Chamanisme, Hindouisme sur Lilaluz

Publié le par lila

572445617 small

Vous avez remarqué que sur Lilaluz, je prends des illustrations et des thèmes que l’on retrouve dans différentes branches religieuses. Ce n’est pas dans une intention de syncrétisme et d’union arbitraire de grandes figures religieuses, mais la marque de mes propres rencontres et de mon parcours spirituel personnel.

J’aurais aimé vous raconter cela sur un autre support, alors j’irais succinctement au but de ce texte : le chamanisme accepte l’énergie et la conscience sous leurs différentes formes réelles. Dans le chamanisme bien compris, l’énergie existe dans sa forme première et elle peut s’exprimer à travers la Conscience d’un lieu, d’un animal ou sous la forme d’une intuition transcendante chez l’humain. Les extra-terrestres autant que les autres formes d’habitants astraux et les forces subconscientes sont intégrées à l’existence dans sa Totalité, dans son « Mystère ». Et cela vaut à mes yeux pour la réalité telle qu’elle s’est présentée à moi depuis ma naissance.

bulle

 

Comprenez que ma vie n’est pas un long fleuve tranquille et que les apparences bourgeoises sont le résultat d’un long travail d’intégration à la matrice psychique collective. On peut dire que je fais beaucoup d’efforts pour être comme tout le monde et entrer dans l’asservissement de mon plein gré. Mais, dans mon cas, ce n’était pas pour oublier ce que Je Suis, c’est avant tout par soucis de vous comprendre et de vous intégrer à moi.  Certains entendront cela comme une vantardise, car ceux-là n’auront pas la grandeur de penser sous un angle d’Unité et de véritable Liberté. L’Amour est un sacrifice ou un « engagement », ce qui dans les faits, revient au même.

chakraL’énergie d’un être est aussi large que sa conscience est élevée. Elevée signifie comprenant les aspects les plus larges et cosmiques mais aussi descendants dans les aspects les plus bas à travers le développement de la finesse de conscience,  permettant d’aller chercher les particules d’intention dans les cristallisations les plus sombres, les plus horribles sans en ressentir aucune emprise. Les cercles d’énergie et de conscience s’agrandissent vers les plans supérieurs pour mieux intégrer les vibrations supérieures aux plans inférieurs et ainsi faire « l’alchimie ». Il ne s’agit pas de se « sauver vers le haut » comme un voleur, mais de transmuter une conscience ras de terre à une conscience multidimensionnelle et énergétiquement capable de se projeter dans des strates d’évolution harmonisée à la conscience que l’on a développée : tout est travail de résonnance et c’est cela que l’on apprend dans le chamanisme autant que dans l’évangile du Christ ou le bouddhisme.

Cela sous-entend que l’on doit trouver un rituel ou une façon de se purifier régulièrement. Une personne seule ne peut pas grandir en conscience sans intégrer en elles des facettes développées chez d’autres : on s’interpénètre. Mais s’associer avec n’importe quelle conscience revient à intégrer la part d’ignorance de chacun, c'est un frein, un boulet au pied. Il s’agit donc de trouver une base commune avec les autres consciences suffisamment grande et libre de suceur d’énergie et de parasites astraux. Cette base peut être le bouddhisme dans sa forme la plus pure ou bien certaines tendances hindouistes car les dieux, sont en fait les représentations visuelles humanisées des Principes cosmiques à la base de la marche de l’Univers spirituel : les icônes n’emprisonnent pas l’esprit ni l’âme tant que l’on ne les adore pas comme des « personnes » mais qu’on les respecte en tant que « Principes directeurs », c’est-à-dire  « émanations de la Source de la Vie ».

89a9cejn.jpg

 

La Vie est un Principe autonome, qui n’est jamais  soumis à la mort. Ce que notre conscience appelle « mort » est la transformation d’une forme est plusieurs autres. Lorsque l’on regarde un corps se putréfier, on prend conscience que la vie ne cesse pas de s’y manifester mais qu’elle n’a plus sa forme première. Donc, la mort est une illusion qui s’appuie sur l’idée que la transformation fait « disparaître » la stabilité. En Réalité il n’existe AUCUNE stabilité dans aucune structure : tout est soumis au mouvement et accepter cette réalité demande de devenir équilibriste entre ce que l’on perd et ce que l’on gagne. A chaque jour nous éliminons des cellules pour en construire de nouvelles. Et cela est possible tant que nous avons de l’énergie pour le faire, c'est notre niveau de conscience qui stabilise les informations dans un "cadre" que nous appelons la réalité stable,mais cette norme est subjective, elle devient objective lorsque nous décidons de croire à la même réalité et d'interpréter les informations selon les mêmes régles en grand nombre : c'est la masse des croyants qui crée la densité.Le choix collectif devient un moyen d'interagir et de s'emprisonner dans une interprétation de la réalité qui devient alors "le monde réel".

Durant cet exercice il arrive que l’on perde plus que l’on gagne.Alors, il faut recommencer à se mettre debout : nous sommes comme les jeunes enfants, qui doivent apprendre à rester debout et à marcher sans tomber. Or, le projet spirituel demande plus qu’un corps de chair, il exige une Présence énergétique, une Conscience capable de se déplacer dans l’Univers, rien de moins. Il faut se défaire des attaches énergétiques et psychologiques, cela prend du temps, à moins qu’un certain nombre de consciences se mettent à élargir les mailles des filets psychiques ensemble : une petite échancrure peut devenir une porte de sortie pour tous ceux qui s’associeraient à traverser vers l’Océan des Possibles…moi, j’aime l’appeler Mère Universelle, car dans ce terme il n’y a pas d’emprisonnement astral.

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/262119/gd/1279974744/Feerique.jpg

Que ce texte vous apporte réflexion et sagesse. Lila

Publié dans philosophie

Commenter cet article