Andara et les mondes de Lumière Crystal

Publié le par lila

Hier après-midi, j’ai été invitée à recevoir un soin énergétique de reconnexion par l’Etre féminin Andara.

  http://www.logitheque.com/imgjpg/free_desktop_screensaver_24122.jpg

Cette magnifique créature à la peau de lait, aux yeux totalement nuit, dénuée de cheveux, gracieuse, est fine, élancée, immense, vêtue d’une robe blanche translucide à peine ceinturée par de larges bretelles ajustées à différents points du corps et tombant en longues écharpes, ses pieds sans orteils portaient des sandales plates, accrochées par de minuscules cordelettes dorées. C’était une tenue toute simple, à peine rehaussée de bijoux  à la façon celtique. Si j’ai retenu ces détails c’est qu’ils transmettaient la grâce de son Essence première, ce qu’elle Est, au plus juste, au plus transparent de son âme.

Derrière elle s’étendait une ville, lumineuse et dont l’éclairage émanait des murs eux-mêmes transparents et opaques. Les édifices portaient des coupoles. Cette ville  faite de longs édifices verticaux  transmettait la sensation  de douceur et de paix, d’ouverture sur les mondes alentour et pourtant préservée dans sa sérénité. Le sol de ce monde est de sable fin bleu. Et 3 lunes sont posées dans le ciel sans jour. Peut-être était-ce la nuit ? Ou bien était-ce un monde féminin ? Il y a des choses qui n’importent pas aujourd’hui.

Dans un espace qui ressemblait à un temple de pierres sombres et lisses comme du marbre, une table de travail était installée où je me suis allongée. Andara  a appuyé sur mon corps à des points précis et des structures internes à certains corps jusque-là invisibles pour moi se sont dépliées, augmentant le champ d’expansion des chakras. C’est étonnant tout ce que l’on transporte en soi, à son insu ! Il y a des choses qui ne peuvent être révélées qu’à travers des rencontres extérieures à son monde.

http://www.fin-du-monde.org/images/Genese%20extraterrestre.jpg

 

Pendant l’heure qui a suivie, Andara m’a conduite à différents endroits pour rencontrer des gens impliqués à la reconnexion avec l’esprit de la Mère Divine avec les autres planètes. Je me rappelle d’un homme à la peau bleue sombre, vêtu d’un immense manteau indigo aux reflets violets, ourlé de bandes brodées or. Il était très mince, chauve, avec une mâchoire vraiment fine et des mains aux doigts longs, couverts de bagues et d’énormes pierres. Ces êtres sont toujours magnifiquement vêtus, mais dans leur monde, cela fait partie de la simplicité. Ils n’essayent pas d’apparaître mais d’être habillés selon leur fonction, avec magnificence et simplicité. Et ce qui émane d’eux tous est la grâce et la dignité, transmis par les plis des vêtements en harmonie avec leurs âmes, leur caractère s’exprime à travers tous leurs mouvements. Cela crée rapidement un sentiment d’intimité, d’éternité entre eux et avec nous, car sans méfiance, sans stratégie, sans calcul relationnel. Ils sont eux-mêmes, présents, doux, tranquilles, précis dans leurs questions, leur intention, reliés à leur Source intérieure, apaisés quant à leur rôle pour leur univers, utiles et libres à la fois.

Leur monde est organisé selon un certains nombres de codes de conduite, à l’intérieur de cette limite invisible où la règle majeure est le respect des Lois Universelles, chacun trouve une manière personnelle de donner à sa communauté, sans se sentir contraint mais « inclus ». Lorsqu’un étranger  intervient dans ce monde, il s’agit pour tous de comprendre en quoi leur monde peut s’équilibrer avec le monde de l’invité. Puisqu’il y a rencontre, il y a résonnance, donc « ouverture » : soit c’est à eux de se montrer réceptifs et de changer quelque chose à leur manière d’être, soit  ils comprennent qu’ils doivent transmettre quelque chose puisque l’Univers ne fait rien par hasard. Disons que même ce que nous appelons « hasard » fait partie des signes.

Dans leur monde il y a un Centre des communications cosmiques, où des êtres sont spécialisés à recevoir des messages de planètes ou de fréquences dimensionnelles correspondant à leur origine ou à leur évolution. Il y a également un Centre des Guérisons, où j’ai reçu ma reconnexion, où l’on pratique une ample variété de soins. L’harmonisation par le Son et les chants, les cercles du Cœur (rituels d’harmonisation par plusieurs  êtres rassemblés en cœur et émanant leur lumière) parfois même des chirurgies sont pratiquées pour rééquilibrer l’essence de l’Etre avec le corps et l’âme.

Une grand’ place, avec une scène plate d’ardoise noire vitrifiée, sert aux cérémonies. Baptêmes au Souffle Divin, Don du NOM, présentation à la communauté lors des naissances, intronisations à des responsabilités nouvelles selon les cycles astrologiques de la personne et les mouvements planétaires : toutes les étapes de la vie des membres de la ville y sont menées pour que chacun accueille l’évolution des autres membres avec Grâce et Harmonie. C’est un moyen de reconnaître les compétences réelles de chacun et d’affirmer ses victoires, son évolution personnelle devant la communauté toute entière. Ces cérémonies ne sont pas destinées à un petit nombre d’élus privilégiés, mais à tous les membres de la communauté, qui y trouvent un moment de communion et d’expansion de leur lumière.

Leur océan est situé au cœur d’une immense grotte, invisible pour les visiteurs qui survoleraient leur monde. Je n’ai pas vu de plantes, dans les jardins, les décors sont faits de pierres taillées, d’énormes massifs de pierres taillées, colorées lorsqu’on les éclaire en passant avec la lumière irradiante de notre  cœur. Comme ailleurs, il existe des représentants, un conseil de décisionnaires qui siège de jour comme de nuit. On vit dans le monde selon l’intensité de lumière que l’on émane. Mais les plus grands sages, sont capables de voiler leur intensité sous de fins vêtements, pour conserver une certaine humilité et représenter l’égalité.

469650478 557fbd6190Dans un lieu en surplomb, un peu à l’écart, se trouve un lieu d’isolement où ont lieu les recueillements. Chacun dans sa vie doit s’éveiller à une plus haute conscience et plusieurs fois, on est appelé à se « retirer » pour quelques jours afin d’entrer en communion avec des fragments de Soi, ou l’Esprit de la Mère Divine, du Souffle Divin, du « Père de Mansuétude ». Les plus jeunes à faire cette retraite ont 7 ans, ils y restent 1 à 3 moments. A différents âges ces lieux servent de passage transitoire pour prendre le temps de fermer son cycle et d’en ouvrir un autre. Ces recueillements sont un moyen de rester en équilibre avec l’Univers, avec Soi-même et plus encore, avec les aspects les plus élevés de son Etre. Les conseillers qui obtiennent le pouvoir sont ceux qui ont connus le plus grands nombres d’éveils intérieurs. Parfois, cela leur demande de rester éloignés sur d’autres planètes pour une longue période, afin de parfaire leur identité spirituelle et approfondir le sens d’une Vertu. Ce travail est récompensé par plus de responsabilités et une plus grande intimité avec chacun, plus d’amplitude et de finesse dans leur compréhension des liens entre les Etres et l’Univers.

C’est dans ce but de recevoir des enseignements ou bien d’enseigner que nous, les étrangers, nous sommes appelés à visiter ces mondes. Il y a beaucoup à dire, mais je ne suis restée qu’à peine une heure en ces lieux.  Alors à plus tard, pour un autre voyage. Lila

 

Publié dans Expériences vécues

Commenter cet article

Stéphanie 26/05/2012 10:00


Merci Lila pour le partage de ce merveilleux voyage au coeur d’un monde lumineux régit par les lois divines et universelles.