Le Rayon Blanc

Publié le par lila

Le rayon blanc est celui de l'Ascension et de la Liberté
C'est une sorte d'ascenseur de la Conscience qui se présente sous la forme d'une énergie ascendante et spiralée.

Le rayon blanc est distribué par Maître Serapis Bey et Lady Foi, conjointement avec Galadriel archange de la Liberté par l'inspiration pure.
Le secret de maître Serapis Bey est dans le Silence. C'est un silence qui devient une forme de conversation. Sa voix n'est pas "audible" comme celle des autres maîtres, on le perçoit toujours éloigné d'une distance, comme un mirage qui recule au fur et à mesure que l'on avance pour l'atteindre, sauf au moment des grands passages initiatiques.
Sa présence est comme le desert : vaste et subtile, absence et présence superbement spirituelle et ouverte sur l'illimité.

Lady Foi est une énergie verticale et propulsive, ardente et fougueuse, tel un Feu intérieur qui serait la main-courante de votre colonne vertébrale, lumineuse et toute vitalité.
Lady Foi est impalpable et présente à chaque fois que vous devez entreprendre quelque chose de tout à fait nouveau et d'inconnu. C'est cette énergie qui vous fait vous sentir à la fois heureux et impatient de commencer, malgré votre peur de l'inconnu ou votre maladresse. Rappelez-vous la première fois que vous avez désirez faire vos premiers pas, la première fois que vous êtes monté sur votre vélo sans les roulettes : fierté, confiance et recherche de la maîtrise, de l'équilibre dans le mouvement.

Sérapis Bey nous aide à passer les grandes étapes et officie lors des initiations spirituelles. C'est lui qui reconnaît la montée des paliers vibratoires.
Il travaille avec les Grands Etres qui voient et dessinent les étapes de croissance pour les systémes sur une vaste échelle.
Galadriel, soutient la Liberté en inspirant des actes, des chansons, des idées afin qu'à chaque étape de progression, un nouvel horizon naisse dans le coeur et la vision des êtres.  Lila

Publié dans Messager de lumière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article