Autonomie du discernement

Publié le par lila

La transcendance s'obtient par la transparence : c'est-à-dire qu'il n'y a plus de différence entre les idéaux et leur application dans le quotidien, sans que cela entraîne de contradiction avec soi-même ou d'opposition avec les autres.

N'est-ce pas tout un défi ?

 

Il est évident que pour tendre vers ce résultat le chemin ne sera pas le même pour chacun, les compromis ou les ruptures seront au rendez-vous pour tous, pas pour les mêmes raisons, ni dans les mêmes situations mais au final cela représentera le même esprit de renoncement à ce qui n'est pas éternel.

 

Donc, il faut donner la préférence à ce qui est éternel, à notre Etre créateur intérieur.

N'est-ce pas une forme d'égoïsme?

Oui, si l'Intention n'est pas posée sur le besoin de transcender, c'est-à-dire d'aller vers la plus pure vérité intérieure.

 

Autrement dit, il faut désirer la plus grande vérité de notre coeur, au plus profond de ce qu'il est capable de désirer? Alors, cela demande de se connaître, et d'accepter ce que l'on voit de soi, et d'accepter même de le montrer dans sa vie quotidienne...cet abandon de l'hypocrisie ordinaire est carrément une provocation sociale !

 

Certes, montrer ses facettes intérieures, ses forces ou ses faiblesses, sa puissance autant que ses lacunes demande un grand courage qui ne protége pas de la crucifixion verbale à laquelle les gens peuvent nous soumettre!

Et il faut travailler le détachement face à la honte ou l'inconfort de ne plus être comme tout le monde.

Se voir comme Unique et rester simple malgré tout...encore un défi!

 

Parce que la plupart des gens respectent l'arrogance bien plus que la simplicité. Savent-ils ce qu'est la simplicité du Coeur? La reconnaîtraient-ils s'ils la voyaient? Bien sûr que non!  Ce que l'on appelle communément « simplicité » est une forme de soumission feinte, une vanité déguisée en humilité , cette fameuse "modestie" qui ne sert qu'à tromper pour mieux prendre une image de saint agneau tandis qu'on se prend soi-même pour un loup.

 

Bref, définir le Bien ou le Mal, le gentil du méchant ne sera pas si facile si l’on n’a pas compris sur quelles intentions se basent nos rapports avec les autres puisqu'ils ne nous renvoient que l'image que nous leur donnons. 

 

Le but de cette mise à nue est d’atteindre l’Amour inconditionnel dans nos interactions avec les autres, même ceux qui ne nous le demandent pas et qui ne l’apprécient pas !

D’ailleurs  certains ne manqueront pas de nous reprocher des attitudes « trop » complaisantes, trop tranchées ou trop flegmatiques selon leurs attentes et leurs façons. Mais que sauront-ils de notre chemin ? De nos obstacles ? De nos victoires ?

 

Eh bien, il y a une forme de fraternité qui s’installe entre les gens qui passent par le même type d’épreuves, on sent que l’on est relié en profondeur par les expériences semblables pourtant ce n’est pas la souffrance qui sert à relier : c’est la communion d’intention, le besoin de surmonter les obstacles qui freinent l’ouverture de la Conscience vers sa liberté, sa Destinée.

 

 Et c’est par ce ressenti que l’on trouve la voie vers l’éternité, le courage de suivre son coeur et la Foi dans l’Humanité : c'est un point d'attache placé plus haut ( enchakra et en conscience) qui donne une véritable "raison d'Etre" à notre Présence Eternelle.

 

Un jour, ces mots ne seront plus une belle proposition théorique, ils deviendront des vérités au niveau cellulaire, imprégnées dans votre chair, comme ils le sont au plus profond de la mienne. Lila

 

 

Commenter cet article