A la lumière de l'Archange Michaél.

Publié le par lila

J'ai commencé ma carrière comme cartomancienne en parallèle avec mes études et j'ai réveillé depuis des niveaux bien supérieurs qui ne me permettent plus d'intervenir sur la vie humaine des gens en leur donnant des conseils sur leur vie émotionnelle. Mon travail désormais sert à ouvrir les gens à leur potentiels d'âmes et de conscience en les guidant jusqu'à ce qu'ils retrouvent leur propre guidance spirituelle intacte. Mon objectif est de restaurer la conscience divine à l'intérieur de la personne humaine pour que de plus en plus de gens soient pénétrés des principes fondamentaux universels. Ce faisant, j'interviens dans la compréhension des paliers que l'on traverse, dans la guidance lumière (replacement vers l'universel) et dans l'établissement de bases structurelles énergétiques indépendamment des autres lignes énergétiques telles que le Reiki. Je pratique le yoga de l'intention vers la Lumière, il n'a pas d'équivalent et s'utilise même lorsque l'on est relié à un Archange ou un Maître ascensionné. D'ailleurs quelques uns d'entre eux y ont puisé une nouvelle vitalité, le réactivation de leur motivation et de leur objectif pour le prochain mouvement d'expansion.
 
Je ne suis pas maître Reiki, je ne prends pas d'argent mais en revanche j'accepte que l'on me fasse des dons par pay-pal (sans montant prédéterminé) pour soutenir et valider mon travail. L'honnêteté des gens reste leur problème de conscience, mon énergie d'une forme ou d'une autre me reviendra. Moins on me donne, plus on devra payer en retour sous d'autre forme, c'est un Principe que certains sont en train d'apprendre car on ne peut dévier et s'approprier les forces premières du Bien destiné à l'ensemble sans devoir en rendre compte tôt ou tard. Or, la plupart des gens utilisent les liens énergétiques sans comprendre dans quoi ils se glissent et ce qu'ils utilisent.
 

Les routes de lumière, (comme les canalisations, le Reiki, les religions) sont des zones éclairées, des grandes autoroutes en quelque sorte, et pour passer d'un tronçon à l'autre il faut payer dans la monnaie en cours, chaque religion perçoit de l'argent (10% des revenus des fidèles chez les musulmans, les évangélistes, les bouddhistes paient les moines qui interviennent lors des fêtes rituelles et les chamans reçoivent également des dons généralement en nature mais de plus en plus souvent en argent, l'église catholique romaine percevait la dîme et maintenant elle reçoit l'aumône des fidèles). L'argent n'est qu'un aspect matériel de ces transactions qui existent à tous les niveaux mais ne se conscientisent pas de la même façon dans la Hiérarchie spirituelle.
Dans les strates dimensionnelles inférieures l'argent est établit en prenant pour référence le "moi" qui capitalise : celui qui produit l'énergie reçoit de la part des autres une contre-partie physique. Une production physique - tel que livre, blog, technique, objet sacré, cérémonie- vaut physiquement un prix auquel on ajoute la valeur d'énergie psychique (donc lien d'attachement émotionnel et psychique) qui rend "soumis" à un "rendre", cette acceptation énergétique n'est pas toujours bien comprise et lorsque l'on refuse cette contre-partie, elle est reportée à un niveau supérieur, avec un coût "moral" supérieur. On ne peut pas faire payer l'énergie spirituelle qui est liée à la Loyauté Universelle. Ceux qui ne comprennent pas cela, restent dans les strates inférieures de conscience et de pouvoir tel que la 3éme dimension (dimension pour apprendre à dépasser la conscience individuelle refermée sur elle-même)
Dans les strates universelles supérieures l'énergie provient de l'UN, source de toutes les vies, donc personne ne se sent lésé ou ne peut véritablement s'approprier longtemps l'énergie qui est d'abord issue et destinée à l'UN, la Source des multivers (multiples dimensions universelles).
 
L'Un est le lien entre tous les êtres mais à des niveaux de profondeur de compréhension différente, cette union intime est unique pour chacun.
C'est la différence entre chaque individu et l'Un qui donne la nuance d'énergie propre à l'individu, une variation de fréquences spécifiques. Que cet individu soit un archange  -c'est-à-dire un Principe constructeur des Univers (le cercle, l'action du cœur/conscience immanent de l'UN) ou bien une planète ne fait pas de différence : l'Un est relié à tout ce qui provient de Lui, et qui Lui revient par moment, par "vague" ou cycle.

Ce qui représente le mieux cette expression mystérieuse est la respiration. Invisible elle se ressent de l'intérieur, elle sert à alimenter le sang de choses invisibles et pourtant connues, nutritives à un niveau microscopique et éthéré. Sans la respiration, notre rythme, notre flux sanguin se tarissent. Il y a inspiration (intégration en soi) puis expiration (rendre l'acquis). Les humains sont les seuls à ne pas comprendre cette simplicité. On prend et on donne. On lit et on écrit. On écoute (intégrer) et on parle (donner). Ces temps rythment la vie et donnent de la profondeur lorsque l'on comprend que chaque action est porteuse de Soi vers l'autre (donner) et de l'autre vers Soi (accepter, intégrer).

Ensuite, si l'on désire comprendre sur quelles bases s'établissent les relations que nous avons avec les autres, il faut éclaircir les points communs que nous avons les uns avec les autres et détailler les vies, sur quels aspects communs se structurent-elles ? trahisons, drames, secrets, ruptures, types d'amours, implication émotionnelle à chaque amour, schéma de comportement (image personnelle) et archétypes principaux (rôle que nous nous attribuons dans les familles et les groupes) qui structurent la personnalité et les réactions et donc les conséquences pour notre "vécu".
Ces articulations mentales et énergétiques qui servent à établir les relations avec les autres et nos émotions dans nos relations, nous formatent tant que nous ne nous extirpons pas des schémas parentaux et/ou les tutelles psychiques que nous nous donnons pour "avoir un exemple".

 

L'humain tel le chimpanzé imite ce qu'il a vu faire par d'autres. Ce n'est que lorsqu'il est dans la panique qu'il essaye d'inventer un moyen de s'en sortir qui soit adapté à sa situation et à ses compétences individuelles : Il "donne de lui-même" , mais à priori, l'humain est humble, mou et passif, habitué à obéir, à suivre quelqu'un et c'est cela qui  regroupe ensemble les humains suivant des conventions hiérarchiques. Lorsqu'ils font preuve de force et de pouvoir intérieur les êtres humains s'extraient des obligations alors on leur donne des privilèges et des droits que par ailleurs on leur retire s'ils "abusent" : reste à savoir ce qui est considéré comme de l'abus suivant les époques et les mentalités du moment.
Pour ma part je pense que beaucoup de gens abusent : ils ne savent pas mettre des limites, se font abuser et ensuite deviennent méchants parce qu'ils prennent l'attitude inverse pour retrouver leur pouvoir intérieur, leur "dignité". 
 
Pourtant la dignité est  souvent considérée comme un défaut, un "orgueil" car sans se soumettre à des humiliations d'usage, il n'y a pas d'intégration au groupe. L'Humain est petit, mesquin et traitre, chapardeur et violent dans son aspect sombre mais dans son Principe universel, il est à l'image de l'Esprit Universel, créateur, illimité, multiple et bienveillant : Quel côté choisir d'exprimer? Cela est le Libre-arbitre. Et ces choix sont à assumer ensuite devant l'Archange de la Justice Universelle. Lila

Publié dans Messager de lumière

Commenter cet article