Chakras et comportements de la personnalité.

Publié le par lila

Nous percevons le monde à travers les filtres de notre éducation, les conventions de notre époque, les valeurs de notre pays, les automatismes que nous développons afin de nous adapter aux différentes injonctions du monde extérieur.

 

Il faut ajouter à ces filtres collectifs, les filtres que notre âme à elle-même posé pour faire progresser sa conscience. Nous naissons tête en bas, avec comme objectif principal de nous baptiser à la terre, de nous confronter à sa réalité, à sa densité.

L’adaptation à un corps sensible et vulnérable est un apprentissage douloureux qui renforce la volonté, permet de comprendre ses limites et de prendre conscience de la  sphère de pouvoir, d’énergie vitale qui nous est impartie.

 

Dés l’enfance nous choisissons des objectifs à développer qui façonnent notre comportement et notre aura. Cette forme particulière donnée à notre énergie, attire à nous les circonstances et les êtres qui sont en accord avec cette énergie.

Accord positif, « résonant et harmonieux » ou accord de polarité négative, mettant des obstacles sur le chemin mais permettant en fin de compte de renforcer la volonté, la sagesse ou la capacité d’aimer c’est-à-dire de « transcender », de pratiquer l’alchimie et ainsi de payer les « dettes énergétiques » de nos parents, de nos amis, des lieux dans lesquels nous vivons ou de nos propres erreurs.  

 Lorsque l’on reçoit beaucoup, il y a une plus grande responsabilité quant à l’utilisation de l’énergie, donc régulièrement nous passons des phases de stagnation ou de régression afin de rassembler de nouvelles forces en tirant les leçons du passé.

 

Les spirales d’ascension contiennent des périodes fastes, glorieuses et des périodes « face B » ou les résidus négatifs doivent être analysés, triés afin que toute l’énergie soit re-distribuée dans les circuits de la sagesse, de l’amour, de la volonté. Tous les maîtres ont commis des erreurs, et leur ombre est éclairée par ceux qui les suivent.

Ainsi, l’énergie de lumière passe à travers notre capacité à transformer les erreurs en sagesse pour ceux qui suivront : ceux qui ont des oreilles, des yeux et un cœur qui sait com-prendre (prendre en lui) afin d’éclairer sous un jour nouveau.

 

Maintenant que ces choses sont posées, voyons comment le niveau de conscience et d’énergie s’évalue d’un coup d’œil.

 

L’énergie de base située dans le chakra racine ( Muladhara)  est associée à la survie.

Cette énergie donne, lorsqu’elle domine la personnalité toute entière  des teintes rouges à l’ensemble de l’aura et des comportements prédateurs, avides et primaires.

Une conscience humaine qui reste longtemps dans cette forme énergétique perd ses facultés de sociabilité, de vocabulaire et d’apprentissage.

 

L’énergie du chakra sacré ( Svadhisthana) est associée à la fécondité, à la gestion des ressources énergétiques et des biens.

Productivité bien gérée, conservation des ressources afin de rebondir et de rester en lien avec les autres. Esprit de famille, gestion du foyer, du patrimoine, personnalité focalisée sur le ventre : nourriture, sécurité financière, soin à la famille proche ou à une famille professionnelle, importance donnée au statut social, aux strates de hiérarchie.

Attachement aux traditions, vision du futur limitée par la réserve, le besoin de sécurité et d’acquisition.  Aura de couleur orangée ou dorée lorsque la famille est perçue de manière élargie (vision planétaire ou galactique).

 

Lorsque l’énergie du plexus solaire ( Manipura) occupe la conscience, la personnalité cherche à se distinguer, à sortir des limites du passé, à dépasser les conventions imposées par la pression collective et la peur de manquer.

C’est une personnalité qui cherche à briller,  à être vue, à diriger et parfois même à trop contrôler pour ne perdre aucune opportunité.

Dominatrice, narcissique mais également capable de se démarquer des idées reçues, d’innover. Le spectre des couleurs choisies par la personne pour vivre et s’habiller est teinté de jaune.

 

Notre société en est à ce stade-ci de développement de sa conscience collective.

Et actuellement nous commençons à voir des changements du comportement collectif  vers le prochain niveau de conscience, qui correspond à une autre utilisation de l’énergie, une autre vision du monde.

 

Le chakra du Cœur (Anahatha) correspond à une personnalité généreuse, altruiste, dont la vision est tournée vers l’économie de l’énergie afin d’aller vers la pérennité, l’éternité.

Faire le plus en consommant le moins, afin de respecter l’espace et l’énergie des autres. Etre simple, être droit, faire le bien en équilibrant ses propres besoins avec ceux des autres : « quand je pense à moi, je pense à toi » (chanson des Enfoirés).

Voir le Bien, et faire progresser les autres pour progresser soi-même.

Cela était réservé aux maîtres spirituels, aux âmes engagées dans l’humanitaire, dans la défense des droits des animaux et des peuples. Ces pionniers ont fait progresser la conscience collective, ils ont donnés l’impulsion énergétique pour toute la planète et cela est réellement une Grande Oeuvre. Maintenant l’ensemble des peuples accède à la conscience du Cœur, au fur et à mesure que la conscience nationale des peuples prend en compte les besoins de la planète. La Conscience de la Terre, qui est généreuse et sincère, se mêle à la conscience des Humains au cœur éveillé.

 

Le chakra de la gorge (Vishuddha) permet d’exprimer les vérités sans crainte.

L’honnêteté est une vertu, c’est-à-dire qu’elle est pratiquée par les Anges, rarement par les êtres humains, par peur des représailles.

Les maîtres et les messagers sont morts ou bien ils ont été emprisonnés pour avoir dit des vérités qui n’étaient pas encore acceptables pour la conscience collective de leur temps. 

La liste est si longue, que personnellement j’ai la lâcheté de me taire… sans aucune culpabilité : j’aime ma vie et je souhaite encore progresser !

Le chakra de la gorge contient celui de l’Oreille, qui permet la clair audience.

 

Le chakra du Troisième Œil (ajna) lorsqu’il domine toute l’aura, met la conscience individuelle dans la cinquième dimension. L’aura devient argentée, blanche, nacrée, brillante par réflexion, de manière lunaire.

La Cinquième dimension contient la notion concrète de l’Unité de Conscience entre le collectif  humain, la planète et la Conscience Supérieure de notre âme qui, lorsqu'elle s'ouvre devient Une avec la Conscience individualisée de l’ Esprit créateur (cellule Adamantine)

La vie du monde, sous cet angle de conscience est un drame inutile et désarticulé, un maillon de la spirale de l’espace-temps resté stagnant et occasionnant la répétition incessante des mêmes fréquences jusqu’au délitement.  

On perçoit plusieurs strates d’énergies, placées les unes sur les autres, avec des densités de conscience ou «  profondeur d’intelligence » qui sont reliées entre elles par des fils d’ énergie, colorés ou sombres, nourrissant des réalités de drames ou des réalités de circonstances heureuses. Une grosse toile d’araignée brillante pour les arbres d’âmes positives,  grises et opaques pour les arbres dévitalisés, sans Amour.

Chacun est enfermé dans sa bulle et interagit avec ceux qui entrent en résonance avec cette bulle à l’intérieur de cette construction énergétique ; on est invisible et intouchable pour ceux qui sont trop différents énergétiquement. On peut être bloqué par ceux dont la bulle s’est déplacée ou lorsqu’une personnalité a prit trop de place et qu’elle empêche le développement des autres.  

 

Le chakra couronne ( Sahasrara)  n’a jamais été activé sur les êtres humains vivants dans un corps.

Jusqu’à maintenant il fallait perdre son corps physique pour accéder à l’énergie du chakra couronne distribuée sur l’aura et la Conscience de l’âme.

C’est le « Don à Dieu », le sacrifice de notre libre-arbitre pour le Bien de l’Espèce et de l’évolution de toute la planète. Le Maître Jésus est allé jusqu’au 21 ème chakra (au moins), ce qui représente la liaison directe avec le Cœur du Coeur de l’Esprit au plus haut niveau possible pour une conscience de type humain : Adam. 

 

Au-delà de ces chakras il existe de nombreux autres, qui ouvrent sur des dimensions inimaginables faites de rayons divins (valeurs divines) encore intouchés par cette humanité.

Les enfants des générations à naître sont équipés pour dépasser toutes les peurs psychiques et émotionnelles qui restent à transmuter.

Il faut purifier et raffiner nos émotions, nos sens, afin de diminuer nos besoins énergétiques et transformer les résidus de violence et d’avidité.

La réduction des pollutions en tous genre entraîne un allégement des culpabilités et des dettes énergétiques, permettant une remontée vers la Conscience d’Unité et l’ouverture vers les Plans Infinis et Lumineux, sans passer par la mort et la trahison.

 

Nous serons amenés à vivre ces délestages énergétiques pour tous nos corps : le corps mental (les idées), le corps émotionnel (les émotions), le corps énergétique (qui vit à travers les 4 éléments), le corps éthérique qui contient la cellule adamantine appelée également cellule de l’Esprit-créateur,  individualisée pour chacun d’entre nous et qui elle-même contient de nouveaux degrés de conscience et de profondeur.

 

Je souhaite que ces informations donne une nouvelle perspective à votre travail, à votre vie, à votre âme.

Salutations.  Lila

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article