A la lumière de l'Amour

Publié le par lila

La seule chose que l’on doit retenir est Eveil.

Que recherche-t-on lorsque l'on parle d'Eveil? Quelle part de soi éveille-t-on?

La réponse est : le double d'énergie

 Yoga cakra by nalanece

Le double s'éveille à sa vie lorsque le corps physique et lui font  UN, à travers la respiration.

La prière physique, comme celle des rituels de salutation bouddhistes ou des danses chamaniques en rythme long et grave, crée la Résonance vibratoire nécessaire pour réveiller l'énergie du double, la faire vibrer.

Au départ celui-ci est une minuscule tête d'épingle, un grain de moutarde lumineux, une flammèche.

Puis cette étincelle se confronte au monde des possessions (l'Intestin), au chakra du Hara (le chaudron magique). Tel Atlas alourdit sous le poids des pleurs du monde, pliant devant la splendide beauté de l'interconnectivité du Vivant, il faut demander la Compassion d'un être spirituel qui deviendra un tuteur puis s'absoudre de ses désirs basiques, les sacrifier afin de continuer le chemin vers la Rayonance dont le summum met en contact avec le "Bouddha" - la Grande Paix au centre de soi-  

Par le reflet de ce miroir parfait naît la conscience de soi, d’abord humble et minuscule, puis s’épanouissant par l’Attention et l’Intention qui lui sont apportées.

La conscience de Soi remplace celle du moi masculin ou féminin formaté par la conscience sociale collective. On laisse émerger l'énergie complémentaire qui s'élève d’un chakra à l’autre pour s’y déployer en symbiose et prendre sa place dans le quotidien. Une femme laisse ressortir son naja masculin vers extérieur, un homme se laissera porté par son naja féminin ; un nouveau circuit s'installe dans la vie de l'Etre qui n'est plus seulement humain, mais en devenir d'autre chose.

 

L'Amour est la résultante de la concentration des 2 énergies complémentaires dans le centre cardiaque. Ensemble les énergies convergent et se stimulent pour créer la fusion avec le Christ, l'enfant divin intérieur, première racine d'un être supérieur énergétique éthérique et divin - Perfection de l'Amour Divin accompli - On est transformé en mystique, en disciple de l'Amour.

A partir de cette étape, l'Amour va teinter tous les centres énergétiques, tous les chakras. L’humain passant par différentes situations à chaque fois que l’énergie entre dans un nouveau centre ainsi, les circonstances de la vie d'une personne humaine change, ce ne sont pas ses choix  intellectuels qui déterminent ces changements de vie mais le niveau vibratoire, le cycle énergétique de ses cellules constituant son double énergétique.  

Prendre Conscience de cela, entraîne un lâcher prise, de nos orgueils humains, de nos désirs et des colères et frustrations afin de laisser plus de place au double d'énergie qui s'exprime en communion avec l'ÂME, dont il est une facette déterminante. La Joie d'étirer son énergie, de jouer avec elle, de Danser en elle, crée un nouveau rapport au monde qui n'est plus basé sur les apparences physiques mais sur la convergence, la transparence entre l' intention qui gère l'énergie du double et celle du corps physique : la morale authentique ne peut plus être cachée, la vérité profonde de l'Etre apparaît, sa voie est dessinée clairement par ses actes rayonnés par son énergie. Cette vérité ne peut pas constituer un obstacle à l'Amour, donc il faut apprendre le Détachement et le Non-jugement, ce qui représente un travail conscient sur nos automatismes et une révision des bases de nos a-prioris.

Par ce travail d'amour conscient, de compassion, la capacité d'Aimer augmente, la fluidité  engendrée fait monter l'énergie dans les chakras supérieurs, alors l'Amour sert à VOIR le monde dans sa Beauté intrinsèque et non plus à travers les défauts temporels et temporaires. Cela entraîne la Transcendance - l'Œil de Dieu, l'Ajna s'ouvre et montre tout ce qui peut être atteint, intégré en Soi. 

L'Ajna est d'abord tourné vers l'extérieur (passé, futur), puis il se tourne vers l'Intérieur (histoire de l'Adn = histoire karmique personnelle) pour trouver sa Paix, son Centre et ne plus juger ni voir sans choisir les conséquences potentielles des décisions que l'être prend, a pris ou prendra : il faut  comprendre les Lois qui détermine le monde. Et pour changer ses bagages karmiques, il faut se placer dans la bibliothèque où ils sont consignés sous la forme de lettres de lumière.

A la racine des convergences entre les grosses artères cérébrales, la glande pinéale, l'hypothalamus et la pituitaire, cette zone de lumière est la Matrice des Choix, bibliothèque des lettres dont chacune correspond soit au sanskrit, soit à l'hébreu, soit aux symboles maya, soit au symboles chinois ou Inca. Chaque peuple étant codifié dans un langage propre, porteur des grandes branches historiques  qui ont vécus des cataclysmes (les 5 mondes). Notre code génétique apparait sous la forme symbolique d’un papyrus ou d'un programme informatique aux lettres de lumière qui se déroule avec notre histoire d'âme, notre histoire génomique : nos racines telluriques et célestes s'imposent à notre conscience. 

Notre Nom d'âme est révélé, ainsi que notre lignage et ses particularités spirituelles. Le chemin d’âme devient compréhensible et se superpose à différentes émotions nées à différentes époques : les vies antérieures sont révélées en revivant certains instants importants qui résonnent dans notre vie d'aujourd'hui. Les cycles et leurs résolutions (fins) défilent afin de choisir, de conscientiser notre énergie depuis l'Origine.

Il faut ensuite rendre public le nom d’âme, afin qu'il soit enregistré dans l'espace vibratoire en créant une chanson d'âme, un mantra personnel servant à aligner notre corps avec l’âme,  à reprendre courage, se guérir des maladies bénignes ou des incidents de parcours.

Lorsque l'ensemble de l'être se développe dans l'énergie du double cela devient une bulle, l'aura, un rayonnement attractif ou répulsif des énergies des autres. Cette réactivité est le fondement de la Synchronicité, le nom scientifique spirituel de la « Chance » ou du hasard.

L'ensemble de ce parcours d'éveil énergétique s’obtient parfois en plusieurs vies. On hérite des énergies de nos parents à leur mort. Notre Adn reprend la charge d'énergie des défunts, cela devient une charge karmique ou bien une bénédiction. 

Rien ne meure, rien ne se perd, tout se transforme. 

 flamme-viol.jpg

Voilà j'espère que ce petit lexique vous donnera l'essentiel et vous motivera à progresser sur le chemin de l’énergie. La peur de progresser nait de l'idée que l’on doit sacrifier et perdre des choses. Or, nous avons déjà perdu beaucoup, à cause de la peur qui attire par résonance les situations qui nous bousculent. L’Univers veut nous satisfaire, il répond à nos attentes, pourvu que nous soyions optimistes et positifs.

Nous pouvons choisir d'accepter l'énergie afin qu'elle nous guide vers la Sérénité joyeuse, l'Amour et la Réussite totale. Aucune limite n'est imposée.

 

Belle journée à tous. Paramahansa Lila, Swami Lila

 

 

Publié dans Expériences vécues

Commenter cet article

Anatole 01/11/2013 23:26


Lila,


Simplement Merci pour la Lumière apportée ici. Ça m'aide tellement à l'éclaircissement  de mes études et lectures. Comme je me cherche encore, Je pense que le moment et l'occasion me
viendrons pour prendre contact. Je suis bien en raisonnance ici. Merci encore.


Anatole.

Saïda 02/10/2013 15:00


Bonjour Lila,


Merci pour votre commentaire. J'espère que cela sera utile à d'autres  ! En ce qui concerne le trouble
d'ordre physiologique (la lividité), je fais régulièrement des dépistages, le taux de glycémie est normal. Par contre, on m'a bien diagnostiqué un défaut de production de globules
rouges. Je souffre d'anémie depuis mon adolescence, ce qui, je croyais, expliquait le fait que j'étais très souvent malade. Je fais régulièrement une cure de complément en Fer.
Bonne journée Lila.  

Saïda 01/10/2013 19:26

 

Bonjour,


Avec un peu de retard, je me permets d'intervenir suite au commentaire de Céline, qui a un fort rapport à une expérience similaire vécue, durant plus ou moins la même période entre l'année 1996
et 1998. Je ne me souviens pas de la date précise, mais j'étais adolescente à ce moment là. J'étais dans mon lit endormie et soudain, je ressens une lourdeur glaciale à l'intérieur de moi. Je
parle de lourdeur, car j'étais incapable de bouger comme paralysée. A partir de ce moment là, commence une lutte intérieur violente, puis je vois et je sens une fumée blanche (toujours froide)
sortir énergiquement de moi, en arabe on parle de «  rih  » ou «  roh  », «  vent  » ou «  souffle  ». Je vois ce nuage de fumée blanche partir en flèche.
Je me souviens avoir profondément pleuré cette nuit-là, une sensation d'arrachement puis de vide pesant intérieur. Après cette expérience nocturne, j'ai fait une dépression, qui a duré 3 à 4 ans.
Je vous rassure, je n'ai pas fait d'allers-retours dans une clinique, ni utilisé des antidépresseurs. J'ai revécu une seconde expérience similaire entre 2005 et 2007. J'étais à la mosquée lors
d'une veillée de prière de « Lila del Kadr » (la nuit du destin), durant la période de ramadan. Je me suis retrouvée en station debout, et j'ai commencé à me sentir très bizarre et
lourde, je sentais comme si quelque chose souhaitait sortir de moi. Je voyais ce nuage, fumée blanche se décoller de moi comme une seconde peau, je la voyais en face de moi, mais ça n'a pas été
plus loin, je suis tombée à genoux et j'ai pleuré comme la première fois. La fumée blanche n'était pas froide, mais j'ai ressenti cette sensation de vide après coup. A la fin de la prière des
personnes m'ont demandé si j'allais bien car j'étais livide aussi blanche qu'un linge, il pensait que j'allais m'évanouir. Bref, je n'ai pas compris ces événements durant les dernières années.
Cependant, je pense que c'est comme les poupées russes, «  matriochkhas », quand une figurine en révèle une autre et ainsi de suite. Je crois que c'est notre âme ou nos âmes qui
souhaite(nt) ou qui n'attende(nt) qu'à s'exprimer ou à se révéler à notre conscience. Une sorte d'éveil.

lila 02/10/2013 10:20



Lorsque nous sommes enfant, il arrive que des âmes de personnes décédées viennent s'intégrer à notre énergie pour survivre. Lorsque nous grandissons nous avons intégré en nous cette personnalité
et ses connaissances comme faisant partie de notre être. Nous n'envisageons pas de nous en séprer puisque leur énergie et la nôtre sont imbriquées, que nos consciences se sentent "jumelles" à
force de vivre conjointement.


Pourtant, lorsque nous prions sincèrement, l'âme parasite se rend compte qu'elle a mal agit, qu'elle a "abusé" de l'énergie de quelqu'un d'autre. Qu'elle a interféré dans son destin en
alourdissant l'énergie globale de la personne.


Notre âme lorsque nous sommes vivants avec un corps bien irrigué d'énergie est brillante, que l'on soit bon ou mauvais, notre âme est brillante, petite et cachée dans le coeur. Elle brille depuis
ce centre, sauf si l'on est mort une fois et ramené vers la vie, dans ce cas , elle se place dans le chakra au-dessus de la couronne, ( étoile du Destin). 


Les autres formes éthérées appartiennent à des autres gens, qui squattent votre vie et votre corps. Ce sont parfois des âmes bien intentionnées mais encombrantes y compris pour elles-mêmes car
elles veulent s'élever et n'y arrivent plus. Il existe des prières spéciales pour détacher les âmes. C'est à la moquée et dans les temples religieux en général que l'on vous renseignera sur ce
point. C'est un rituel nécessaire de temps à autre et pratiqué fréquemment.


D'autre part, le fait de devenir livide est d'ordre physiologique, et la marque d'une hypoglicémie, dûe au jeûn ou à la reprise de la nourriture trop rapidement. Il faut dépister eventuellement
les signes de diabéte. Merci pour votre témoignage Saîda, il sera utile à d'autres! Bonne journée.


 



céline imbeault 18/09/2013 17:11


Bonjour,


Je n'ai que des félicitations pour vous concernabt vos articles. Je n'en prend pas toujours connaissance d'une manière fidèle mais j'en retient  seulement  les passages qui me
conviennent au niveau compréhension. A chaque fois que je vous lis, je me demande toujours de quelle planète vous débarquez !!! (LOL)


Aujourd'hui, j'ai besoin de vos services à un niveau éthérique je pense. Je suis à la recherche d'une réponse concernant un évênement vécu vers l'année 1996 . Voici ce que j'ai vécu : Une nuit je
me suis réveillée en sursaut et j'ai vu s'avancer vers moi à une vitesse incroyable, un nuage blanc. J'ai fais le geste de vouloir éloigner ma tête pour ne pas être percuté, mais en vain ! Ce
nuage m'a frappé en plein front et la douleur ressentie a été indescriptible. Cette énergie a descendue le long de la colone vertébrale, je dirais à la mi-hauteur. Mon corps a sursauté violemment
et suis retombée dans le lit. Après` cet évênement, je suis devenue comme un zombie et je me répétais souvent ''' Mon Âme m'a quitté '' Je n'avais plus d'émotions et même encore aujourd'hui la
tristesse est omniprésente. Toutes les réussites qui viennent à moi sont auusitôt envolées.  Un éclaircissement serait apprécié.

lila 18/09/2013 18:43



réponse en privée assurée!