au changement et prendre de

« nouveaux plis ». Chaque chakra est un "Je" qu'il faut mener à l'éveil au Tout et les chakras sont vastes et nombreux. Namasté. Lila, Je Suis !

 

 

 

 

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article