Agir comme un Ange

Publié le par lila

Du point de vue humain, les Anges représentent la perfection.

Il nous semble que la conscience d'un ange soit plus évoluée puisqu'ils sont capables d'anticiper les difficultés.

En quelque sorte, les Anges sont l'équivalent des planeurs ou des montgolfières, surfant sur le souffle de l'Intelligence Divine, se laissant porter par les courants ascendants jusqu'à la Source ou bien descendant vers notre monde par leur compassion et leur service.

Vivre en lien continuel avec la Conscience unifée dissoud l'égo, mais pour exister et donner quelque chose de "soi", il faut avoir conscience de ses particularités et les aimer, les valoriser. Cela ne signifie pas se mettre "au-dessus" des compétences des autres, et c'est en cela que les Anges sont meilleurs : ils ne se comparent à personne, n'envient personne, ne cherche pas à devenir autre chose que ce qu'ils sont au plus profond d'eux-mêmes.

Progresser- dans leurs sphères- correspond à amplifier son rayonnement et approfondir sa conscience "professionnelle", c'est-à-dire sa conscience d'être et de servir.

Servir est un honneur, une gratification, une louange, hors des notions de contrainte ou de sacrifice.

Donner est l'unique raison d'être et recevoir est une bénédiction autant qu'une certitude alors les échanges se font avec grâce, librement.

Les Anges n'ont pas de vie privée, leur jardin secret est accessible à ceux qu'ils aiment et qui vivent sur la même fréquences qu'eux. Leurs connaissances sont stockées dans une banque de données commune et ils accédent aux réponses trouvées par d'autres, en d'autres temps sachant que le point de stabilité est la réponse.

Donc, ils pensent à l'envers de nous : tandis que nous nous posons des questions, eux, se posent des intentions de réponses parce qu'ils partent du principe que la réponse existe déjà quelque part et qu'elle vient vers eux au moment où ils en ont besoin. Ils n'ont pas ce nuage de doutes et de pensées irrationnelles dont notre esprit déséquilibré est assailli. Ils savent d'où ils viennent et leur structure intérieure est solidement basée sur les lois qu'ils servent.

 

Leur travail devient complexe lorsque nous désirons leur conseil.

Les Anges ne comprennent pas pourquoi nous préférons le mensonge à la Vérité. N'ayant jamais eu d'illusions sur personne, puisqu'ils ne se projettent pas en dehors d'eux-mêmes, ils n'imaginent pas la déception, la trahison ou le doute que nous pouvons éprouver lorsque nous sommes restés ignorants ou trop tolérants face aux circonstances.

Ils partent du Principe de la Confiance pour aller vers leur objectif et ce tapis d'intentions positives continuellement alimenté par la joie de faire ce vers quoi leur coeur les portent, les rends aveugles et sourds à notre conception dramatique et compartimentée des choses. Ils vivent dans l'Illimité, alors ils ne conçoivent pas de limite.

Pour entreprendre quelque chose, dans les dimensions physiques, il faut tenir l'intention et l'intensité sur l'objectif durant une periode indeterminée. Or, pour les Anges : désirer, c'est obtenir immédiatement à condition d'avoir le bon schéma géométrique et la combinaison de vertus qui va alimenter la matérialisation. Ils matérialisent leurs objectifs avec l'appui de l'énergie universelle qui est une source inépuisable dans laquelle ils se rechargent simplement en s'intériorisant.

Tandis que nous voyons le monde comme un chemin de sauts d'obstacles, de défis, de compétition, de revers.

Eux, le perçoivent comme une suite de cours et de périodes de jeux où ils sont à la fois professeur et élève, compagnon joyeux et responsable.

 

Nous avons établi notre monde en valorisant la difficulté, les blessures et la capacité d'agression.

Plus on souffre et meilleur on est, cette croyance populaire est le mensonge le plus gros avec lequel nous devons vivre. En réalité, la souffrance morale ou physique conduit à la vengeance et à l'humiliation d'autrui.

Pour retrouver son honneur, sa dignité, le juste respect de soi la personne humaine  qui a subit une trahison exige un "retournement de la situation" à la manière des mammifères : ventre en l'air, les oreilles à plat...

 

Chez les Anges les disputes (car il y en a) se discutent en concile de 3 anges au moins : chacune des parties expliquent ses intentions et ses attentes et l'erreur de jugement apparaît d'elle-même, toute dispute part d'une méprise sur les intentions ou d'une erreur d'interprétation des actes. Rarement les anges sont volontairement cruels. Lorsqu'ils le sont, ils changent de statut et descendent expériementer les conséquences de leurs actes dans des sphères plus denses.

Les Anges vivent sur les plans de conscience avec lesquels ils résonnent, tandis que nous vivons dans les régions et les milieux qui servent à ouvrir et à amplifier le chakra correspondant à l'étape de croissance dans laquelle nous sommes impliqués. Nous ne faisons pas ce que nous voulons mais ce que nous "devons", et lorsque nous sommes récalcitrants, nous stagnons.

 

La liberté n'existe pas pour les êtres avec une conscience humaine, elle commence quand l'être se comporte selon une conscience d'Ange. Et dans notre monde cela ressemble à un sacrifice ou à une privation puisque nous travaillons un chakra (une sphère de conscience) à chaque fois. Lila

Commenter cet article