Réalité concrète et réalité réelle.

Publié le par lila

La plupart du temps ces deux termes "concret" et "réel" sont considérés comme égaux et décrivant la même chose : la réalité que l'on touche.

 

Mais, si on développe des sens subtils, alors il faut apprendre à distinguer le concret du réel puisque ces mots ne décrivent pas exactement la même chose.

 

Le Concret, c'est ce qui est perçu par tous ; ce sont les lois de la matière, les sens physiques, les lois sociales, bref ce qui est perçu comme la "réalité consensuelle", ce qui nous permet à tous de reconnaître notre espace de vie commun.

 

Le Réel ; dépend de notre vécu personnel, de ce que nous sommes capables de percevoir en tant qu'individu.

L'histoire de chacun n'étant pas la même, notre interprétation de la vie, de la culture de notre pays, de notre religion ne sera pas intégré à notre vision de la vie de la même façon.

Naître homme ou femme donne déjà une conception de la vie différente, des moyens d'exister différents, des droits différents. En fonction de notre lieu de naissance les possibilités d'expression de notre liberté sera extrêmement limitée ou infinie.

 

Peut-on croire que le vécu d'un individu dépend uniquement de sa propre chance, de sa propre volonté dans ce cas? L'imagination  dépend de notre droit à rêver et cette possibilité est limitée par la réalité consensuelle : la psyché collective du peuple et de l'histoire familiale à laquelle vous appartenez vous donne ou pas le droit de rêver votre vie, et dans ce cas être américain ou afghan ce n'est pas la même chose, être né à Gaza ou en Israël ne signifie pas le même droit à un avenir décent.

Croyez-vous que la vie intelligente qui organise le monde ne sache pas reconnaître nos limites ? Elle sait ce qu'elle peut donner à chacun, et ce que chacun peut lui apporter, mais Elle ne peut pas nous contraindre à faire de notre mieux, Elle nous le suggère par l'exemple de la Nature autour de nous, par l'exemple que quelques uns ont donnés à travers leur vie et leur engagement.

 

A chaque continent est attaché des forces particulières qui ne permettent pas de comparer les continents entre eux mais de les aimer parce qu'ils font partie d'un tout cohérent et multiple. La perception et la valeur du temps n'est pas la même partout.

Plus on étudie le vivant, plus on s'aperçoit qu'il possède une réalité, un vécu qui est particulier et que la réalité concrète et consensuelle ne peut pas circonscrire. Au delà du concret s'offre une large gamme de subjectivités qui s'expriment à travers les Arts et les émotions. Et, au-delà des émotions, il y a encore des profondeurs à atteindre qui mènent au vécu et aux réalités spirituelles. 
Pour capter ces réalités spirituelles il existe des sens qui fleurissent avec le temps et qui se transmettent comme un héritage de sagesse, une trousse à outils pour décripter les merveilles issues de l'Esprit.  
Lila

 

 

 

Publié dans philosophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article