La clair-audience

Publié le par lila

La clair-audience : permet d'entendre ce qui n'est pas dit mais ce qui est pensé. C'est le sens qui autorise une communication avec les autres niveaux de réceptivité plus hauts ou plus bas que notre monde visible.

Votre ange-gardien, votre voix intérieure, les Maîtres.

Lorsque le cœur est inquiet, la clair-audience ne s'arrête pas, elle est ouverte pour les voix des êtres qui ne sont pas en repos intérieur, qui sont morts,  et ceux qui désirent influencer la vie des gens qui sont réceptifs pour leur faire du tord.

La clair-audience peut conduire à vivre des moments difficiles et perturbateurs si l'on se base sur ce qui est entendu plutôt que sur la réalité sociale et visible.

Il faut toujours se demander : "qui parle" lorsque l'on entend des voix intérieurement, et surtout considérer ses priorités : le respect de soi et des autres, l'équilibre entre ce que l'on entend et la réalité vécue par les gens autour de nous. Lorsque l'on a des doutes, il faut prendre en compte la réalité du corps physique comme base de repères. Parler avec des "êtres témoins"(un ami, une psychologue) aide à rester en lien avec la vie concrète et ne pas perdre pieds dans la divagation. La force de ces voix est la même que dans la réalité pour celui qui les entend. Il est difficile de faire la différence lorsqu'on débute. Les bourdonnements d'oreilles et les acouphènes (amplification de l'audition au point de l'insupportable) sont des signes de perturbation dûs à l'ouverture  ou au déréglement de cette faculté sensible.


Les explosions, les tremblements de terre et les chutes ou les opérations chirurgicales lourdes et les traumatismes perturbent le corps énergétique et le fonctionnement des chakras ce qui a pour conséquence de perturber les fonctions réceptrices du corps. De nombreuses personnes se sentent handicapées lorsqu'elles deviennent extra-sensibles car cela est encore considére comme un trouble des fonctions normales alors qu'il s'agit de l'amplification et du développement naturel de ces fonctions. Tant que ces choses seront soumises au tabou, nous seront moins intelligents et protégés que les animaux face aux perturbations naturelles et aux dangers.

Publié dans philosophie

Commenter cet article