Message de l'Archange Michel

Publié le par lila


Je suis Mickaël, Prince et Régent des Milices Célestes. Recevez paix, amour, bénédictions et salutations. Comme vous le savez déjà, cette année est l'année de ma présence, est l'année de la grande purification. Vous allez rentrer, dans très peu de temps, non plus dans les prémices de ma manifestation mais dans la réalité de ma manifestation.

 

Je viens purifier ce qui doit l'être. L'être humain doit passer de la compétition à la coopération. La dualité n'a pas toujours été synonyme, en cette dimension, de compétition. La vie, dans sa vie dimension la plus physique et néanmoins la plus spirituelle, ne pourrait exister sans la coopération. Néanmoins, les forces qui vous gouvernent, auxquelles vous vous êtes soumis de plein gré ou contre votre gré (et qui n'ont eu de cesse de vouloir vous asservir, de vouloir vous brimer, de vouloir vous priver de votre liberté), vont aujourd'hui découvrir qu'après 6 000 ans de gouvernement de l'homme vous allez passer au gouvernement de Dieu.

 

Les évènements inéluctables et inexorables que vous êtes appelés à vivre, de manière individuelle et de manière collective, sont, je le répète, inexorables. Ils traduisent le passage de la dualité à l'Unité, le passage de la compétition à la coopération. Croyez bien que, au-delà des apparences de ce que vous verrez, de ce que vous éprouverez, cela n'est pas la réalité, cela n'est pas la Vérité quant au sens de ce que vous voyez, quant au sens de ce que vous éprouverez.

 

  La Vérité est au-delà. Je vais essayer, néanmoins, de vous en retranscrire le sens. La Vérité est Unité. La Vérité est Lumière. Néanmoins, permettre l'éclosion et la révélation de la Lumière (qui signera votre réveil absolu à la réalité et à la Vérité de ce que vous êtes) ne peut se manifester qu'au travers de ce que vous appelez, en tant qu'être humain incarné, la destruction. Mais la destruction n'est pas une fin en soi. La destruction permet de trouver les valeurs les plus cachées de l'être humain, les plus nobles, afin que celles-ci puissent, aux niveaux individuel et collectif, émerger, être comprises et être vécues.

 

  L'esprit d'appartenance à un groupe, à une famille, à un pays, à un homme ou à une femme, doit laisser la place à la coopération. La coopération ne connaît pas la notion de race, la notion de famille, la notion de dualité. La coopération est la Vérité. Qu'est ce que la coopération ? La coopération est le don et l'être humain trouve cette dimension quand l'esprit de compétition est annihilé par la destruction. Mais cette destruction n'est pas une destruction, c'est une déconstruction, ce qui n'est pas tout à fait la même chose.

Construire votre éternité nécessite de détruire votre côté éphémère, les luttes de pouvoir, les luttes liées à l'économie, les luttes liées à l'argent, les luttes liées à la famille qui empêchent, par définition, le principe de coopération. Je l'ai dit, et je le répète, car cela est important : ceux d'entre vous, parmi vous sur cette Terre, qui connaissez le mouvement des planètes, je vous invite à regarder la configuration astrologique extrêmement précise du 25 mars de votre année.

 

  Ce jour sera marqué d'une pierre blanche dans l'histoire de votre âme et dans l'histoire de votre humanité. Ce jour est lié à l'irruption de la Lumière au sein de votre densité. Bien évidemment, les densités qui ne sont pas prêtes à recevoir cette Lumière seront amenées à une déconstruction. Cela est valable pour les individus, cela est valable à l'échelon des familles, cela est valable à l'échelon des pays et cela est valable à l'échelon de votre humanité. Ma présence se révèle, et se révèlera de plus en plus, au travers de ma manifestation virulente et particulièrement forte des éléments sur votre planète. L'entrée réelle de la totalité de ma vibration en votre univers et en votre système solaire commence très précisément le 25 mars. Je viens annoncer la nouvelle du retour de la Lumière et du retournement lié à la gouvernance de Dieu. Comme vous le savez, nombre de complots, nombre de conspirations existent à la surface de votre monde pour empêcher cela et asservir encore plus l'être humain. Cela, le Père ne peut plus le tolérer. L'heure est venue de briser vos chaînes de l'esclavage à cette dimension, à ce que vous considérez comme supérieur à vous et qui, pourtant, est de loin inférieur à la réalité de ce que vous êtes. Cela arrive à grands pas. Il ne sert à rien de vous affoler. Il ne sert à rien de vous préparer extérieurement.

 

La Lumière et la Divine Providence (j'emploie ce mot à dessein) qui la suit, proposera à vos vies, proposera à vos structures (physiques et subtiles) un état de grâce comme jamais vous ne l'avez expérimenté. La préparation fut longue. Lors de ma première venue manifestée en tant qu'élément je me suis manifesté au travers de la présence d'éléments cométaires dans votre ciel. Douze ans après je reviens afin d'achever, par le principe du nombre 12, une révolution. Cette révolution est celle qui vous permettra de découvrir qui vous êtes réellement. L'archange Jophiel vous a préparé, durant l'année précédente, à la rencontre avec votre Ange, à la rencontre avec votre intériorité la plus noble.

 

  La seule préparation que vous avez besoin d'effectuer nécessite deux vertus. La première de ces vertus a pour nom : confiance. La deuxième de ces vertus a pour nom : abandon à la Divine Providence. Vous ne devez vous soucier de rien d'autre que de ce qui est ce que vous êtes, de ce qui est vous. Mais, au-delà de cette attention particulière, la coopération sera amenée à se développer à une échelle difficilement envisageable aujourd'hui et imaginable pour l'être humain. Nombre d'êtres humains vont être déconstruits et cela dès le solstice de votre été. Vous ne devez ni vous alarmer ni souffrir pour cela car cela est le chemin voulu par ces âmes afin d'accéder, par la déconstruction, à la Lumière. L'expérience de la Lumière, à ce moment là, que les âmes aient choisi de recommencer le chemin de la dualité ou que les âmes aient choisi d'accéder à cette Lumière, importe peu, car le temps, pour l'âme, n'existe pas. Mais votre temps terrestre est, lui, bien réel. Il correspond à des contraintes de votre réalité : le temps se distend, le temps se contracte, vous le savez, cela aussi, déjà.

 

Vous allez être amenés à lâcher totalement ce qui n'est pas la Lumière. La seule cause de souffrance est la résistance. S'il n'y a pas résistance, il n'y aura pas souffrance. Il y aura Lumière, il y aura (comme je l'ai déjà dit) réveil et il y aura surtout reconnexion à votre Source, à votre identité véritable qui est largement différente que celle que vous vivez aujourd'hui. Vous êtes déjà, et de toute éternité, des êtres multidimensionnels qui ont expérimenté, à titre individuel, de multiples plans, de multiples dimensions, de multiples expériences. Seules les constructions, voulues par certains tenants de cette dualité, vous ont contraints, par le biais des expériences des incarnations, à vous fixer de plus en plus dans cette dualité et dans l'incarnation. L'incarnation n'est ni un but ni une fin en soi. L'incarnation est un passage mais ce passage n'est absolument pas obligatoire et néanmoins vous avez choisi de le vivre. L'évolution se fait de manière cyclique, l'évolution n'est jamais linéaire. Qui dit cycle, dit repasser par le même point mais avec une autre ouverture de la vision, une autre ouverture de la conscience mais surtout une autre compréhension.

 

  Ne jugez pas ce qui va se passer. Ne jugez pas les êtres humains, quels que soient les comportements car le plus abject des comportements ne reflète qu'un défaut de connaissance, un défaut de Lumière mais néanmoins la Lumière est présente, même dans ces êtres là, elle n'est simplement pas révélée en cette dimension, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Nul n'est condamnable, quels que soient les actes qu'il produira au moment de ma manifestation. L'effroi, la peur, la non confiance et les résistances sont cause de souffrances et les souffrances doivent trouver un exutoire, une porte de sortie à ces âmes tourmentées dans leur déconstruction.

 

Qui dit déconstruction dit construction nouvelle, dit nouveaux mondes, nouvelles vies, nouvelles vibrations. Malheureusement, la simultanéité de différentes dimensions entre votre solstice et la fin de ce cycle de transformation va vous confronter nécessairement à deux visions profondément opposées entre les êtres qui auront trouvé la Lumière et ceux qui ne l'auront pas trouvée. Néanmoins, soyez sûrs et certains que la Divine Providence et que vos Anges gardiens veillent auprès de vous, et en vous, afin que pas un seul cheveu de votre tête ne disparaisse, afin que nulle souffrance insupportable ne se manifeste chez ceux qui ont choisi de rejoindre la Divine Providence. Ne vous attachez pas à la déconstruction. Je vous l'ai dit, et je vous le redis, observez le ciel, observez la Lumière. Ne croyez aucun être humain qui viendrait en se prétendant de la Lumière. Cela ne saurait être vrai.

 

  L'esprit de Vérité, l'esprit du Christ, ne pourra intervenir que quand la destruction sera achevée et seulement à ce moment là et quand vous-même serez prêt à le rencontrer en votre intimité, une fois que la destruction sera achevée totalement. Ne vous préoccupez pas, et chaque jour qui passera devra vous faire rappeler cette phrase : ne vous préoccupez pas de vos peurs, du besoin de prévenir, du besoin de circonscrire ce qui vient. La Divine Providence, la Lumière, s'en occupent pour vous. La seule tâche que vous ayez à accomplir, la seule tâche que vous ayez à faire naître et à faire grandir, est la Lumière en vous, est la Lumière que vous êtes. Absolument rien d'autre.

 

Vous remarquerez, dans la période des cinq semaines de votre temps terrestre (jusqu'à cette date importante du 25 mars), vous vous apercevrez que nombre de manifestations énergétiques nouvelles vous envahiront, que votre conscience vous paraîtra de plus en plus détachée de la notion temporelle. Votre emploi du temps montrera des distorsions du temps évidentes. Cela correspond à l'intrication et à l'interpénétration de la Lumière dans votre dualité. Les résultats, au niveau de l'humanité, des forces d'asservissement, des forces d'esclavagisme que vous avez expérimentées, sera d'essayer d'entraîner l'être humain dans cette dualité, dans ce conflit. Ne prenez part à aucun conflit. Vous n'avez d'autre intérêt à défendre que celui de la Lumière. Vous n'avez d'autre certitude à entretenir que celle de l'amour du Père pour vous. Il ne peut en être autrement. Au fur et à mesure que vous gagnerez en intensité de Lumière, au fur et à mesure que vous gagnerez en intensité de conscience, ces paroles qui, aujourd'hui, vous semblent peut-être loin de la réalité que vous vivez, deviendront la seule réalité possible. Il n'y aura pas d'autre alternative à cela. Il n'y aura pas même de doutes par rapport à cela et cela est très proche.

 

Maintenant, vous devez œuvrer à votre Lumière intérieure. N'hésitez pas à vous extraire de ce monde. N'hésitez pas à vous extraire des conflits existants. N'hésitez pas à vous extraire des tâches voulues par votre société afin de vous faire entrer encore plus dans l'esclavage car les valeurs auxquelles vous avez été obligés d'adhérer n'existeront plus, tout simplement, dans quelque temps. Le quelque temps doit être pris en sens terrestre et non pas spirituel. Nombre de choses que j'appellerais des évènements majeurs doivent survenir à la surface de cette planète. Ceux-ci sont en cours. Ils ont déjà commencé mais ils n'en sont que les prémices. L'eau, le feu, la terre et l'air entreront en ébullition, au sens propre comme au figuré, au travers de la révélation de la Lumière de ce qui vient. La préparation à votre état intérieur durera très précisément un mois. Au moment même où je deviendrai visible dans le ciel, entre le 25 février de votre année et le 25 mars de votre année, vous avez très exactement quatre semaines, 28 jours. Ces 28 jours sont aussi une chose importante dans les données que vous devez intégrer et comprendre.

 

Ces 28 jours sont 28 jours de préparation et correspondent à un cycle complet de la révolution lunaire. Cela n'est pas par hasard. N'oubliez jamais que vous avez le libre arbitre, en tant qu'être humain incarné mais que, contrairement aux êtres de Lumière que vous êtes, les systèmes solaires, les mouvements planétaires, n'ont pas la liberté que vous avez. Ils obéissent à des cycles extrêmement précis quant à leurs déplacements, quant à leurs changements d'orbite, quant à la modification de leur révolution autour de leur soleil. De même que les soleils n'ont pas la liberté que vous connaissez, les soleils sont rattachés, de manière indéfectible, au soleil central de votre galaxie qui est lui-même rattaché au soleil des soleils appelé l'étoile Alcyone. Cette étoile Alcyone est la Source du Père et la Lumière du Père. Il y réside. De là partent les impulsions à l'expérimentation de la vie en de multiples dimensions. L'étoile Alcyone va bientôt se trouver alignée, par un déplacement de l'ensemble de cette galaxie, en rapport avec un rayonnement beaucoup plus direct de cette étoile. Ceci est directement lié et relié à ce que j'ai appelé la gouvernance de Dieu.

 

L'homme en a fini avec ses principes de domination. Il doit retrouver la réalité de sa Lumière. Il doit retrouver sa nature que je qualifierais volontiers de quasiment angélique malgré le fait que vous ayez accepté de vivre dans la dualité depuis tant et tant de temps, pour certains d'entre vous. Cela a fortifié des couches que vous ne connaissez pas parce qu'elles ne sont pas révélées en vous. Quelles sont ces couches ? Elles auraient pour nom, en votre langage : la force, la Vérité, la puissance, la Lumière, que certains d'entre vous ont traduit, dans cette réalité, par le pouvoir, la domination et l'asservissement. Le Père vous a créés libres. Le Père vous a créés à son image, cela n'est pas une illusion, cela n'est pas une métaphore mais cela est la stricte réalité. Vous n'avez tout simplement pas les moyens, pour le moment, de voir, de comprendre et de réaliser cela. Simplement, cela vient et cela est pour bientôt. Nous aurons besoin, de notre étage dimensionnel, de toutes les bonnes volontés et de toutes les consciences afin de guider, au mieux et au plus près, l'ensemble de vos frères qui le souhaiteront vers cette Lumière et cette réalité divine. Encore une fois, ne condamnez pas et ne jugez pas ceux qui voudraient s'opposer à cela.

 

Cela est leur liberté et nous-mêmes ne pouvons pas nous opposer à cela. Cela est la grandeur de l'homme mais cela est aussi la cause de la défaillance de l'homme. Mais cette défaillance n'est que temporaire. Elle ne peut être éternelle car, au-delà de la réalité factuelle du monde dans lequel vous vivez, même les êtres que vous appelez aujourd'hui les plus noirs possèdent en eux la même Lumière que vous. Simplement les strates de constructions liées à la peur les empêchent de connaître cela en ce moment. Eux aussi ils sont à leur place par rapport au changement de cycle que vous vivez.

 

Il s'agit réellement de la fin d'un monde mais non pas de la fin du monde. Il s'agit de la fin de la vie telle que vous la connaissez, telle que vous l'expérimentez. Ce monde a été créé à l'image de Dieu, en harmonie, en beauté mais il a connu déjà de nombreux cycles, de nombreux retournements, de nombreuses périodes (parfois vécues comme difficiles) mais qui néanmoins représentent, pour l'ensemble de ce système solaire (mais surtout de ce monde particulier sur lequel vous êtes) une possibilité d'ascension, une possibilité de rayonnement quasi unique dans l'histoire des univers. Cette planète, ce système solaire sont réellement uniques dans les annales de la création. La déconstruction qui doit être menée à bien par les milices célestes est à la hauteur du rayonnement que doit acquérir cette planète dans d'autres dimensions. Observez votre ciel, observez les planètes de ce système solaire, informez vous par le cœur et par vos moyens (tant qu'ils sont encore là) au niveau extérieur. La réalité de ce que je suis venu vous dire, voilà maintenant sept semaines, correspond à ce que vous vivez. Ce que vous observez à la surface de votre monde, que cela soit au niveau des comportements humains, comme au niveau des comportements des pays, comme au niveau des comportements des éléments, ne sont que les prémices des comportements que vous allez observer.

 

Restez alignés, restez centrés, restez intériorisés. Ce que vous avez à vivre est une nécessité. Encore une fois, le mot le plus adéquat et que j'emploierai à nouveau, est le mot de déconstruction. Vous devez déconstruire pour vous reconstruire autrement. Vous devez vous déconstruire pour vous reconstruire à l'identique mais ailleurs car la vibration et l'octave de ce système solaire changent de manière extrêmement puissante. La Lumière est en route. Le phénomène d'ascension, tel que l'appellent de nombreux connectés de cette planète, est une réalité inexorable. L'ascension a commencé. L'ascension se manifestera dès le 25 mars à titre individuel ou à titre collectif. C'est selon. Néanmoins, tous ne seront pas concernés par cette première vague. Vous devez, pour la plupart des travailleurs que j'appellerais de la Lumière (ou travailleurs du Père) rester en manifestation, à cheval sur les deux dimensions mais néanmoins affermis dans votre volonté d'ascension et dans votre détermination d'ascension. Prenez garde de ne pas succomber aux tentations de la résistance qui vous conduiraient à souffrir inutilement. Je peux vous assurer et vous certifier que si vous vivez la période de préparation qui vient de manière authentique au travers de vos comportements, au travers de vos gestes, au travers de vos pensées, que tout se passera absolument de manière joyeuse et lumineuse. Et c'est en demeurant dans cette Lumière et dans cette joie que vous pourrez apporter votre coopération et pas autrement.

 

Voilà, bien aimés enfants du Père, ce qu'avais à vous dire. J'insiste pour que cette date du 25 mars soit annoncée, que cette date de préparation de 28 jours que vous avez à vivre soit diffusée le plus largement possible. Elle le sera d'ailleurs par de multiples canaux qui ne feront que confirmer celui-ci. La synchronicité de l'émergence de ces dates, la synchronicité de l'émergence de ces messages, que cela soit par ma voix, à travers différents canaux ou par d'autres êtres qui accompagnent les canaux, iront tous dans le même sens. Et là vous comprendrez, de manière irréfutable, que quelque chose de grandiose est en train d'arriver car cela est grandiose, cela est de l'ordre de la Lumière. Bien aimés enfants du Père, enfants de l'Unité, si vous avez des questions, des interrogations par rapport à cela, par rapport à ma présence en votre monde, je veux bien tenter d'y apporter un éclairage.

 

 

 

Question : ceux qui n'ont pas conscience de cela ou qui n'y adhèrent pas, vivront-ils ce processus ascensionnel de la même manière ?

 

Le seul risque est la résistance et donc la souffrance mais la souffrance peut conduire aussi, quand elle devient extrême, à une forme de compréhension et d'acceptation que j'appellerais l'abandon. Donc, ne vous souciez pas de ceux-là. Contentez-vous d'annoncer. Contentez-vous aussi de ne pas trop dénoncer les pièges de ce monde qui sont bien réels mais l'être humain doit faire ses propres choix de manière individuelle. Seulement lui seul doit choisir et peut choisir.

 

 

Question : qu'appelez-vous « déconstruction » ?

 

La déconstruction est l'influence de la Lumière du Père qui vient effacer les erreurs de trajectoire de l'humanité dans son ensemble et donc effacer l'asservissement, la domination, le pouvoir. Tout ce que vous avez bâti, au titre du pouvoir, à titre individuel ou collectif, doit disparaître. La coopération ne peut se faire s'il y a la moindre velléité de pouvoir.

 

Question : la déconstruction serait concomitante avec l'ascension ?

 

Pour certaines âmes, en certains endroits du monde, oui. Mais la déconstruction, encore une fois, n'est pas la fin. La déconstruction signe le démarrage d'un processus qui est l'émergence de la Lumière, qui est l'ascension de votre planète et qui est ce que j'appellerais éventuellement (et qui ne surviendra que quand mon règne de cette année sera achevé) en votre terminologie : retournement.

 

Question : donc votre règne va avec la déconstruction ?

 

Mon règne est de faire le ménage, en votre expression courante. Faire le ménage consiste à dévoiler, à révéler, à chasser ce qui n'est pas la Lumière et à combattre. Votre rôle à vous n'est pas de combattre. Votre rôle à vous est de révéler la Lumière et rien d'autre. Vous n'êtes pas dans les temps du combat. Vous êtes dans les temps de l'acceptation. Laissez le combat à ceux qui le mènent et qui savent ce qu'ils font. N'oubliez jamais que vous devez retrouver votre Unité tandis que nous, de nos plans dimensionnels, avons déjà, d'une manière ou d'une autre, humains ou non, anges ou non, hiérarchies ou non, réalisé cette Unité car nous ne l'avons jamais quittée, contrairement à vous. Et il nous appartient de combattre pour la gloire du Père afin que l'Unité se révèle, afin que la Lumière se révèle. Ce qui n'est pas votre rôle.

 

Question : à la fin de votre règne, les êtres humains seront unifiés, seront dans l'Unité ?

 

Tous les êtres humains, sans exception, auront vécu le contact avec la Lumière, qu'ils l'acceptent ou qu'ils le refusent. Il ne peut en être autrement car tout le monde doit être informé et pas uniquement les travailleurs de la Lumière, les travailleurs du Père. Même ceux qui se détournent de la face de la Lumière, de la face du Père, doivent être informés et transformés par la Lumière, même s'ils décident de recommencer plusieurs cycles dans les voies de la dualité.

 

Question : pourriez-vous développer ce que vous entendez par « le principe du nombre 12 » ?

 

Comme vous le savez, vous êtes dans un système solaire où le nombre dominant, dans la dualité, est le nombre 7. L'octave supérieure correspondant à ce que vous appelez cinquième dimension se vit sur une octave du nombre 12. Le 12 correspond à une forme d'Unité. C'est une nouvelle tri-Unité qui vous permet d'ascensionner dans les mondes de la non dualité. En votre terminologie je crois que cela peut être illustré par ce que vous avez appelé « les 12 travaux d'Hercule » mais aussi par les 12 vertèbres de votre colonne vertébrale se situant au niveau de votre dos. Le référentiel du 12 est lié à une autre octave et à une autre manifestation des formes de vie. Quant au 28, il correspond ce nombre, à une révolution lunaire. Il est extrêmement important. Pour ce qui vient à compter du 25 mars (et de manière beaucoup plus flagrante à partir de votre solstice d'été), il est évident que vous devez vous préparer et que cette préparation ne se fait pas à travers 12 travaux mais à travers 28 paliers. C'est ces 28 paliers que vous allez avoir à vivre.

 

Bien aimés enfants de la Lumière, bien aimés enfants du Père, je vous transmets maintenant toute ma force, toute ma protection et tout mon amour et je vous dis bienvenue dans votre éternité.

 

... Effusion d'énergie...

 

www.autresdimensions.com 18 février 2009

 

 

 Message transmis par Celestine le 25 mars 2009.



              



 

__._,_.___

Publié dans Messager de lumière

Commenter cet article

Jean-François 11/07/2010 15:55



Bonjour Lila


Je viens de lire vos commentaires, et ceux des autres personnes. J'y reconnais des aspects de ma vie depuis longtemps déjà, et de manière instinctive. Je pense savoir
qu'il s'agit de la voix de l'Ange me guidant très bien dans ma vie de chaque jour. Je suis content aujourd'hui de mesurer à vos commentaires, mon cheminement dans la
compréhension de la véritable vie.


J'ai perçu chez vous Lila, plusieurs aspects complets de médiumnité. D'ailleurs ce don ne m'est révélé de manière vraie et naturelle que depuis peu de temps par mon guide spirituel
terrestre.


voilà, merci Lila


  



lila 12/07/2010 08:20



Merci pour ce gentil commentaire, votre énergie est très claire et je vous souhaite un developpement lumineux en douceur, Jean-françois.



stéphane 12/06/2010 10:05



Bonjour Lila, pour ce qui est de l'étonnant, avec mon vécu des deux premiers mois de cette année, il n'y a plus grand chose qui m'étonne. Si j'étais une lumiére, je serais la couleur verte, la
couleur correspondant à la guérison physique je crois, qui a une correspondance avec l'archange Raphaël. Pour les deux autres questions, je n'ai pas de réponse, surtout aprés les faits du début
d'année, ça m'a totalement isolé. voilà Lila, si évidemment vous avez la possibilité de me dire ce que je transparais et ce que les amis pensent de ma personne, ça m'intéresse. stéphane



lila 15/06/2010 11:42



C'est la couleur verte, oui!


Et autour, il y a la couleur bleue -du rayon de Michaél- Ce qui donne un potentiel de clair-audience (autour des oreilles : couleur verte et bleue donnent vert-turquoise)


Ta faille c'est l'ancrage. Ta personnalité est adaptable à tous les milieux, donc tu n'as pas une stabilité intérieure, une perception fixe de qui tu es, et cela donne l'impression que tu es
double. On veut te faire confiance mais "quelque chose" bloque, ce qui est gênant lorsqu'il s'agit d'engagement à long terme pour le travail ou l'affectif. Tu ne semble pas solide de "dedans". Il
faudrait que tu aies une image de toi-même plus forte, plus structurée. Tu devrais passer par mon mail si tu veux qu'on en parle, A bientôt.  



stéphane 09/06/2010 16:51



Avoir l'archange Mickaël derriére soi n'est pas une mince affaire, mieux vaut filer droit sur le pont de l'évolution. Les poses sont assez rares, ce qui laisse très peu de temps pour divaguer...
Communication silencieuse avec l'ouie mais très accentuée sur le plan visuel et surtout cérébral. Avec lui on a pas le cerveau qui s'atrofie par manque d'énigmes, de découvertes et de remises en
questions. Parfois on aimerait bien qu'il nous lâche, mais sans lui, le parachute de la compréhension ne s'ouvrirait pas et la chute serait un échec.


On finit par accepter sa présence et surtout à l'apprécier pour nous avoir bousculer,  c'est toujours mieux d'être un peu moins ignorant...



lila 11/06/2010 14:42



Oui, et tu ne fais que commencer! Moi, j'ai commencé avec Ku-Thu-Mi aussi connu comme Thot : la Sagesse Universelle en une seule conscience. Il a enseigné tous les sages de ce monde depuis avant
l'Antiquité. Dans toutes les traditions esotériques et religieuses, sous les formes ritualisées ou laïques, c'est lui qui prend des vêtements humains et une personnalité adaptée au niveau de
sagesse qu'il désire transmettre. J'avais 6 ans lorsque je devais déjà rendre des devoirs de patience, d'études de l'Ecoute des âmes des plantes, de télépathie avec les animaux, faire de la
lecture d'Oracles par la position des nuages et les symboles écrits par le vol des oiseaux dans le ciel. Sans compter le nettoyage énergétique de la maison et du jardin pour faire grimper le taux
d'énergie. C'était dès le début des responsabilités difficiles à assumer. Ensuite, il y a eut beaucoup d'obstacles pour que j'apprenne la profondeur de l'âme humaine, et l'Archange Michaél
est celui qui ferme mon chemin afin que mes pas ne s'attachent pas dans le karma à cause de ma charge de travail.


Nous ne sommes pas liés uniquement à l'Archange Michaél -Régent de la vérité et de l'Intégrité du Plan Originel- si tu désire plus de douceur, de prospérité, d'amour dans ta vie, il faut
t'adresser à ceux qui sont les archétypes (l'essence, le concentré) de ce que tu cherches. Par exemple : la guérison de l'âme, du Coeur, des poumons et de la Foi en la Nature humaine c'est
l'Archange Raphaél. Pour recevoir l'équilibre dans le porte-monnaie et la prospérité, ce sont les figures maternelles : Démeter, Lakshmi, Kwan Yin, Marie dans le rôle de nourrice, Hathor (la
vache sacrée), et la Mère Divine : MA. Pour la douceur dans la réception d'informations subtiles, l'ordre et la clarté c'est Ganesh le dieu-éléphant, à qui on se lie en mangeant des gateaux de
riz et des bonbons roulés dans le sucre. (le sucre symbole de nourriture pour le cerveau et de douceur pour l'âme de l'étudiant)


A chaque besoin, il existe un représentant, un "prisme" qui capte l'insondable profondeur de l'Univers spirituel et qui rayonne son talent, sa propre essence, sa "lumière" et celle-ci est reçue
par ceux qui prient ce représentant, Nous les appelons des Dieux, des Saints, des Maîtres ou des Fréres universels selon notre degré d'impressionabilité. Le mot "Dieu" montre que nous comprenons
leurs natures comme des miracles, le mot "Saint" signifie que nous les reconnaissons privilégiés, supérieurs en dignité et en pureté, le mot Maître signifie que nous les voyons comme des
enseignants, des gens qui nous enseignent leur nature pour que nous réveillons la nôtre. Le mot "Frére" est lorsque nous reconnaissons notre propre essence universelle, notre propre don et que
nous essayons de l'apporter, de le rayonner comme eux le font. Et dans ce dernier cas nous devenons responsable de notre talent, un membre à part entière de la Fraternité et qui reçoit du travail
en conséquence. Ce travail consiste à faire ce que nous faisons le mieux, ce qui nous semble "aller de source", moi, c'est l'enseignement, cela m'est naturel, je ne le calcule pas, n'en cherche
aucune rétribution, c'est un plaisir de pouvoir le faire, c'est même un privilège d'y être autorisée. Mais il y a aussi de la Foi, de la Joie, de la simplicité et une pointe de vanité
qui constitue ce rayonnement de Paix et de loyauté. Les défauts tous les maîtres en ont, ce sont des bourgeons à faire éclore. Leurs manques, leur servent à s'accrocher à la force des autres et
ainsi construire un ensemble où les forces sont utilisées en cohésion. Lorsque je ne sais pas, quelqu'un sait, et c'est cette personne que je dois appeler. Plus on connait son talent mieux on
l'assume sans complexe de supériorité ou d'infériorité, plus on est capable d'entendre le besoin des autres, donc plus on devient fiable et ainsi on est reconnu par les autres Enseignants comme
un Enseignant. Nous sommes des "rayonnants", c'est-à-dire que ce n'est pas ce que nous disons ou faisons qui compte, c'est ce qui transparaît à travers notre présence et qui reste impalpable :
notre âme, notre lumière. Que transmets-tu sans t'en rendre compte? Quelle est la qualité que tes amis te reconnaissent? Et si tu étais une lumière, de quelle couleur serait-elle? ( Je connais
les réponses alors que nous ne nous sommes jamais vus...c'est étonnant, crois-tu?)



Amaryllis 05/06/2010 20:51



Bonsoir Lila,


C'est vrai, il y a la colère pour nous faire respecter, accepter mais il y a aussi la colère du désespoir, de l'injustice, de notre impuissance face à certaines situations...


je sais que ma colère n'apporte que mal être en moi: parfois j'arrive à la gérer en contrôlant par exemple mon flot de paroles et d'autres fois pas. mais peu à peu j'arrive à la contrôler sans me
sentir frustrée pour autant...peut - être, comme vous le dites je commence à prendre confiance en moi.


merci pour vos précieux conseils.



lila 07/06/2010 14:14



La seule justice que j'ai vue à l'oeuvre est celle de l'énergie. Lorsque l'on investit son énergie dans une chose - que cette chose soit bonne ou pas selon la morale n'a pas d'importance- on
finit par recevoir les résultats de cet investissement. Si l'on investit son énergie dans la confiance en soi, on ne perd pas d'énergie, on en produit plus, et elle nous est renvoyée par la vie
sous forme d'opportunités qui mettent cette confiance à l'épreuve. Si l'on investit dans le désespoir, dans la jalousie face à la réussite des autres, il nous reviendra en retour des déceptions,
des opportunités qui mettront en valeur notre propre "échec".


Les gens qui obtiennent les choses qu'ils désirent sont ceux qui ne lâchent pas l'affaire tant qu'ils ne reçoivent pas un résultat. Evidemment, plus on doute, plus on retarde la réussite, parce
que l'on met soi-même des barrières énergétiques en déréglant ses sentiments. L'injustice est issue du décalage entre ce que nous pensons donner et ce qui nous revient. Parfois ce décalage est dû
à un héritage, à une programmation d'échec chez nos parents ou grands-parents. Lorsque les gens autour de nous manquent d'estime d'eux-mêmes, ils sapent l'énergie que nous émettons, ils la
teintent de leurs propres doutes et hésitations. Trouver la confiance en soi devient alors plus difficile lorsque les gens ne vous renvoient pas une image juste de nous-mêmes, et c'est cela qui
est une injustice, parce qu'entre ce que nous donnons et ce que nous recevons il y a un décalage qui oblige à compenser par une énergie plus forte, comme la colére. La colère est l'énergie
primitive, instinctive, qui n'a pas encore été canalisée pour servir la créativité, elle sert à se défendre, à compenser les doutes et à sortir de l'enlisement énergétique qui donne le
désespoir.


La colère est un antidote au désespoir, mais à long terme, elle fragilise l'équilibre global et entraîne un manque d'auto-estime, ce qui empêche d'avoir confiance en soi. Sous l'emprise de la
colère on finit par dire ou faire des choses contraires à nos sentiments profonds, et cela nous entraîne vers l'impasse. La colére est un moteur d'énergie positive lorsque l'on y
associe une intention de réussite. Dans ce cas, la colère est canalisée vers un objectif positif, et toute la vie est transformée positivement. On donne une intention, elle sert de guide (de
volant), la colère sert de moteur, et ensuite on agit concrétement pour aller dans la direction de son intention : ça s'appelle conduire sa vie. Comme on est rarement seul sur la route, il faut
tout de même  apprendre à vivre avec les autres et c'est là que les obstacles apparaissent parfois! mais ça n'a rien à voir avec de l'injustice, c'est la vie en société!


Il ne faut pas avoir honte de recommencer, et oser tenir bon lorsque l'on est décidé. A plus tard, Amaryllis.



Amaryllis 02/06/2010 23:56



Bonsoir Lila,


c'est certain que ma vie va prendre un autre sens dans peu de temps....


je ne sais ce que vous entendez par ambitieuse: j'ai envie d'évoluer c'est vrai mais pas à vouloir écraser les autres....volontaire oui, je le pense et capricieuse aussi...il faut que je contrôle
mes colères car je sais qu'elle n'entraine pas la paix de mon âme et puis la colère n'amène que la colère à soi...


j'avais envie d'aider les gens à aller mieux dans leur corps et je me rends compte que je suis d'avantage une guerrière....


c'est vrai vous avez vu juste, je me trouve très, parfois trop directe avec les autres, brutale et parfois le message ne passe pas toujours bien...j'ai donc du travail à accomplir


Bonne journée



lila 04/06/2010 15:23



Le travail pour améliorer la maîtrise de la colére est de valoriser ses Racines Familiales. Nous sommes amenés à entrer dans la colére pour nous défendre et nous faire respecter : c'est par
manque de soutien affectif que nous devons mobiliser nos forces pour nous faire respecter ; moins une personne se sent reconnue, aimée et soutenue, plus elle doit se montrer exigeante,
agressive et colèreuse pour obtenir sa place dans la société.


La douceur des liens amicaux ou familiaux aide à répartir le poids de notre vie. Savoir que l'on peut recevoir du soutien moral ou affectif est une aide pour supporter les tensions de nos vies
individualistes. Le support d'un groupe est très utile pour se sentir fort et donc plus libre de se montrer patient et tolérant. Ce n'est pas facile de nos jours de recevoir ce genre d'affection
; ni le couple, ni les amitiés, ni les relations avec la famille, et encore moins les relations dans le travail permettent de trouver des liens et ne plus subir la pression psychologique
qu'engendre la vie mécanisée. Pour ne pas craquer et "tenir le rythme", la plupart des gens entrent en conflit avec les autres parce qu'ils sont à bout de nerfs, qu'ils n'ont pas le droit de
flancher parce qu'ils doivent rester des gagnants coûte que coûte.


En renforçant la structure du corps, en la tonifiant par des mouvements doux, on peut également renforcer la tonicité morale et augmenter la confiance en soi, dans le cas où l'on est trop isolé
de ses racines. La conscience des émotions permet de les considerer comme des nuages qui passent mais ne s'accrochent pas "à l'intérieur". La plupart du temps on met un torchon 
d'inconscience sur ses émotions et elles ressortent plus tard sous forme de maladies chroniques, de rupture conflictuelle. En se donnant de la valeur -à égalité avec les autres- on peut leur dire
les choses que l'on pense ou que l'on ressent sans se sentir humilié ou agressé, et l'on évite de passer par la colère comme moteur de courage. Alors, bon courage!