L'effacement du temps

Publié le par lila

Imaginons un instant que vous programmiez votre réveil matin.
Il sonne, à l'heure prévue, et vous vous préparez à votre rythme habituel
Avant de sortir de chez vous, vous regardez l'heure, comme à chaque fois, et soudainement....vous êtes en avance...ou en retard...
Pourtant vous n'avez pas changé de rythme personnel.

Et puis, le lendemain, tout vous semble s'accélérer, et le surlendemain, le temps  s'étire à l'Infini....

Et un jour, vous ne comprenez plus pourquoi vous devriez vous lever et vous préparer....votre travail qui jusque-là semblait vital, devient une activité moins importante...vos priorités changent, vos questions s'orientent vers d'autres horizons....et quoi en faire?
Comment organiser une vie matérielle avec autant de questions d'ordre émotionnel ou spirituel?

Vous commencerez à chercher un appui extérieur, un psychologue, un sport, un loisir de détente ou une passion pour occuper tout cet espace intérieur laissé vide depuis tant d'années.
Et, de prises de consciences en découvertes, de déceptions en épanouissements vous retrouverez le goût de votre vie.
Une vie assainie des parasites ; les mesquineries, les masques, les petites hypocrisies, les questionnements incessants pour obtenir plus de sécurité, plus d'avenir, plus de connaissances inutiles....vous vous concentrerez sur l'essentiel : ce qui vous rend heureux, ce qui vous rend vivant, présent, utile à vos yeux.

Vous utiliserez avec ardeur votre temps pour faire des choses qui s'inscriront dans une sorte d'éternité personnelle, de bulle de communion avec vous-même ou avec ceux qui partagent vos opinions, vos joies et qui ressentent votre présence.

Jouer, tisser des liens, lire, partager votre manteau de sagesse, vos savoirs-faire avant d'être fatigué de la vie, avant de devenir vieux....pourquoi attendre pour être heureux?
Qui peut savoir combien de temps il vivra? Lila

Publié dans philosophie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lila 10/02/2009 17:07

C'était nécessaire pour pouvoir accomplir ce qui vient.Tu es un être sensible et tu n'aurais pas pu entrer dans ton fonctionnement spirituel et recevoir ta guidance intérieure angélique si tu étais restée coincée dans le stress.Si les sociétés s'arrêtent de produire c'est que les gens qui travaillent ont besoin d'une pause pour recevoir les instructions de leur Conscience, et de leur "Ange-gardien" ....sortir du bruit, de la pression sur le système vital est important même si dans un premier temps on n'a pas beaucoup d'argent....il faut apprendre à vivre sans trop de désirs matériels pendant quelques temps, et ensuite il y a des nouvelles idées qui germent, qui vont être en phase avec les besoins des gens et les nouvelles approches de la vie...ça va être passionnant....Lila

valou25 09/02/2009 18:54

bonjour, je me souviens d'ailleurs à ce propos qu'il y a quelques temps de celà qu'un matin alors comme tous les matins je courrais et dans le bus je me suis demandée ce que je faisais là, (vie abrutissante) comme tous ces gens qui courent après leur bus, train, etc... pourtant en retard je suis descendue du bus pour prendre le bus inverse et rentrer chez moi, j'ai app. mon bureau pour dire que je ne viendrais pas pendant quelque temps.. J'ai pris 15 jours de reflexion intérieure à m'occuper de mon fils et de ma maison. Puis je suis revenue. Celà m'a recentrée dans ma vie et mes priorités. je revoyais le ciel bleu, le soleil briller, et les gens communiquer et s'aimer. Alors qu'avant je ne voyais plus qu'en gris ou noir... J'étais heureuse de m'être écoutée. Maintenant je travaille à la maison et je m'occupe de mes enfants... Que de l'amour tous les jours loin de la polution et des bouchons.. Merci de m'avoir fait repenser à ce petit moment qui fut une vraie prise de conscience dans ma réorientation.

lionel 09/02/2009 17:31

"Les pensées et les sentiments sont des choses vivantes et vibrantes, celui qui sait cela, se servira de la sagesse qui est en lui, et par conséquent, il se prendra en main."  G.R.King.Nous devrions nous intérroger sur le véritable changement à opérer dans nos vies. Plus de biens matérielles, plus de pouvoir d'achat ou plus d'amour, de paix, de partage...Se demandait quel est la recette d'une vie heureuse...Arreter peut être aussi de reporter la faute sur l'autre à moins de considerer que celui-ci est notre égo, notre mental...Enraciner le changement dans tous ce qui fait nous et montrer ainsi la lumiére qui peut émaner de cet acte.faire foi de sagesse, de bon sens et gouter tous les offrandes que le moment présent nous distille...Rentrer dans la vibration et y prendre plaisir