D’Où Viens-tu ?

Publié le par lila

 

La Vie vue à travers les éléments symboliques qui composent son rythme. 

 033.jpg

 

 

Avant toi, soufflait le désir de vivre et d’aimer dans les corps de tes parents, un feu ardent.

Du corps de ta mère, un minuscule ballon rempli d’un formidable potentiel est sorti d’une nébuleuse de chair.

Du corps de ton père, à toute vitesse se sont élancés des petits serpents ailés : combatifs, prêts à toutes les aventures, avides d’atteindre la limite d’eux-mêmes ; fils de la Mer.

 

Flottant dans les conduits du corps, l’ovule vide cherche un partenaire de jeu.

Et bientôt tête la première, voici que quelqu’un de minuscule le bouscule.

L’un en perd sa queue, l’autre se met à rouler de plus belle sur la pente douce jusqu’à l’abîme tentaculaire où s’étirent quelques fils de tissus muqueux.

 

Artiste funambule, l’ovule s’accroche à l’un d’entre eux.

Il se love et multiplie ce qui lui semble être de nouvelles formes en lui : de un, il passe à deux, puis tout explose en exponentiel : combien de clones sommes-nous en si peu de temps ?

La jeune matrice déjà se spécialise : les cellules se complexifient et chacune fait son travail jusqu’à ce qu’une autre vienne prendre sa place.

 

Le temps s’accélère : le corps vibre de tant d’ardeur, multipliez, multipliez-vous, chères cellules jusqu’à devenir la base d’un autre soi plus grand.

La première phase est prête : de l’eau tu sors, pour naître à la Terre.

 

Ce corps-là prend du poids, et grossis et change si vite que les vêtements en sont trop petits ! Oh, la belle frimousse, oh quelles sont belles tes dents ! Et déjà il sait marcher ? Disent les mamies étonnées ! Oh, comme c’est charmant, il mange à la cuillère, et puis bientôt il courre vers l’école qui le happe comme un vent d'hiver.

 

La course continue : il faut changer de pointure et la longueur des pantalons, les membres ont décidés de s’élancer vers le Ciel à la conquête de l’air pour respirer, s’étirer ou combattre ; les membres de ce corps ne cessent de s’agiter qu’au moment béni où il semble mort…non, ils se sont justes endormis, alors chut !, ne faites plus de bruit …

 

Enfin, vient l’heure du repos, où le corps allongé de l’ado commence à s’étoffer pour grossir de nouveau !

Encore une phase de croissance ? Mais ça finira quand !?

 

Cette croissance-là se fait de l’intérieur, c’est un adoucissement, une profondeur qui ne s’explique vers l’extérieur que par les gestes tendres et la douceur.

Evidemment, il n’y a pas que ça…mais c’est surtout cette phase-là que l’on voit.

Car avec le temps les sens baissent d’un ton mais le cœur s’ouvre à d’autres rythmes.

 

Bientôt ce corps se tord, il se penche et se durcit tel un vieil arbre qui a donné tous ses fruits, il se recroqueville, éblouit par un soleil trop ardent.

Il ne s’élance plus comme avant, il s’éparpille, s’amaigrit, s’affaisse jusqu’à n’être qu’un petit tas de terre et d’os.

 

 

Ne sois pas triste, mon ami, tu m’a porté et nourrie jusqu’à ton dernier souffle ; maintenant, c’est à mon tour de déployer mes ailes,

Est venu le temps de naître à l’éther où je m’envole vers l’infini, je garderai un souvenir attendri de toi partenaire, petit bout de cette Terre Aimée, Gaia, planète aux eaux claires. Lila

 

 

  

 

Publié dans philosophie

Commenter cet article

Louis 12/01/2012 09:29


Merçi pour tous ces bons conseils: je connais bien tous ces blogs, je connais et suis particulièrement autres dimensions qui m'a , je crois, fait avancer,  car je travaille sur la conscience
depuis pas mal de temps. Bonne journée M. Louis

Maéva 11/01/2012 23:34


Merci Lila, c'est super Beau, j'aime beaucoup 


 


Belle Soirée !


Bisous

Louis 11/01/2012 13:56


J'ai découvert depuis peu votre blog ou vous parlez de la pyramide bleue,çà me parle beaucoup bien que n'ayant jamais passé d'ames. Lors de la catastrophe de Fukushima, quelqu'un, dans un article
, nous demandait de nous"brancher" sur le dome  qui se trouvait au-dessus de la centrale qui' disait-il, empechait  les déchets de s'échapper, en passant par la porte dimensionnelle de
Chichen itza.  Unjour et une heure ont ètè donnés , et je l'ai fait c'était la 1ére fois . une énergie incroyable  s'est déclenchée en moi, et j'ai arrété tout de suite, car j'ai eu la
peur de ma vie!


Depuis, j'ai eu bien d'autres manifestations, et çelà n'à fait que grandir ! Je ne suis pas toujours très rassurée, car personne autour de moi ne comprendrait , mon mari, qui à quitté cette terre
m'à initiée à ces choses, mais je pense que maintenant, je dois etre seule avec moi-meme, et puis, j'ai trouvé votre blog, qui m'aide beaucoup!  Merçi, Lila

lila 11/01/2012 20:16



Bonsoir Louis, au début je vous ai confondu par le nom avec quelqu'un d'autre, qui lui est passeur d'âmes mais votre énergie est beaucoup plus lègère et bleutée.


Alors, sur mon blog vous trouverez des exercices et des énergies de sentiments pour exprimer les nuances de l'âme en quête d'infini ou bien en bilan de conscience, donc en "fin de karma".
Evidemment mon travail sur ce blog n'est qu'un aperçu de mes compétences, car j'ai plusieurs travail à plusieurs niveaux, donc l'énergie de ce blog est plus "ample" que "haute".


Si vous désirez travaillez sur des énergies pyramidales (conscience et structure énergétique) il faut aller chez Laurent Dureau (www.4D/5D) il parle avec un
vocabulaire particulier mais il explique les fonctionnement de l'énergie.


Si vous désirez avoir des informations globales sur l'énergie du moment il y a le Calendrier Maya et le site d'Elishean (www.elishean.com) sur le site d'élishean il y a d'autres influences qui peuvent aussi vous soutenir dans la quête de soi.


Si vous voulez comprendre avec recul ce qui se passe en ce moment il y a aussi les textes d'Inélia Benz (www.ascension101)


Si vous voulez recevoir de l'énergie il y a www.Angel'splace et Joeliah 


ll y a beaucoup de genre d'influence mais avec moi on refléchit sur les causes du karma, et de la façon d'en sortir, il y a des exercices pratiques et des explications de comment
fonctionnent les mondes psychiques et leur relation avec la matière pour mieux saisir où l'on en est sur son propre chemin d'évolution globale. Bonne soirée.